6.9 C
Alger
samedi, janvier 28, 2023

L’émigration algérienne clandestine en forte hausse depuis 2017 : « Les Algériens considèrent la France comme la perspective d’un avenir meilleur »

- Advertisement -
- Advertisement -

L’émigration clandestine algérienne en France est en très forte hausse depuis 2017. Une note diplomatique confidentielle dressée par la Délégation de l’Union Européenne à Alger tire la sonnette d’alarme et appelle les autorités algériennes et françaises à coopérer plus efficacement pour trouver des solutions efficaces à cette « problématique migratoire ».  Algérie Part a obtenu au cours de ses investigations cette note qui en dit long sur la détermination des Algériens notamment des plus jeunes à fuir leur pays et chercher un meilleur avenir sous « ciels plus cléments » en France.  

Les chiffres sont inquiétants.  En 2017, 10 082 Algériens en situation irrégulière ont été interpellés en France, chiffre en croissance de 31,5% entre 2016 et 2017. En 2018, rien durant les 7 premiers mois, plus de 7 575 Algériens en situation irrégulière ont été interpellés, soit une hausse de 45% pour la même période considérée en 2017. Les statistiques communiquées par les autorités françaises à la Commission Européenne démontrent que les Algériens sont les premiers ressortissants étrangers interpellés en France pour le motif de présence irrégulière sur le territoire français.

Les mesures d’éloignement prononcées par les autorités françaises à l’encontre des migrants algériens sont également en hausse constante depuis 2015, passant de 9 263 en 2016 à 10 245 en 2017, soit une hausse de +23%. Cette tendance s’est confirmée et s’est accentuée en 2018, avec 6 505 éloignements prononcés durant les 7 premiers mois de l’année, soit une hausse de 36% par rapport à la même période considérée en 2017.

Force est également de constater que le taux d’exécution des mesures d’éloignement est faible et à la baisse depuis 2015 car les migrants algériens recourent à tous les moyens possibles et imaginables pour tenter de rester en France refusant de revenir dans leur pays natal.

Preuve en est,  au premier semestre de l’année 2018, à peine 14,2% (924 éloignements) des mesures d’éloignement ont été réellement appliquées contre un taux de 16,4% à la même période en 2017 (785 éloignements) sur un total annuel de 2 769 décisions d’expulsion.  En 2017, la même note dont Algérie Part détient une copie, indique qu’environ 10 000 refus d’admission à la frontière ont eu lieu et les Algériens sont la première
nationalité concernée.

Signalons enfin que le nombre de visas délivrés par la France, avec ses trois consulats d’Alger, d’Oran et Annaba, pour les ressortissants algériens a plus que doublé durant ces 5 dernières années passant de 200 000 en 2013 à 413 000 en 2017.

Malgré toutes les restrictions imposées par les autorités françaises, la demande
de visa pour la France est restée toujours forte en Algérie bien qu’artificiellement régulée par l’offre limitée de rendez-vous de dépôt des demandes : 629 007 demandes en 2017, 346 724 demandes de janvier à fin juillet 2018. Il faut savoir que la France traite aujourd’hui environ 77% des demandes de visas Schengen en Algérie.

La note en notre possession souligne que ce chiffre « ne reflète pas complètement la réalité des flux puisqu’une majorité de visas Schengen délivrés par les autres consulats européens en Algérie (Espagne et Italie notamment) sont utilisés comme moyens de transit pour la France ». En réalité, même lorsque les algériens demandent le visa Schengen au niveau des consulats des autres pays européens, ils finissent toujours par venir… en France.

« Cette augmentation est appelée à se poursuivre et à s’amplifier, dans un pays où l’offre créé la demande et où le visa pour la France est considéré à la fois comme un droit et comme une précaution dans la perspective d’un avenir meilleur », souligne encore la note réalisée au profit de la Délégation de l’Union Européenne à Alger. Le même document déplore enfin les  contournements de procédure par des visas touristiques qui sont fréquents. « L’Algérie est un véritable laboratoire de la fraude, en permanente évolution. L’émigration d’Algériens vers la France passe majoritairement par le maintien sur le territoire au-delà de la durée du visa », conclut enfin la note qui démontre parfaitement l’incapacité du régime algérien à offrir à sa jeunesse l’espoir d’un avenir meilleur pour leur permettre de croire encore en leur propre pays.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

4 COMMENTS

  1. Je n arrive pas à comprendre les nord-africains en général et les algériens en particulier!Ces nord-africains s enorgeuillissent d avoir chassé la France et vouent à cette dernière une haine noire et en même temps ils cherchent à la rejoindre(une fois l indépendance acquise)par tous les moyens quitte à risquer ce qu il y a de cher en eux:leurvie!!Les algériens évoquent à chaque fois les un million et demi de Chouhada et poussent leur admiration pour eux juqu à l idolâtrie et en même temps ils détestent l Algérie libre et indépendante et la fuient comme la peste!! Si on aime aller vivre en France au moins il faudra la respecter,si on y va sans respect c est une invasion!!!!Comment rentrer dans la maison de quelqu un que l on déteste?Seuls les voleurs le font!!La France est un pays civilisé qui avait voulu développer l Afrique du Nord mais nos résistants l ont importunée!!La raison veut que lorsque l on chasse quelqu un de chez soi,on ne le suit pas pour s installer chez lui et vivre à ses dépens!!Si on estime que nos résistants ont mal fait,on présente des excuses et se tient sage dans le pays hôte pour exprimer sa gratitude!Mes nord-africains ne font rien de tout cela!Ils y vont en piétinant ce qui relève de la psychiatrie!!!Je vous le jure que si les Francais nous offrent la France et partent vivre ailleurs,nous allons bousiller cette France et lorsque nous aurons semé la désolation nous relèverons la tête et iront chercher la nouvelle demeure des français!!C est que ces derniers aiment l ordre,la propreté et le travail tandis que nous,nous mettons tout en désordre,nous semons le chaos et nous n avons aucun goût pour le travail(sérieux)!!

  2. Il est preferable de voir et d’avoir un braindrain des hommes et femmes intelligent, que de voir des femmes et hommes disparaitre dans un sink hole. Ces les mots qu’a utiliser le ministre Indien des universtites et de la recherche scientifique en Inde quand un journaliste de la BBC lui a demander pourquoi il laisse des jeunes hommes et femmes talentueux et intelligent quiter l’Inde pour la Silicon-Valey, le Japon, la Coree, l’Engleterre etc.

    Les jeunes Algeriens doivent evitez le pays des racistes et colonialistes Francais et etendrent leurs horizons!

  3. Voys écrivez :
    « note qui en dit long sur la détermination des Algériens notamment des plus jeunes à fuir leur pays et chercher un meilleur avenir sous « ciels plus cléments » en France »
    Expliquez moi où ce «  ce meilleur avenir »?
    Vendre des cigarettes à la sauvette à barbes ? Dormir sous le periph à porte de La Chapelle ?
    Vivre de vols pour survivre?