12.9 C
Alger
mardi, janvier 31, 2023

« L’Algérie sombre dans une forme de syndrome nord-coréen… mais à 800 kilomètres de Marseille ! »

- Advertisement -
- Advertisement -

La « Nouvelle Algérie » est très négativement perçue par les diplomates et fonctionnaires de l’Etat français. Le nouveau régime qui a succédé à celui façonné par le défunt Abdelaziz Bouteflika, décédé le 17 septembre 2021, inspire de nombreuses craintes aux hauts fonctionnaires de la diplomatie et administration française. C’est du moins ce que nous apprend un livre-enquête qui vient de paraître à Paris en apportant des révélations inédites sur les dessous secrets des relations liant l’Algérie à la France. 

Ce livre est intitulé « Le Déclassement Français, Quai d’Orsay, DGSE: Les secrets d’une guerre d’influence stratégique » et il a été publié aux éditions Michel Lafon ». Ces deux auteurs sont Christian Chesnot et Georges Malbrunot. Christian Chesnot est un journaliste français, spécialiste du Moyen-Orient, travaillant à la rédaction de France Inter depuis 2005. Georges Malbrunot est lui-aussi un spécialiste du Moyen-Orient et du conflit israélo-palestinien et Grand Reporter au Figaro. Ces deux journalistes sont considérés comme une référence très sérieuse et crédible en ce qui concerne l’actualité des pays du Monde Arabe.

Il sont les auteurs de plusieurs ouvrages savants comme « l’Irak de Saddam Hussein : portrait total » ou « Les années Saddam : révélations exclusives » ainsi que « Qatar, les secrets du coffre-fort ». Dans leur dernier ouvrage paru le 13 janvier 2022, tout un chapitre est consacré aux dessous des relations diplomatiques tumultueuses entre l’Algérie et la France. C’est dans ce sillage que Christian Chesnot et Georges Malbrunot rapportent dans leur ouvrage les confessions de plusieurs diplomates et gradés du renseignement français.

A titre d’exemple, un diplomate interrogé à propos de la situation actuelle qui prévaut dans notre pays affirme sans hésitation que « l’Algérie sombre dans une forme de syndrome nord-coréen… mais à 800 kilomètres de Marseille ! »

« En apparence, les institutions politiques algériennes ont été calquées sur le modèle français avec un président de la République, un Premier ministre, une chambre des députés, un Sénat, un Conseil constitutionnel, des préfets (les walis), etc. Pour les Français qui arrivent dans le pays, cet effet miroir renvoie une image rassurante et donne l’impression d’être en terrain connu. En réalité, c’est une façade en trompe-l’œil. Le pouvoir est ailleurs, dans ce que les Algériens appellent « le système » qui est « une boîte noire », comme nous l’avait confié un jour Bernard Émié, ancien ambassadeur de France à Alger », explique encore le même ouvrage.

Pour rappel, Bernard Émié est depuis le 22 juin 2017 directeur de la DGSE, à savoir la puissante agence du renseignement extérieur français. De 2014 jusqu’à 2017, il était l’ambassadeur de France à Alger. Un autre diplomate français apporte une autre confession glaçante qui en dit long sur la vision façonnée par la dirigeants français autour l’Algérie d’aujourd’hui.

« L’Algérie, c’est le régime baasiste syrien sans la violence extrême », témoigne dans le même ouvrage cet autre diplomate français d’après lequel « sans capacité de projection politique et incapable de proposer un horizon de développement économique et social à son peuple, le pouvoir algérien n’a pour seul projet que de se maintenir en place, de conserver ses privilèges et de protéger son coffre-fort tiré de la rente des hydrocarbures ».

Christian Chesnot et Georges Malbrunot rapportent dans leur livre de très nombreux témoignages et décryptages. Mais tous leurs interlocuteurs bien introduits au sein de l’Etat français affichent un scepticisme alarmant concernant le présent et futur de l’Algérie. Et notre pays alimente plus que jamais de très vives angoisses en France laquelle craint les conséquences terribles d’une déstabilisation accrue de notre pays sur sa… propre sécurité et équilibre social. 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

12 COMMENTS

  1. Tahya berzidan
    Le président Abdelmadjid Tebboune a décidé d’organiser 12 vols pour transporter les supporters algériens à partir de cinq villes du pays : Alger (04 vols), Oran (02 vols), Constantine (02 vols), Ouargla (02 vols) et Béchar (02 vols). Dix vols seront opérés par Air Algérie et deux vols par Tassili Airlines.

    Outre la décision d’organiser ces vols qui peuvent transporter plus de 3000 supporters, le président de la République a décidé de fixer le prix du billet à 85000 dinars l’unité, soit une remise de 60000 dinars. « Le prix réel, sans marge bénéficiaire, est de 140.000 dinars. Après le soutien apporté par Sonelgaz, Sonatrach, Mobilis, Serport et Madar, ce prix a été ramené à 85.000 dinars », a indiqué le communiqué du ministère de la Jeunesse et des sports.

    Pour partir au Cameroun, les supporters doivent remplir plusieurs conditions : être âgés de plus de 18 ans, présenter un passeport d’une validité d’au moins six mois, disposer d’un pass sanitaire Covid-19, être vacciné contre la fièvre jaune et prendre un médicament contre la malaria.
    Et voilà berzidan, organisateur de voyage, in3al din Eli mayhabnach.

  2. Longue vie aux 6 Million 5343309777592 moudjahids et aussi à notre Bouteflika et son ami de combat Boumedienne (Bou L’ makhrouba) , les 2 pères fondateurs du pays « continent » ,créé par la maudite France coloniale, et qui ont instauré les solides bases de l’Algérie en 1962
    TEBBOUNE et CHENGRIHA ont pris le flambeau des 2 pères fondateurs de L’ALGERIE

  3. Zmar et ses acolytes journaleux du figaro et fRANCE inter, oublient que la Corée du Nord est une puissance de premier plan. Elle fabrique, teste et développe elle-même des vecteurs militaires genre missiles et autres engins spatiaux.

    Quant à l’organisation institutionnelle, l’Algérie n’est pas la seule à adopter le modèle français, cela aura éviter des impairs liés à la création d’entités inutiles.

    Amha, je serai aux anges si l’Algérie égalait la Corée du Nord dans le domaine électronique et technologique.

  4. On a qu’à lire la presse française et les dirigeants des partis politiques pour savoir ce que pensent « la France » de son ancienne colonie
    La haine de l’Algérie et des algériens
    Tout cela est du réchauffé, le régime de Boutef, médiene,Tartag Gaid et des oligarques est en phase terminale
    L’Algérie a failli implosé en 2019 et même en 2020….
    Comme elle a failli le faire avec la peste islamiste des années 90
    Mais celui qui ne te tue pas te rend plus fort…et les algériens dont leurs grands majorités ne sont pas tombés dans le piège
    Oui au changement mais non au chaos, oui à plus de démocratie mais non à la chienlit
    L’Algérie veut étudier, travailler, fonder une famille et vivre honnêtement de son salaire pas mendier

  5. Zacharie : Ne sois pas abrutis ! réfléchis avant de balancer de telles conneries sur la #haine #de l’Algérie et des Algériens par les Français !
    Ne mélange pas les voyous et ceux qui affrontent la police à chaque victoire de l’Algérie, qui font le buzz dans les médias et les Algériens qui sont honnêtes !
    On peut penser au cinéma : le film papicha qui était censuré en Algérie !
    Il a été au festival de Cannes et il a 2 césars dont 1 pour le meilleur Espoir féminin !
    Si les Français étaient tous racistes, Zinedine Zidane n’aurait pas été élu comme personnalité préférée des Français durant 6 années !
    Benzema a battu les records de vente de maillots de l’équipe de France ! Pourtant, Benzema n’a pas été claire !

  6. Essaye de sortir un microbe de son milieu naturel, soit il meurt, où il contamine le restant de la population.
    Et quand ils n’arrivent pas à leurs fins
    Ils traitent les gens de racistes , cela même qui leur a offert le gîte et le couvert.

  7. De toutes façons, la junte exploite aussi la rente « France ». C’est quand on la lui dispute qu’elle devient nerveuse.
    Elle en fait sa chasse gardée, eu égard aux liens historiques qui remontent à la colonisation. Elle a beau chercher
    à se disculper, mais, y’a rien à faire ; chasser le naturel, il revient au galop !

  8. Le pouvoir algérien c’est la Corée du Nord sans la bombe atomique. Bref une espèce de n’importe quoi clochardisée et grotesque qui joue à se faire peur pour garder ses privilèges et terroriser sa population..
    Au lieu d’envoyer des missiles pour se rappeler à la communauté internationale, Kim Il Taboune organise des défilés militaires à la frontière marocaine entre deux fakes news racistes anti marocaines. Une obsession de fasciste décérébré.
    De toute évidence le Covid qui l’a violemment frappé longuement en Allemagne a laissé des séquelles neurologiques.