6.9 C
Alger
mardi, janvier 31, 2023

L’Algérie réduit la TVA de 19% à 9% pour démocratiser la consommation des poissons en Algérie

- Advertisement -
- Advertisement -

Face à la cherté excessive des viandes rouges et blanches, l’Algérie espère soulager les souffrance des consommateurs en tentant de démocratiser la consommation des poissons. Et pour ce faire, les autorités algériennes vont procéder à la réduction de la TVA de 19 % jusqu’à 9 % sur les produits halieutiques, à savoir les poissons et produits de la mer. Cette décision a été officiellement adoptée hier dimanche 3 octobre lors d’un Conseil des Ministres présidé par Abdelmadjid Tebboune. 

C’est, effectivement, lors de ce Conseil des Ministres que le gouvernement algérien a approuvé la réduction de 19% à 9% du taux de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les produits halieutiques. Il a été également décidé de focaliser sur l’aquaculture et la pêche en haute mer pour booster la production halieutique. Les autorités algériennes ont même promis d’accorder la latitude nécessaire à ceux qui activent dans ce domaine afin d’encourager l’initiative individuelle et promouvoir l’investissement dans la pisciculture.

Avec ces mesures, le gouvernement algérien espère démocratiser l’accès à la consommation des poissons qui demeure encore un luxe en Algérie avec des prix exorbitants. Cette situation s’explique par les dysfonctionnements de la pêche algérienne marquée par la vétusté de la flotte de pêche, la mauvaise gestion des infrastructures. Par ailleurs, les méthodes illicites employées, souvent par les pêcheurs et l’archaïsme par manque de formation font que l’Algérie pêche même pas 10% des poissons pêchés annuellement en Méditerranée. A partir de 2013-2014, l’Algérie s’est dotée d’un plan de modernisation du secteur de la pêche maritime qui a beaucoup axé sur l’aménagement des pêcheries des 14 wilayas côtières. L’Etat algérien a sorti de ses caisses une enveloppe de 40 milliards de DA, soit l’équivalent de 25 millions d’euros, pour cette modernisation qui a concerné les quelques 70 ports et abris de pêche se trouvant sur le littoral national.

Il est à noter que chaque année, la demande national en poissons progresse de 7 à 8 % en Algérie. Soulignons enfin que le ratio de consommation algérien en poisson est moins de 5 kg par an et par habitant. Ce qui est loin, très loin des normes universelles en la matière qui sont fixées à plus de 10 kg/an/habitant. La pêche algérienne patauge dans la crise et les Algériens en font les frais.

Il faut savoir que l’Algérie compte officiellement pas moins de 5793 navires de pêche. Cette flotte est dominée par les navires dont la longueur est moins de 6 mètres (43,8%). Elle est répartie en trois principaux segments à savoir les petits métiers (61,3%), les sardiniers (28,7%) et les chalutiers (9,5%), a constaté Algérie Part au cours de ses investigations en accédant à des documents officiels de l’Office National des Statistiques (ONS) qui résument les principaux indicateurs du secteur de la pêche.

Grâce à ces documents officiels, nous avons pu constater que plus de 44,4% de toute cette flotte recensée en 2019 sont des navires inactifs. Des navires qui ne sont pas opérationnels et qui demeurent à quai au niveau des ports du pays. L’inactivité de ces navires prend une dimension alarmante pour les petits métiers qui représentent plus 60% du total des navires de pêche en Algérie. Dans ce segment, le taux d’inactivité des unités de pêche observé dépasse les 57% de navires de pêches. Il faut savoir que ce segment est dominé par les navires ayant une longueur moins de 6 mètres soit près de 71% du total des petits métiers.

 

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

6 COMMENTS

  1. Oui El Hadj la fiote
    Oui oui Un petit commentaire, sinon le fion a ta mère ça va mieux ? Elle saigne plus ? Tu sais le boucher t’attend toujours, il va te caler vite fait bien fait 😂
    Prends ça dans ta face de rats.

  2. Ta mère a supprimé la TVA sur la bière pendant les cérémonies évangélistes dans les garages glauques de ton douar de rebelles ta3 zebi…

    Hahahahahaha….

    Sacré tafiole de la putin de ta mère la reine des chiennes… Lâche et pourri comme un Zouave Makiste arriéré… Nchallah tmout bel ghech… personne ne s’en apercevra…

    🙂

  3. @u Dey rey rey Dherrab el Djelda de Brossette
    Par manque de temps, contrairement à un oisif comme toi, je n’ai pu t’arranger des réponses à plaquer sur ton museau de lémurien qui enserre l’égout puant qui te serre de déversoir haineux, ya wahd chichma, rkhiss comme un goumi.
    Tu as oublié le temps où tu rasais les murs à Leveilley ou devant chouwayyate Akak pauvre mulet inutile sans bât qui croit que sa srima est une parure étincelante.
    Ton style t’a valu le passage de l’examen de l’idiotie bigote, l’abrutissement mental que te confère son addiction à la surdose raciste, ce que tu crois être l’apanage d’un attribut sans risque.
    Nous connaissons parfaitement cette perversion abjecte, mâtinée de religiosité surdosée, dégoulinant de pouacre et de pestilence qui est l’apanage de gredin répugnant comme toi et tes semblables, car vous portez sa flamine en gloriole malvenue, comme un bossu porte sa bosse.
    Ce ne sont pas le rebelles à l’ordre infâme de la mafia gouvernante. à qui tu lèches le luc, à qui tu sers de troll imbecile, portefaix de l’infamie, ce ne sont pas ces rebelles qui sont des castrés, mais plutôt des larves comme toi l’ancien Tkatki devenu aboyeur de service dont le cerveau est castré et que le rationnel agissant n’opère plus sur cette marmelade qui te sert de cerveau ya bghel.
    Tu es loin de l’accomplissement historique des Kabyles qui ont libéré ce pays squatté aujourd’hui par cette mafia de grabataires pillards et destructeurs d’espoir et des espérances de sa jeunesse.
    En tant que goumi asservi à cet ordre infâme, tu peux bien déverser tes insanités, déjà révélées au grand jour, dès l’heure où tu as commencé à trimbaler l’infâme souvenir de ce Dey schkoupi qui a étalé sa grande couardise en se débinant à Naples et offrant Alger aux français.
    Tu peux bien exhiber ton inutile et insipide nullardise, saupoudrée aux Mouhahaha qui voltigent également sur la poubelle puante des Nezzar. Ton style est si facilement reconnaissable par la mièvrerie du propos et la rengaine débilitante qui t’accompagne ad nauseam.
    Va au diable toi et tes chouakers grabataires en treillis fossoyeurs des libertés et croque morts d’un pays dévasté.