5.9 C
Alger
samedi, janvier 28, 2023

Le coup de gueule de Touafik Makhloufi qui se sont délaissé et humilié par l’Etat algérien

- Advertisement -
- Advertisement -

Sur Twitter, le champion Olympique algérien Taoufik Makhloufi a laissé éclater sa vive colère à cause de ce qui lui arrive en Afrique du Sud où il est bloqué depuis 4 mois à cause de la pandémie du COVID-19. Dans un tweet incendiaire, il a exprimé vivement son exaspération en expliquant qu’il se sent totalement humilié et délaissé par l’Etat algérien. 

« Cela fait près de 4 mois que je suis bloqué en Afrique du Sud. Ni rapatriement ni la moindre réaction de la part de l’Etat algérien. Cela prouve que je n’ai aucune valeur aux yeux des autorités de mon pays en tant que citoyen algérien et champion Olympique qui a défendu les couleurs de son pays et honoré le drapeau national », écrit le champion olympique algérien qui remporte le titre du 1 500 mètres lors des Jeux olympiques de 2012, à Londres et le titre de vice champion du 800 et du 1500 mètres lors des Jeux Olympiques de 2016, à Rio de Janeiro.

Si Taoufik Makhloufi a bien pris le soin de souligner dans  son tweet qu’il ne vise personne, mais qu’il vide uniquement son coeur à cause de cet inédit manque de considération de la part des autorités algériennes, il n’en demeure pas moins que ces mots touchants et révoltants à la fois n’ont pas manqué de susciter une véritable polémique sur les réseaux sociaux en Algérie. Avec 3 médailles remportées aux Jeux Olympiques (1 or et 2 argent), Makhloufi est, tout de même, l’athlète algérien le plus médaillé de l’histoire du sport algérien. Le voir délaissé, oublié, ignoré et abandonné à son triste sort dans un pays lointain comme l’Afrique du Sud a choqué de nombreux algériens.

Mais Makhloufi illustre parfaitement la situation de plusieurs milliers d’Algériens bloqués à l’étranger qui souffrent le martyr dans des conditions de vie déplorables. Pour l’heure, il demeure difficile d’identifier avec exactitude le nombre précis des Algériens bloqués à l’étranger. Selon les données récoltées à la fin du mois de juin, 4 400 Algériens sont bloqués en France, 450 en Arabie Saoudite, une cinquantaine en Italie et 36 en Inde. Cela sans compter les Algériens bloqués en plus petit nombre au Brésil, aux États-Unis et aux Maldives ainsi qu’en Turquie. Rappelons que depuis la fermeture des frontières, les autorités algériennes ont rapatrié environ 13 000 ressortissants algériens bloqués à l’étranger.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -