2.9 C
Alger
mercredi, février 1, 2023

Les 10 propositions concrètes pour sauver Air Algérie de la faillite

- Advertisement -
- Advertisement -
Face à l’immobilisme et l’inefficacité de la direction générale d’Air Algérie qui n’a même pas encore établi l’ébauche d’une feuille de route pour maintenir la compagnie aérienne nationale en vie dans ce contexte de paralysie mondiale du trafic aérien, les syndicats d’Air Algérie ont décidé de passer à l’action et de proposer des mesures concrètes qui peuvent nourrir la réflexion. 
En effet,  le Syndicat national des techniciens de la maintenance avion (SNTMA) d’Air Algérie a refusé de négocier avec la direction générale sur la base uniquement des réductions des salaires des travailleurs.
« Nous sommes conscients que le coronavirus frappe de plein fouet les compagnies aériennes et Air Algérie n’est pas épargnée, l’impact est là, il faut l’admettre, et nous savons tous que si l’Etat ne prend pas les choses en main les choses vont se compliqués de plus en plus sachant que cette crise va encore perdurer et son impact ne s’amortira que d’ici trois ou quatre ans minimums », estime le SNTMA dans une lettre parvenue à la rédaction d’Algérie Part.
« Il faut agir bien et vite pour sauver ce qu’il reste à sauver », estime le même syndicat dans ce document remis également aux autorités publiques de l’Etat algérien. Il s’agit d’un document qui peut servir de base de négociation avec la direction générale d’Air Algérie car il propose 10 mesures concrètes pour soulager Air Algérie  face à l’actuelle crise mondiale. Ces propositions, les voici :
1- Le placement du pavillon national sous la tutelle directe du Premier ministre.
2- Le limogeage du PDG dans les plus brefs délais et lui faire rembourser les 17 mois de salaire qui les a pris comme double salaire dès son installation.
3- Le limogeage du chef de la Division Maintenance & réparation d’Aéronefs (DMRA) ainsi que tous les responsables incompétents, et les remplacer par des comités provisoires de direction de gestion.
4- La mise à la retraite de toute personne ayant atteint l’âge légal de la retraite (65 ans) et ce à tous les niveaux.
5- La négociation d’une éventuelle possibilité d’accorder la retraite anticipée (à partir de 58 ans) dans la limite des besoins de la compagnie.
6- Accorder des congés sans solde, mise en disponibilité même pour une longue durée à toute personne qui le désire et dans la limite des besoins de la compagnie, et ce, avec une simple demande de l’intéressé sans dossier à fournir, de sa part la compagnie s’engage à continuer de payer la totalité des cotisations de ce dernier.
7- Le plafonnement des salaires pour une durée d’une année maximum comme suit :
A- jusqu’à 100000 da (10 millions de centimes) : aucune ponction sur salaire.
B- de 10 à 20 millions : ponction de 15 % sur salaire sous forme de prêt à la Compagnie
C- de 20 à 40 millions ponction de 25% sous forme de prêt.
D- plafonner les salaires dépassants la somme de 40 millions  à 40 millions de centimes, la différence sera considérée comme un prêt à la compagnie.
Bien évidemment, les modalités de remboursement de ce prêt feront l’objet d’un commun accord.
8- La fermeture de 80% des agences à l’étranger à l’exception de ceux situées à l’intérieur des aéroports.
9- Le rapatriement de toutes les délégations de l’étranger pour pouvoir les payer en dinars afin d’économiser la devise et ce jusqu’à la reprise normale des vols (à 100 %).
10- Annulation de tous les contrats d’hébergement à l’étranger.
11- Suspension de tous les accords de gratuité de transports y compris pour le personnel d’Air Algérie pour une durée minimale d’une année renouvelable maximum une fois.
12- Installer une commission hautement qualifiée dédiée uniquement aux marchés extérieurs pour relancer les négociations avec les compagnies aériennes et MRO’s pour d’éventuels marchés ou collaborations avec la DMRA.
13- Mise en place d’une cellule dédiée uniquement au marché de transport de marchandises fret, prospection, établissement d’offres concurrentielles… Etc.
14- Recouvrement des dettes de la DMRA pour pouvoir payer les fournisseurs.
- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -