Le général-major Boudjema Boudouaour condamné à 15 ans de prison ferme et Menad Nouba attend toujours son verdict

    0
    6578

    De la prison ferme pour un autre ancien poids lourd du haut commandement de l’armée algérienne. Boudjema Boudouar, l’ancien  puissant directeur des finances du ministère de la Défense Nationale, vient d’écoper d’une peine de 15 années de prison ferme prononcée par le tribunal militaire de Blida. 

    Le général Boudouar a été reconnu coupable de « corruption », de « biens mal acquis » et « d’enrichissements illicites ». La justice militaire a décidé aussi de procéder à la saisie de tous ses biens immobiliers à l’exception d’une maison familiale située à Chéraga (Alger).  Il faut savoir que le général Boudouar faisait partie des cinq généraux-majors qui avaient été placés sous mandats de dépôt le 14 octobre 2018.  A l’issue de plusieurs heures d’audition devant un juge du tribunal militaire de Blida, les généraux-majors Saïd Bley, Lahbib Chentouf, Abderrazak Chérif, Menad Nouba et Boudjema Boudouar, ainsi qu’un colonel de la sécurité de l’armée dont l’identité n’a pas été divulguée, ont été placés en détention provisoire, puis inculpés.

    Le 5 novembre, ces généraux et officiers supérieurs de l’ANP ont été libérés et placés sous contrôle judiciaire. Aujourd’hui mercredi 30 octobre, le tribunal militaire a entamé les procès de certains de ces généraux. Et après la condamnation du général Boudouar, le général-major Menad Nouba, l’ex patron de la gendarmerie nationale entre 2015 et 2018, attend son verdict qui devra être prononcé lui-aussi aujourd’hui par le tribunal militaire de Blida. Selon diverses sources judiciaires militaires, une peine de 15 ans de prison ferme devrait s’appliquer sur l’ex-commandant de la gendarmerie algérienne. Soulignons enfin que ces généraux et hauts gradés de l’armée algérienne ont été limogés et remplacés dans leurs postes dans le sillage du scandale de la cocaine du Port d’Oran survenu à la fin du mois de mai 2018 et dont le principal suspect, le milliardaire Kamel Chikhi, n’a toujours pas été jugé et demeure en détention préventive à la prison d’El-Harrach.

    Algérie Part avait publié auparavant des investigations démontrant la relation troublante nouée par le général Boudouar avec le milliardaire et oligarque Kamel Chikhi.