13.9 C
Alger
samedi, février 4, 2023

Le nombre des chômeurs explose à nouveau et dépasse les 4,3 millions de personnes en Algérie

- Advertisement -
- Advertisement -

Le nombre des chômeurs en Algérie a une nouvelle fois explosé en atteignant un nouveau seul vertigineuse et historique. Et pour cause, à la fin du mois d’avril 2022, l’Algérie a enregistré plus de 4,3 millions de chômeurs, à savoir des personnes qui recherchent activement du travail. Ce chiffre a été recueilli par les services de l’Agence Nationale de l’Emploi (ANEM), l’organisme public responsable du service public de l’emploi en Algérie. 

D’après les dernières données actualisées de l’ANEM, 4 339 385 demandeurs d’emploi sont recensés sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit d’un chiffre colossal qui démontre l’aggravation du fléau du chômage dans le pays. Le précédent record remontait au mois de mars 2022 où le niveau du chômage avait dépassé pour la première fois en Algérie le seuil des 4 millions de demandeurs d’emploi.

Ces données concernent uniquement les demandeurs d’emploi qui ont saisi l’ANEM dans l’espoir de trouver un travail. Cela signifie que ces données ne reflètent pas entièrement la réalité du chômage en Algérie puisque de nombreux chômeurs algériens privilégient les moyens traditionnels et informels comme le « Bouche à Oreille » pour trouver un emploi rémunéré.

Cependant, même s’il faut relativiser leur portée, les statistiques de l’ANEM permettent plus au moins de cerner la propagation du fléau du chômage en Algérie. Preuve en est, les données de l’ANEM nous apprennent qu’au mois de février 2022, le nombre des chômeurs algériens recensés par ses services était de 3,4 millions demandeurs.

La courbe de l’ANEM précise que le chômage subit une terrible ascension dans notre pays. Et si on remonte au mois de décembre 2021, l’Algérie enregistrait à peine 2,6 millions de chômeurs recensés par les services de l’ANEM. Trois mois plus tard, le nombre de chômeurs a pratiquement doublé pour dépasser la barre des 4 millions d’inactifs. La conclusion est on ne peut plus claire : depuis la  fin de l’année 2021, la situation socio-économique en Algérie est en dégradation continue et le marché de l’emploi est ébranlé dans des proportions inédites à cause des perspectives professionnelles moroses. En clair, le pays est paralysé économiquement et le chômage est le moteur d’une précarité incessante qui met en péril le confort matériel de plusieurs franges de la population algérienne.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -