Le manque de suivi des projets a coûté à l’Algérie plus de 20 milliards de dollars de pertes en 10 ans

0
250

Le Premier-ministre, Aïmene Benabderrahmane, a lancé un véritable pavé dans la mare en révélant ce lundi 26 septembre que le manque de suivi des projets en Algérie a coûté l’équivalent de plus de 20 milliards de dollars USD de perte pour le Trésor Public.  

Présidant la séance de clôture de la réunion Gouvernement-walis, Aïmene Benabderrahmane, a expliqué dans un discours que les pouvoirs publics doivent comprendre la nécessité d’assurer le suivi continu des projets publics et le respect des délais de réalisation en relevant que « le manque de suivi a coûté au Trésor public 2.890 milliards de DA en dix ans », à savoir l’équivalent de 20 milliards de dollars USD.

Aïmene Benabderrahmane a indiqué également que le gouvernement algérien a lancé des opérations d’inventaire ayant touché, en début de l’année en cours, de nombreux secteurs pour recenser les projets achevés et inachevés des structures publiques. Le Premier-ministre algérien a souligné encore à ce propos que ces opérations font ressortir des centaines de projets qui sont à l’abandon, en dépit de leur achèvement à 100% dans certains cas.

S’agissant de la situation économique dans laquelle se retrouve actuellement l’Algérie, Aïmene Benabderrahmane a indiqué qu’en dépit de « la conjoncture difficile traversée par le pays, du fait des crises mondiales récentes, notamment la hausse des prix des matières premières et des denrées alimentaires », il n’en demeure pas moins que « les prémices de la relance économique commencent à apparaître, à travers des indicateurs positifs évoqués par le président de la République à l’ouverture de cette rencontre, particulièrement les indicateurs des équilibres macro-économiques ».

Pour mettre en valeur les grands efforts de l’Etat afin de fournir les structures et les équipements publics, le Premier ministre algérien a précisé enfin que le nombre des projets, au titre des programmes en cours, s’est élevé, fin 2021, à plus de 45.443 avec un budget total de 9.500 milliards de DA.