13.9 C
Alger
lundi, février 6, 2023

Le nouveau gros mensonge du gouvernement algérien concernant les exportations du gaz vers l’Europe

- Advertisement -
- Advertisement -

Du mensonge encore et toujours. Décidément, les dirigeants algériens sont incorrigibles. Ce mercredi 2 novembre, Mohamed Arkab a affirmé que « l’Algérie représente 30% de l’approvisionnement du marché européen en gaz et contribue à la sécurité énergétique de l’Europe, en réitérant l’ambition du pays de renforcer davantage sa présence sur ce marché en proposant des quantités supplémentaires ». Or, cette affirmation est totalement infondée car l’Algérie n’a jamais pu obtenir des parts de marchés évalués à 30 % de l’approvisionnement de l’Europe en gaz naturel. 

Oui, cette information est une Fake News propagée et diffusée par un ministre du gouvernement algérien, en l’occurence, Mohamed Arkab. Et pour cause, les parts de marchés de l’Algérie au niveau du marché européen du gaz est uniquement de 11 %. En effet, le gaz algérien couvre seulement 11 % des besoins des importations européennes du gaz naturel. Il faut savoir que la Russie, deuxième plus gros producteur mondial de gaz naturel, est le seul fournisseur qui s’accapare de 40 % des parts du marché gazier européen.

La Russie est suivie, ensuite, par la Norvège, ce pays pétrolier et gazier de l’Europe du nord, qui fournit plus de 18 % du gaz importé par les pays de l’Union Européenne. Et c’est l’Algérie qui arrive à la 3e place avec 11 % des importations européennes du gaz naturel.

Ces chiffres ont été rendus publics et confirmés par Eurostat, une direction générale de la Commission européenne chargée de l’information statistique à l’échelle communautaire. C’est la source officielle et autorisée concernant toutes les statistiques économiques, financières, démographiques ou et sociales des pays de l’Union Européenne.

L’Algérie est talonnée ensuite par le Qatar qui possède 4 % des parts de marchés du gaz naturel en Europe et le Royaume-Uni qui fournit près de 2 % des besoins gaziers de l’Union Européenne.

Une nouvelle fois, un ministre algérien fait une déclaration totalement mensongère qui ne  s’appuie sur aucun élément factuel fondé ou véridique. Les mensonges des dirigeants algériens témoignent de la profonde mauvaise foi qui anime l’actuel establishment qui espère manipuler régulièrement l’opinion publique nationale avec des gros mensonges croyant naïvement que les citoyens n’ont pas les outils intellectuels et matériels nécessaires pour procéder à une vérification précise des faits.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

4 COMMENTS

  1. Zmar à longueur d’heure et de jours dit que les ressources de l’Algérie appelées rente, sont entre les mains de la mafia au pouvoir qui laisse les citoyens dans le dénuement.

    Comment peut-il alors justifier que ce même pouvoir mente à l’opinion publique algérienne puisque d’après lui elle est écartée des décisions et que de toute façon cette même opinion n’en profite pas ?

    Bref il n’est pas à une contradiction prêt, à seule fin de flouer justement l’opinion et critiquer négativement l’Algérie qui n’est pas son pays.

  2. Ce que ne dit pas Zemmar, c’est que l’Algérie détient 50 % du marché espagnole italien et portugais …c’est les marchés les plus rentables car à proximité et alimentés par gazoduc en temps réels..
    Parlons du Qatar ou du Nigéria…c’est quoi le coût du transport de milliers de km en méthaniers , alors que le coût du transport a été multiplié par 3…
    Le Nigéria n’a qu’une solution, faire passer son gazoduc par le Niger puis le connecter au Gazoducs Algérie Europe ….
    Quand au Qatar , il doit supporter le coût du transport pour être compétitif …sauf qu’entre la commande et la livraison l’Algérie met 24 heures pour livrés ( 200 km) , et le Qatar au minimum 3 semaines …
    Si l’Algérie augmente sa production, puisque elle détient la 3eme réserve mondiale de Gaz de schiste selon le département américain de l’énergie ( l’équivalent de 150 années de la production actuelle), elle continuera a exporté bon an , mal ses 50-60 milliards de M3, tout en absorbant l’augmentation la consommation locale ( production électrique, gaz de ville, Sirghaz etc) et surtout en restant très compétitif vu sa proximité avec l’Europe du sud
    La consommation mondiale va continuer à augmenter du fait de la transition énergétique ( fermetures de centrales à charbons, centrales nucléaires , etc)…et la demande mondiale en énergie qui va continuer à augmenter
    Les centrales solaires, et éoliennes ne constituent qu’un MIX ENERGETIQUE pour le moment et jusqu’en 2050
    Peut-être que d’ici là l’énergie solaire, l’hydrogène « vert » , l’éolien pourront constituer un mix énergétique suffisant pour remplacer le pétrole pour certains pays riches ( car l’investissement pour y arriver est colossale) , mais pour le reste de l’humanité , le besoin en Gaz et en pétrole persistera , les gens ne vont pas revenir au cheval et au chameau pour se déplacer et transporter leurs biens