Le Ramadan n’arrête pas la harga : plus de 270 migrants algériens secourus aux larges des côtes espagnoles en 72 heures

0
261
Spain, Malaga, 2021/05/30.18 migrants were rescued in the Mediterranean Sea by the Spanish Maritime vessel trying to reach the European coast. A Red Cross team attends them at the Malaga harbor, following a strict sanitarian protocol. Photography by Guillaume Pinon / Hans Lucas. Espagne, Malaga, 2021/05/30. Les garde-cotes espagnols ont secouru 18 migrants dans la mer Mediterranee, qui essayaient de rejoindre le continent Europeen. Une equipe de la Croix Rouge les a accueillis au port de Malaga, suivant un strict protocole sanitaire. Photography by Guillaume Pinon / Hans Lucas. (Photo by Guillaume Pinon / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP)

Le mois sacré du Ramadan n’a absolument aucun effet sur le moral des Harragas algériens. Ni le jeûne ni la piété ne semblent pouvoir les arrêter dans leur quête acharnée pour rallier l’Eldorado européen. Preuve en est, ces dernières 72 heures, plus de 270 migrants clandestins algériens ont été secourus par les garde-côtes espagnols au niveau de plusieurs zones côtières du sud de l’Espagne. 

Ces harragas algériens ont été repérés et secourus aux larges des côtes de Motril, Almeria, Murcia et Alicante dans dans la communauté autonome d’Andalousie en Espagne. Ils ont pu atteindre les eaux espagnoles à bord de 27 embarcations en provenance de plusieurs wilayas de l’ouest algérien. C’est du moins ce que nous révèle à ce sujet Francisco José Clemente Martin, le militant associatif et défenseur des droits des migrants qui publie quotidiennement des informations détaillées et précises sur le nombre des Harragas algériens arrivés en Espagne ou exposés à tous les risques pour atteindre les côtes espagnoles à bord d’embarcations de fortune.

Franciso José Clemente travaille directement avec l’ONG Centre International pour l’Identification de Migrants Disparus (CIPIMD) qui se trouve à Malaga en Andalousie (Espagne) et qui se mobilise au quotidien pour appuyer les recherches des secours en mer dans l’espoir de sauver des migrants algériens d’une mort tragique lorsqu’ils tentent d’atteindre les plages espagnoles. Cette source a révélé également qu’une seule personne parmi ces 270 ressortissants algériens a été évacuée en urgence vers un hôpital pour des soins médicaux.

D’autre part, 17 autres harragas algériens portés disparus depuis hier mercredi 20 avril ont été finalement retrouvés par leurs familles respectives. Ces harragas ont été finalement interceptés et arrêtés par les garde-côtes algériens. Il est à signaler enfin que depuis la mi-avril, avec l’amélioration des conditions climatiques, la harga des algériens vers l’Espagne a repris de plus belle. Ce qui inaugure des perspectives alarmantes et inquiétantes pour les jours à venir au regard de ce sentiment de désespoir qui ronge profondément la jeunesse algérienne et les force à tenter la plus périlleuse des traversées pour rejoindre l’autre rive de la Méditerranée.