Le ministère de la Défense Nationale va siéger dans le Conseil d’Administration de la Grande Mosquée d’Alger

0
191

Les autorités algériennes ont décidé de changer le statut de la Grande Mosquée d’Alger et de lui donner un nouveau mode de fonctionnement qui a été déterminé et précisé dans le décret exécutif n° 22-161 du 13 Ramadhan 1443 correspondant au 14 avril 2022 modifiant le statut de l’agence nationale de réalisation et de gestion de Djamaâ El Djazaïr. Ce décret a été signé par le Premier-ministre, Aïmene Benabderrahmane. Ce nouveau statut de la Grande Mosquée d’Alger fait suite aux conclusions d’un rapport conjoint du ministre des affaires religieuses et des wakfs et du ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville. 

Et l’une des grandes nouveautés de ce changement de statut est la présence officielle du ministère de la Défense Nationale dans le Conseil d’Administration de la Grande Mosquée d’Alger. Ce conseil d’administration qui est présidé par le recteur de Djamaâ El Djazaïr, sera composé, dorénavant, d’un représentant officiel du ministère de la Défense Nationale qui devra participer aux réunions de ce Conseil d’Administration et prendre part à ses décisions ou délibérations.

Nous retrouvons également dans cette instance dirigeante de la Grande Mosquée d’Alger,  un représentant du ministre chargé des affaires étrangères, un représentant du ministre chargé de l’intérieur et des collectivités locales, un représentant du ministre chargé des finances,  un représentant du ministre chargé des affaires religieuses et des wakfs, un représentant du ministre chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, un représentant du ministre chargé de la culture et des arts, un représentant du ministre chargé du commerce, un représentant du ministre chargé de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville, un représentant du ministre chargé du travail et de la sécurité sociale, un représentant du ministre chargé du tourisme et de l’artisanat, un représentant du ministre chargé de l’environnement, un représentant du wali de la wilaya d’Alger et un représentant du recteur de Djamaâ El Djazaïr.

Selon l’article 13 de ce nouveau décret exécutif, « les membres du conseil d’administration
représentant les départements ministériels doivent avoir, au moins, le rang de directeur de l’administration centrale ». Par ailleurs, « le conseil d’administration peut faire appel à toute personne qui, en raison de sa compétence, est susceptible de l’éclairer sur les questions inscrites à l’ordre du jour », explique à ce sujet l’article 12 de ce nouveau décret exécutif.

La même source nous apprend, en outre, que le conseil d’administration de l’établissement de la Grande Mosquée d’Alger « se réunit en session ordinaire quatre (4) fois par an, sur convocation de son président qui fixe l’ordre du jour des réunions, sur proposition du directeur général de l’établissement ».  Cependant, « il peut se réunir en sessions extraordinaires, en tant que de besoin, sur convocation de son président ou sur demande du directeur général de l’établissement », indique à ce sujet l’article 18 de ce nouveau décret exécutif.

Il est à souligner enfin que le Conseil d’Administration de l’établissement de la Grande Mosquée d’Alger a pour mission de délibérer sur l’organisation interne de l’établissement, le règlement intérieur de l’établissement, le programme des activités de l’établissement, le bilan de ses activités annuelles et le rapport de gestion, le projet du budget et les comptes financiers annuels, les projets de marchés, de conventions, d’accords et de contrats, l’acquisition et la location des immeubles,  les modes de financement, la création de filiales, la prise de participations et le partenariat ainsi que la convention collective de travail de l’établissement ou la désignation du commissaire aux comptes.