Le coronavirus COVID-19 a provoqué de graves troubles du sommeil au sein de la population infectée en Algérie

0
613

L’infection par le Covid-19 a provoqué en Algérie de graves troubles du sommeil auprès des personnes contaminées, a constaté une étude de terrain menée au niveau du Centre hospitalo-universitaire à Tlemcen. Menée par 3 chercheurs pendant la période du 1er au 30 août 2021 pour décrire le sommeil des personnes contaminées par la COVID-19 durant la période d’infection, cette étude a constaté un impact significativement négatif sur la santé des patients algériens. 

Et pour cause, 68 % des patients algériens présentent un trouble de la qualité et quantité de sommeil et 2/3 sont des femmes. Pis encore, cette enquête dévoile que 35 % des patients infectés par la COVID-19 ont souffert d’insomnie. 30 % de ces patients arrivent s’endormir 4 h du coucher, 40 % des patients contaminés se réveillent à plusieurs reprises pendant la nuit. Les trois chercheurs ont constaté également que 15 % des patients contaminés souffrent d’une insomnie matinale, 50 % rapportent un sommeil mauvais contre seulement 10 % des patients qui rapporte un sommeil bon.

« Il en ressort de cette étude que le sommeil chez les personnes infectées par le virus COVID-19 est perturbé qualitativement et quantitativement », concluent ainsi les chercherus auteurs de cette étude menée au sein d’un hôpital public à Tlemcen. Toutefois, les auteurs de cette enquête ont précisé qu’ils ont exclu de leur étude les patients ayant souffert des formes graves. « Ces résultats méritent d’être confirmés en élargissant d’avantage l’étude sur le plan national et procéder à une évaluation objective », préconisent en dernier lieu ces chercheurs.