L’Algérie, très mauvais élève en matière de protection de l’environnement

0
515

L’Algérie, mauvais élève en matière de protection de l’environnement. Selon le dernier rapport de l’Indice de performance environnementale (IPE) 2022 élaboré par les Universités de Yale et de Columbia, l’Algérie est classée à la 155ème place sur 180 pays avec un score de 29,60 points. L’Algérie a ainsi perdu 4 places par rapport à 2020. A noter que ce rapport qui est élaboré tous les deux ans donne une idée générale des actions environnementales d’un pays. Chaque pays reçoit une note entre 0 et 100, 100 étant le meilleur score, selon plusieurs critères. L’IPE 2022 s’appuie sur 40 indicateurs de performance dans 11 catégories. L’EPI classe les pays en fonction des performances en matière de changement climatique, de la santé environnementale et de la vitalité des écosystèmes.

Ces indicateurs fournissent une mesure à l’échelle nationale du degré de proximité des pays par rapport aux objectifs établis en matière de politique environnementale. L’EPI propose un tableau de bord qui met en évidence les leaders et les retardataires en matière de performance environnementale et fournit des conseils pratiques aux pays qui aspirent à évoluer vers un avenir durable.

Concernant l’indice de santé environnementale, l’Algérie se classe à la 82ème position avec un score de 42,00. Pour ce qui est de la vitalité des écosystèmes, notre pays se positionne à la 155 ème place et occupe la 168ème concernant l’indice de changement climatique. L’Algérie est également classée 76 ème pour la qualité de l’air.

S’agissant de la qualité de l’eau potable, l’Algérie se classe à la 70 ème place. Concernant la gestion des déchets, notre pays occupe la 88 ème place. Dans la région MENA, l’Algérie est classée à la 13 ème place avec un score de 29,60. L’Algérie est mieux notée que le Maroc, le Soudan et l’Irak. Mais elle est devancée par plusieurs autres pays, à savoir les Émirats arabes unis qui occupent la 1ère place, suivis d’Israël (2ème), la Jordanie, le Koweït, Bahreïn, la Tunisie, l’Arabie saoudite, l’Egypte, l’Iran, le Qatar, le Liban et Oman.

Il ressort de ce rapport mondial que le Danemark est le pays le plus respectueux de l’environnement avec un score de 77,9. Viennent ensuite le Royaume-Uni, la Finlande, Malte, la Suède, Luxembourg, la Slovénie, l’Autriche, la Suisse et l’Islande. La France arrive à la 12ème place et l’Allemagne à la 13ème. Les derniers rangs sont occupés par le Pakistan (176e), le Bangladesh (177 e), le Vietnam (178e), Myanmar (179e). L’Inde ferme la marche. Ce classement révèle également que la protection de l’environnement n’est pas une priorité pour bon nombre de puissances économiques. Tel est le cas des Etats-Unis (43ème place) ou de la Chine (160ème).

Notons enfin que l’indice de performance environnementale, dit IPE ou EPI pour Environmental Performance Index, permet de mesurer la performance d’un pays d’un point de vue écologique. A l’instar du PIB en économie, l’IPE donne une idée générale des actions environnementales d’un pays. Cet indice a été créé en 2006 par les grandes universités américaines de Yale et Columbia. Chaque pays reçoit une note entre 0 et 100, 100 étant le meilleur score, selon différents critères et statistiques. Un classement officiel est ensuite publié afin d’encourager les pays les plus éco-responsables et de rappeler à l’ordre ceux qui ne le sont pas du tout.