13.9 C
Alger
dimanche, février 5, 2023

Le terrorisme au Mali frappe aux portes de l’Algérie : 2 militaires algériens tués dans un accrochage avec un groupe terroriste

- Advertisement -
- Advertisement -

La menace terroriste provenant du Mali guette plus que jamais l’Algérie. Deux militaires algériens ont été tués, jeudi soir, dans un accrochage avec un groupe terroriste à la frontière avec le Mali (extrême sud du pays), a annoncé, ce vendredi, le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué.

« Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à un accrochage avec un groupe terroriste sur la bande frontalière dans la région de Hassi Tiririne au secteur opérationnel D’In Guezzam en 6ème Région militaire, deux militaires sont tombés au champ d’honneur, dans la nuit de jeudi 27 janvier 2022. Il s’agit du « sous-lieutenant de Carrière Merbah Eddine Sidhom et du caporal contractuel Nassim Benalioua », a indiqué la même source.

Selon le communiqué, « Cette opération s’est soldée par la neutralisation de deux terroristes et la récupération d’une mitrailleuse lourde, calibre (12,7 mm), deux pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, un véhicule tout-terrain et une quantité de munitions de différents calibres « .

Cet accrochage confirme plus que jamais que la nouvelle détérioration sécuritaire au Mali peut menacer directement la sécurité nationale en Algérie. Notre pays , rappelons-le, dispose d’une longue bande frontalière de 1000 km qui a été le théâtre de plusieurs accrochages entre les militaires algériens et des groupes armés, venant du Nord du Mali. Mais ce dernier accrochage qui a fait deux victimes parmi les soldats algériens intervient dans un contexte bouillonnant marqué par un regain des activités terroristes dans plusieurs régions au Nord du Mali.

En effet, l’accrochage entre un groupe terroriste et des soldats algériens de jeudi soir est intervenu à peine 5 jours après la mort d’un soldat français de l’opération militaire Barkhane qui a été assassiné le samedi 22 janvier lors d’une attaque terroriste qui avait légèrement blessé 9 autres soldats lors d’une attaque contre la base française de Gao (Mali). La dernière attaque à Gao remonte au 6 décembre 2021, lorsque des roquettes ont été tirées contre le camp voisin des Forces armées maliennes (FAMa).

Le camp français de Gao -plateforme opérationnelle désert (PFOD)- au Mali a été la cible de groupes armés terroristes qui ont tiré des obus de mortiers de 120 mm, le samedi 22 janvier dernier, vers 16 heures (heure locale – 17 heures en France). Une dizaine de tirs a été recensée par l’armée française. « Les tirs ont été localisés à environ 6 km à l’est de la base » , ont explique des sources militaires françaises à plusieurs médias français.

La concordance de ces derniers évènements indique clairement que l’Algérie est, désormais, prise pour cible par les groupes terroristes qui veulent occuper une grande partie du territoire malien en semant la terreur et le désordre. Une menace contre laquelle les autorités algériennes affirment vouloir lutter sans pitié et merci.

Selon le communiqué du ministère de la Défense Nationale, « le chef d’Etat-major de l’ANP « réaffirme la ferme détermination de l’ANP à poursuivre les opérations de lutte contre les résidus des groupes terroristes et la sécurisation de nos frontières du fléau du terrorisme et du crime organisé sous toutes ses formes à travers l’ensemble du territoire national et dans toutes les circonstances ».

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

5 COMMENTS

  1. Le terrorisme frappe aux portes de l’algérie?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

  2. eh SEMAR ! parles nous de l’assassinat de la touriste française!
    dis nous comment le makhzen a camoufler les faits!
    dis nous pourquoi le terroriste est devenu par magie un fou
    dis nous que les salafistes tres nombreux au maroc ont jurés de créer au maroc un climat de guerre civil et qu’ils vont récidiver
    on devrait par humanisme empêcher les touristes européens de venir au maroc ! c’est dangereux et risqué

  3. mon 6e sens me dit que les marocains sont derrière la manœuvre
    leur entreprise de destabilisation est continue
    il possède les satellites d’espionnage et les drones israéliens et font tout dans la provocation par personne interposée
    comme ce sont des laches ils n’affrontent jamais de face .

  4. J’en connais qui vont nous sortir que c’est Chengriha qui a tendu une embuscade aux soldats Algériens pour les tuer et faire croire à une menace terroriste et ainsi entraver le hirak béni. Ah les illuminés, comment ils peuvent tout savoir ? Certainement les investigations et les sources bien informées de Semmar !