Le gouvernement algérien débloque un important budget dépassant les 3,7 milliards de dollars USD au profit du ministère de la Santé pour la fin de l’année 2022

0
230

Le gouvernement algérien a octroyé un important budget au ministère de la Santé pour lui permettre de relever tous les défis auxquels il est confronté d’ici la fin de l’année 2022 notamment la pénurie de nombreux médicaments indispensables pour les soins dispensés à des patients fragiles sans oublier la rénovation ou la construction de nouvelles structures de santé publique. 

En effet, la nouvelle loi de finances complémentaire 2022 a attribué un budget de plus de 540 milliards de Da au profit du ministère de la Santé, soit l’équivalent de 3,7 milliards de dollars USD. Il est à signaler que ce budget était prévu initialement lors de l’élaboration de la première édition de la Loi de Finances 2022 à 439 milliards de Da, soit l’équivalent de 3 milliards de dollars USD. Ainsi, à partir de ce deuxième semestre 2022, le gouvernement algérien a décidé d’augmenter le budget du ministère de la Santé de l’équivalent de près de 700 millions de dollars USD. Ce qui représente une très considérable augmentation qui devra profiter au ministère de la Santé lequel est confronté à une série de crises structurelles ébranlant son secteur depuis au moins le début de la pandémie de la COVID-19.

Selon nos sources, la plus importante partie de ce budget sera dédiée à la Pharmacie Centrale des Hôpitaux (PCH), l’institution chargée de fournir les médicaments et les traitements médicaux aux hôpitaux et les diverses structures de la santé publique. L’objectif avéré des autorités algériennes est de permettre l’acquisition rapide et urgente de tous les médicaments qui font l’objet d’une grande et alarmante pénurie depuis au moins le début de l’année 2022. Avec ce nouveau budget, le ministère de la Santé aura la lourde responsabilité d’assumer des missions stratégiques et névralgiques qui auront des conséquences directes sur la vie des patients algériens. Le ministère de la Santé sera ainsi attendu au tournant et il devra rendre des bilans sérieux et vérifiables à la fin de l’année 2022. Le rendez-vous est d’ores et déjà pris.