Les bouffonneries insupportables de Kamel Rezig

13
1247

L’Algérie est devenue un risible spectacle de théâtre de très mauvais goût à cause des dirigeants les plus médiocres comme le ministre du Commerce, Kamel Rezig, qui est incarne par excellence aujourd’hui la figure du « Bouffon » moqueur et irrespectueux vis-à-vis du Peuple. Un bouffon dont les plaisanteries sont destinées uniquement à divertir la Cour du Roi, à savoir les dirigeants les plus privilégiés du régime. Les sorties médiatiques de Kamel Rezig frisent chaque jour le mépris et ses déclarations hasardeuses, absurdes s’apparaissent à de véritables insultes à l’intelligence des Algériennes et Algériens. 

La population vit au rythme de la paupérisation, l’appauvrissement généralisé à cause de l’inflation incessante, la dévaluation permanente de la monnaie algérienne et les pénuries des produits de large consommation. A cette réalité amère, Kamel Rezig oppose le déni le plus méprisant. Le ministre du Commerce se permet même luxe de faire une boutade et d’insulter l’intelligence des Algériens. « En 2022, l’Algérie deviendra le premier pays d’Afrique à exporter la matière première de l’huile de table », a affirmé ainsi Rezig en marge du Salon d’échanges commerciaux et d’investissements algéro-turc, au centre des conventions Mohamed Benahmed.

Ainsi, l’Algérie qui peine à fournir de l’huile de table à sa propre population va ainsi devenir une puissance exportatrice ! Qui peut croire à de pareilles inepties ? Il faut savoir que l’Algérie importe annuellement au moins 4 millions de tonnes de maïs et 1,25 million de tonnes de soja pour 1,2 milliard de dollars. L’Algérie est aussi le 2e consommateur africain d’huile de soja derrière l’Egypte et le 4e importateur mondial de la denrée. Comment peut-elle ainsi devenir le premier exportateur africain de l’huile de table alors qu’elle est elle-même dépendante des importations des matières premières nécessaires pour la production de cette précieuse huile ? Le raisonnement de Rézig est tout bonnement une incroyable bouffonnerie.

Kamel Rézig nie également toute pénurie de produits alimentaires de large consommation et accuse continuellement les « spéculateurs » d’être à l’origine des hausses des prix dans plusieurs wilayas du pays. Mais même au sein du sérail algérien, personne ne donne du crédit aux bouffonneries de Rézig. Preuve, ce samedi, le président du Sénat, Salah Goudjil, a annoncé la création d’une commission d’enquête parlementaire sur la pénurie des produits alimentaires.

« En accord avec la politique pertinente du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, au titre de ses efforts soutenus et de sa ferme volonté de lutter contre le fléau du monopole et de la spéculation illicite, qui prennent de nouvelles proportions qui menacent la stabilité, la cohésion et l’immunité sociétale de la nation, et au regard des développements survenus sur le marché des biens et marchandises dans plusieurs wilayas et des pratiques et comportements hostiles et honteux de certains spéculateurs qui s’en prennent à la subsistance des citoyens, le Conseil de la nation a décidé, dans le cadre de ses responsabilités constitutionnelles à l’égard du peuple et conformément à l’article 159 de la Constitution et des exigences de la loi organique et du Règlement intérieur y afférents , de mettre en place une commission d’enquête parlementaire chargée d’enquêter sur les problèmes de pénurie et de monopole touchant certains produis essentiels de large consommation à travers le pays », lit-on dans le communiqué rendu public ce samedi par le Conseil de la Nation.

Si comme le dit Rézig, il n’y a aucune pénurie, pourquoi le Conseil de la Nation se mobilise pour enquêter sur ce fléau économique ? La réponse est évidente. Le ministre du Commerce nage en plein délire et démontre qu’il est totalement déconnecté du quotidien réel de la population algérienne.

13 COMMENTS

  1. Y a zmamra ,il faut mobiliser tous les algériens nous allons réclamé à tous les pays voisins qui ont reçus des tonnes d’huile en dons que tebbou- nia leur a octroyé , qu’ils nous les renvoient rapidement c’est une erreur de notre, il avait oublié qu’on Algérie il y a des gens qui ont besoin d’huile, alors mobilisation a tous.

  2. Ce GOLLUM est l’image du reste de classe dirigeante ainsi que les mangeurs de mortadelle périmé, a les l’écouter, ils sont les meilleurs et premiers dans tous les domaines, mais malheureusement au lieu de développer et nous expliquer le comment et pourquoi de leurs lacunes et carences , ils nous renvoie systématiquement sur le bas côté et nous montre le Maroc du doigt.

  3. Le must, le meilleur, le formidable, c’est que ce bourourou vient de pondre une loi interdisant de vendre de l’huile aux mineurs!!!!
    Article sur TSA du jour.
    Si ça ce n’est pas une loi, qui démontre que n’anjiri est une grande puissance je ne comprends plus rien!
    Allez ya shab el cachir venez nous dire que ce n’est pas vrai, et qu’au contraire il y’a de l’huile????
    Comme le chantait le groupe Zebda ,mets de l’huile!!!!

  4. L’Algérie est une des 15 grandes puissances mondiales et elle sera prochainement, le 6 ème pays du conseil de sécurité avec droit du véto … Le makhzen et la banque mondiale sont jaloux de l’équipe de football algérienne.
    Longue vie aux 6 millions de chouhadas.

  5. @ [email protected] dis nous comment tes soeurs et ta chère maman ont obtenus leurs diplômes
    J’ai lu dans le journal le monde un jolie article sur les universités marocaines
    Cela vient se rajouter au cannabis, au tourisme sexuel, à l’exportation dans les pays du golf de travailleuses du sex pour faire vivre des mecs comme toi

    Au Maroc, le scandale « sexe contre bonnes notes …https://www.lemonde.fr › … › Education supérieure
    il y a 3 jours — Des professeurs poursuivis en justice, une omerta qui se brise. Depuis plusieurs semaines, un scandale inédit éclabousse les universités au …

  6. Vendez l’huile, le sucre, la farine, le lait au prix du marché et du jour au lendemain il y’aura plus de pénuries
    L’huile subventionné inonde les marchés des pays voisins car elle est vendu chez nous 7 fois moins cher que son prix réel
    Aidez uniquement les familles nécessiteuses , quitte à distribuer gratuitement de l’huile ou de la farine avec des bons alimentaire ou en versant des aides pécuniaires
    Jamais vous y arriverez autrement
    les usines de l’entreprise CEVITAL produisent plus que la consommation nationale et exportent de l’huile et du sucre
    En 2021, CEVITAL a exporté pour 400 millions de $ juste en huile alimentaire et sucre …
    Alors qu’il y’a 5 usines qui produisent de l’huile alimentaires , les algériens subissent des pénuries …c’est du n’importe quoi

  7. Quelle grande puissance l’anjiri nouvelle de zakakhra et de vaginlisse, pendant que le monde regarde vers Mars et peut être au delà, eux ils veulent des bons alimentaires et des tickets de rationnement en 2022. Décidément pour justifier l’ injustifiable ils sont prêt à tout, d’ailleurs c’est à cela qu’on les reconnaît comme disait feu Audiard .

  8. Cette interdiction d’huile au moins de 18 ans est aussi ridicule que ces commandos de gendarmes algériens cagoulés qui ont convoqué les cameras pour défoncer les porte d’un magasin soupçonné de stocker des…pommes de terres! Y a qu’en Tabounie qu’on voit des scènes aussi comiques.