13.9 C
Alger
mardi, janvier 31, 2023

Le Prince des Cabarets « Guenfouda » incarcéré dans une affaire de trafic de drogue et contrebande

- Advertisement -
- Advertisement -

Le prince des cabarets d’Oran et de Mostaganem, Sofiane Benamar, le surnommé « Guenfouda », a été officiellement incarcéré ce jeudi 9 décembre par le tribunal de Fellaoucen à Oran à la suite de son inculpation dans une grave affaire de trafic de drogue et contrebande, a confirmé Algérie Part auprès de plusieurs sources judiciaires et sécuritaires concordantes. L’actionnaire et propriétaire de plusieurs cabarets comme le fameux El-Djawhara, l’un des établissements de nuit les plus prisés et prestigieux de la côte oranaise, a été placé en détention provisoire en compagnie de 10 autres accusés qui ont joué un rôle controversé dans l’acheminement depuis l’étranger vers Oran de plusieurs quantités de drogues dures à l’instar des 10 KG de cocaïnes retrouvés et saisis la semaine passée par les enquêteurs de la Police Judiciaire de la sureté de wilaya d’Oran. 

Guenfouda, le jeune milliardaire qui a connu une ascension fulgurante ces dernières années, est ainsi tombé en disgrâce après près de 8 jours de garde-à-vue au cours desquels il avait été longuement interrogé sur ses liens avec les autres membres d’un vaste réseau de trafic de drogues et de contrebande transfrontalière. Selon les premiers éléments obtenus par les enquêtes de la Police Judiciaire d’Oran, ce réseau s’est spécialisé dans le transfert des drogues les plus chères du marché comme la cocaïne depuis l’Europe vers les principales villes de l’Oranie.

Des bateaux pneumatiques motorisés auraient été utilisés par ce réseau sophistiqué pour introduire discrètement sur le territoire national d’importantes quantités de drogues dures. Il s’agit des mêmes embarcations qui sont utilisées par les réseaux de la harga pour transporter des centaines de migrants algériens vers les côtes espagnoles dans le but d’émigrer clandestinement en Europe, assurent des sources sécuritaires contactées par Algérie Part. Les services de sécurité ont découvert récemment deux de ces bateaux abandonnés près du port de Mostaganem.

Et en attendant que l’enquête judiciaire et sécuritaire livre davantage de révélations sur les agissements de ces nouveaux barons de la drogue, 3 hôtels appartenant à Sofiane Benamar alias Guenfouda, 3 luxueux établissements situés à Mostaganem, ont été d’ores et déjà perquisitionnés et mis sous scellés par les services de sécurité dans le sillage de l’enquête judiciaire déclenchée par le tribunal de Fellaoucen à Oran. Un débit de boissons alcoolisées situé dans un quartier près du port de Mostaganem appelé le « Plateau »  a été lui-aussi perquisitionné par les policiers.

Rappelons enfin que nous avons publié récemment une enquête approfondie qui résume les dangereuses et troublantes liaisons entre Guenfodua et plusieurs représentants ou hauts responsables des autorités locales dans les wilayas d’Oran et de Mostaganem. Cette enquête démontre que l’ascension fulgurante de ce jeune milliardaire cachait depuis le début plusieurs zones d’ombre que la Justice algérienne devrait éclaircir à présent afin de déterminer les circonstances de cet enrichissement facile et intriguant au profit d’un individu impliqué aujourd’hui dans un grand scandale de stupéfiants.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -