Les dégâts des feux de forêt : la grande détresse des agriculteurs algériens

0
402

Après que deux feux de forêts ont ravagé plusieurs régions du nord-est de l’Algérie, les agriculteurs du village d’El Kala constatent les dégâts causés à leur bétail et à leurs fermes.

Près de la frontière tunisienne, la région d’El tarf a été l’une des plus touchées par ces incendies qui ont causé la mort de 38 personnes. Maîtrisés vendredi, les feux ont fait tout perdre à certains paysans en l’espace de 48 heures.

 » Les arbres ont tous disparu, les grenadiers ont brûlé ainsi que tous les citronniers et leurs fruits. Nos meubles ont été détruits, y compris la télévision, il n’en reste rien. Les vêtements de ma fille et toutes ses affaires ont disparu, éparpillés partout. Tout ce que nous avions a été détruit lors de cette catastrophe. Nous ne pouvons compter que sur Dieu ». a déploré Oum el Kheir, agricultrice algérienne,  dans un bouleversant témoignage recueilli par les correspondants dépêchés par l’AFP dans la wilaya d’El Tarf.

« C’est notre moyen de subsistance, nous sommes agriculteurs, nous élevons du bétail comme des moutons, des vaches, des poulets et des bovins. Nous n’avons nulle part où aller et rien pour gagner notre vie. Les flammes se sont approchées de ce côté et ont tout détruit, elles n’ont rien épargné de précieux pour nous. C’est notre gagne-pain, mais nous sommes reconnaissants à Dieu de toute façon. » a déclaré dans le même sillage Hamdi Gemidi, un agriculteur algérien.

Depuis mercredi Plus de 1.000 familles ont été évacuées des zones sinistrées. Plus de 1.700 pompiers ont dû être mobilisés pour venir à bout de plus de 70 foyers. Des experts ont aussi pointé du doigt des lacunes dans le dispositif anti-incendie: un manque d’avions bombardiers d’eau et des forêts mal entretenues.

Il est à rappeler que chaque été, le nord algérien est touché par des feux de forêt mais ce phénomène s’accentue d’année en année sous l’effet du changement climatique. Lors de l’été 2021, les feux de forêt ont ravagé plus 89.000 hectares à travers 35 wilayas du pays où un total de 1.186 foyers d’incendie a été enregistré.

Lors des feux de forêt ayant ravagé la Kabylie et plusieurs régions du pays en juillet et août 2021, l’Algérie a subi d’importants dégâts occasionnés par ces feux qui ont impacté le domaine agropastoral, détruisant le couvert végétal et les richesses animales, des pertes qui devaient être indemnisées sur la base des résultats des opérations de recensement dont le taux a atteint plus de 75 %, avait promis à l’époque le gouvernement algérien. Aucune source officielle n’a dévoilé le moindre détail consistant concernant l’avancement ou la réalisation de ces indemnisations financières octroyées au profit des paysans victimes des incendies de forêt.

A la suite de la tragédie qui a ébranlé l’Algérie pendant l’été 2021, les autorités algériennes se sont engagées à réhabiliter les espaces forestiers endommagés, à travers le nettoiement de ces espaces dans les plus brefs délais avant la saison des pluies, faisant état de 20 millions d’arbrisseaux qui seront plantés dans ces forêts dont 11 millions d’arbres fruitiers. Jusqu’à aujourd’hui encore, aucun bilan concret n’a été rendu public pour rendre compte de l’évolution réelle de l’application de ces mesures censées renforcer la protection des forêts du pays contre les incendies provoqués tout au long de l’été par les fortes températures caniculaires.