Le déplacement à Alger d’Élisabeth Borne n’est pas encore fixé

0
289
French Prime Minister Elisabeth Borne delivers a speech during the MEDEF union summer forum "La Rencontre des Entrepreneurs de France, LaREF" at the Paris Longchamp Racecourse in Paris, France, August 29, 2022. REUTERS/Sarah Meyssonnier

L’information selon laquelle la première ministre française Élisabeth Borne doit faire un voyage officiel à Alger avant la fin du mois d’octobre prochain n’est pas confirmée ni fiable. C’est du moins ce que nous apprend ce mardi 13 septembre le quotidien français Le Figaro. Selon cette source, la première ministre française « souhaite se rendre » bel et bien à Alger « avant la fin de l’année », mais aucune date n’a été encore officiellement fixée. Aucun programme n’a été concrètement élaboré par les autorités françaises et algériennes pour organiser ce voyage important de la Première ministre française à Alger. 

D’après le Figaro, le déplacement d’Élisabeth Borne à Alger est encore « à l’étude ». « La question de l’approvisionnement de la France en gaz algérien et le dossier brûlant des restrictions de visas français en Algérie pourraient être à l’agenda, après avoir été en partie éludés lors de la visite d’Emmanuel Macron. Mais Matignon refuse de confirmer le menu des discussions, évoquant un champ «plus large» relatif «à la coopération» », explique encore le quotidien français qui fait parler des sources gouvernementales françaises en les faisant réagir aux informations de presse rapportées en Algérie et affirmant une éventuelle participation d’Élisabeth Borne à un Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) dont les travaux devraient se tenir les 9 et 10 octobre.

Le Figaro a souligné enfin que lorsque ce voyage officiel d’Elisabeth Borne sera approuvé et définitivement programmé, la Première ministre française sera accompagnée par « une importante délégation de ministres ». Cette visite d’Elisabeth Borne devra s’inscrire dans le cadre de la concrétisation du « partenariat renouvelé, concret et ambitieux » conclu par le président français Emmanuel Macron avec son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune lors de sa visite à Alger et Oran le 25 et 27 août dernier.