3.9 C
Alger
mardi, janvier 31, 2023

L’allocation chômage va coûter à l’Etat algérien un budget dépassant l’équivalent de 1 milliard de dollars USD

- Advertisement -
- Advertisement -

L’Etat algérien va dépenser officiellement un budget équivalent à plus de 1 milliard de dollars USD pour financer l’allocation chômage instituée par les pouvoirs publics depuis le mois de mars dernier. C’est effectivement une enveloppement budgétaire de 145 milliards de DA que vont dépenser les autorités algériennes pour assurer le versement de la nouvelle allocation chômage à des milliers de chômeurs répartis à travers l’ensemble du pays. 

C’est ce qui a été révélé publiquement dans une déclaration officielle faite par  la directrice des Systèmes de paie à la Direction générale du budget, relevant du ministère des Finances, Nacéra Moussaoui. Cette haut responsable s’est exprimée ouvertement dans une déclaration à l’APS, l’organe médiatique attiré du gouvernement algérien, concernant les budgets débloqués par l’Etat pour financer les nouvelles revalorisations salariales ou l’allocation chômage qui entrent en vigueur au cours de cette année 2021.

D’après Nacéra Moussaoui, ce budget de 145 milliards de Da demeure encore provisoire et pourrait augmenter prochainement « en fonction du nombre des demandeurs de cette allocation », a-t-elle expliqué dans la même déclaration à l’APS.

Les propos de cette haut responsable du ministère des Finances confirment ainsi l’analyse d’Algérie Part concernant le coût élevé de cette allocation chômage. Un coût onéreux mais dont l’efficacité sur le plan socio-économique concernant notamment l’amélioration de la lutte contre la paupérisation n’est guère démontrée au regard de la forte détérioration des indicateurs économiques du pays et l’inflation galopante qui pèse sur le moral des Algériennes et Algériens.

Il est à signaler enfin que plus de 657.000 se sont inscrits au début du mois de mars sur la plateforme numérique des primo-demandeurs d’emploi lancée par l’Agence Nationale de l’Emploi (ANEM) pour demander cette allocation chômage. Mais, selon les plus récents chiffres officiels, seulement 580.000 chômeurs algériens ont bénéficié au cours du mois de mars passé de cette allocation chômage fixée à 13 mille Da. Ces chômeurs ont été sélectionnés suivant des critères draconiens qui ont suscité une vive polémique parce qu’ils ont exclu des milliers de chômeurs de la possibilité de figurer parmi les primo-inscrits sur la plateforme électronique « Minha » pour bénéficier de l’allocation chômage. A la fin du mois de mars dernier, pas moins de 1.180.000 chômeurs algériens ont obtenu un rendez-vous pour se rendre aux agences locales de l’ANEM afin de présenter leurs dossiers et demander le droit de bénéficier de cette allocation chômage.

 

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -