13.9 C
Alger
samedi, février 4, 2023

Légumes, fruits, les viandes ou les oeufs : Le coût de la vie explose en Algérie et les augmentations des prix donnent le tournis

- Advertisement -
- Advertisement -

L’Algérie de 2022 vit au rythme d’une véritable explosion du coût de la vie. Sur une année, plusieurs produits agricoles ou alimentaires ont subi des augmentations de prix qui dépassent les 30, voire les 50 %. Par rapport à 2021, les augmentations des prix des produits de large consommation donnent le tournis. C’est du moins ce que nous pouvons constater à la lecture des dernières données communiquées par l’indice des prix à la consommation de l’Office National des Statistiques (ONS), un organisme gouvernemental algérien chargé de la collecte des données socio-économiques et démographiques.

En effet, l’IPC du mois de mars 2022 nous apprend que sur une année, entre mars 2021 et mars 2022, les prix de la pomme de terre, l’un des légumes les plus consommés en Algérie, ont augmenté de plus de 74,73 %. Les prix des viandes et Poissons en conserve ont augmenté durant la même période de 23,76 % faisant ainsi de ces produits un luxe de plus en plus inaccessible pour les bourses les plus modestes. Les prix des légumes ont augmenté également de 13,70 % renforçant ainsi le sentiment de la précarité grandissante qui frappe de nombreuses familles algériennes. Les huiles et graisses ont augmenté de pas moins de 29,61 % alors que les prix des produits sucrés et sucreries ont augmenté de presque 15 %.

Mêmes les prix du Café et Thé à Infusion ont augmenté de plus de 22,4 % entre mars 2021 et mars 2022. Quant au pain et céréales, leurs prix ont connu une augmentation d’une moyenne de presque 11 % durant la même période étudiée par l’IPC de l’ONS. Ces augmentations de prix démontrent que l’Algérie souffre aujourd’hui d’une inflation à deux chiffres. La cherté de la vie dans notre pays enregistre ainsi des records qui érodent dangereusement le pouvoir d’achat et le portefeuille des Algériennes et Algériens.

Cette hausse des prix continue et généralisée va aggraver la dépréciation de la monnaie algérienne et plongera les consommateurs algériens dans une dangereuse spirale. Les revenus des Algériennes et Algériens vont perdre encore de leur valeur et les fins de mois seront de plus en plus difficiles. En clair, cette forte inflation des prix témoigne de la forte récession économique qui paralyse l’Algérie.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -