7.9 C
Alger
mardi, janvier 31, 2023

L’Algérie, pays des miracles électoraux : à la fin de la journée, en 4 heures, plus de 3,8 millions d’électeurs ont voté !

- Advertisement -
- Advertisement -

L’Algérie est devenue un véritable cas d’étude en matière d’organisation de scrutins électoraux. Et pour cause, les chiffres « officiels » communiqués par les autorités algériennes concernant le taux de participation aux élections législatives du 12 juin dernier ont de quoi soulever de nombreuses interrogations. Il s’agit de « chiffres » qui défient la logique scientifique observée jusque-là dans les processus électoraux. Preuve en est, d’après les responsables de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), pendant les 4 dernières heures de la journée du samedi 12 juin 2021, à savoir de 16 H 00 jusqu’à 20 H00, heure de la clôture officielle des bureaux de vote en Algérie, plus de 3,8 millions d’électrices et d’électeurs se sont rendus aux urnes pour déposer leurs bulletins ! 

C’est une opération arithmétique qui nous renseigne sur les incohérences troublantes des chiffres officiels communiqués par l’ANIE sur le scrutin du 12 juin dernier. De 8 H 00 jusqu’à 16 H 00, plus de 3,54 millions d’algériennes et d’algériens ont voté dans les 61.543 bureaux de vote, répartis sur 13.000 centres. A 16 H 00, le taux de participation officiel était de l’ordre de 14,47 %.

Or, il semble qu’à partir de la fin de journée, la machine électorale s’est totalement emballée à en croire l’ANIE alors qu’habituellement pour un scrutin organisé au mois de juin, avec le beau temps et les températures estivales, les électeurs accomplissent majoritairement leur « devoir électoral » la matinée pour vaquer ensuite à leurs occupations à la fin de l’après-midi. En Algérie, c’est plutôt le contraire qui s’est produit. C’est même l’exact contraire.

A 20 H 00, les chiffres explosent et le taux de participation annoncé par l’ANIE dans la nuit du samedi à dimanche est finalement de 30, 20 %. Ce taux est un véritable défi à la logique mathématique. Et pour cause, cela signifie que de 16 H 00 jusqu’à 20 H 00, plus de 3,85 millions d’algériennes et d’algériens ont décidé finalement de se rendre dans un bureau de vote pour donner leurs voix ! En 4 heures, les Algériens étaient beaucoup plus nombreux à voter que pendant toute la journée ! C’est du jamais vu dans un autre pays qui organise un scrutin électoral. De 8 H 00 jusqu’à 16 H 00, ils étaient 3,54 millions de votants. Et de 16 H 00 jusqu’à 20 H 00, l’Algérie a enregistré 3,85 millions de votants. Cherchez l’erreur !

Les chiffres communiqués par l’ANIE signifient que plus de 63 algériens se sont rendus dans chacun des 61.543 bureaux de vote pour participer au scrutin. Cela signifie que pendant chaque heure, plus de 16 algériens ont décidé de voter de 16 H 00 jusqu’à 20 H 00. Ces chiffres sont impressionnants, pour ne pas dire surréalistes car aucune mécanique électorale ne peut expliquer rationnellement un tel emballement à la fin de la journée pour booster le taux de participation aux élections législatives. Il est illogique et irrationnelle que plus de 3,85 millions de citoyennes et citoyens se réveillent brusquement de leur « sieste » pour décider d’aller voter et de bouleverser à la dernière minute l’équation électorale.

Les chiffres de l’ANIE sont scientifiquement douteux et suspects. C’est pour cette raison que de nombreux algériens crient au scandale du bourrage des urnes.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

13 COMMENTS

  1. Il faut toujours rendre À César ce qui lui appartient. Mr le président de l’ANIE a bien précisé que le taux de 30,20% ne représentait pas le taux de participation mais le TAUX MOYEN DE PARTICIPATION/WILAYA. Un artifice statistique made in Algérie Nouvelle. De toute façon le taux de participation, quel qu’il soit, n’intéresse pas Tebboune. Ce qui l’intéresse au plus haut point c’est la majorité qui, selon lui donc, n’a rien à voir avec le taux de participation. Lui s’estime parfaitement légitime bien qu’élu par moins de 17% des électeurs. À Tizi-Ouzou et Bgayet, il y aura des candidats qui seront élus députés avec moins de 10 voix exprimées. Voilà le véritable MIRACLE. Pour paraphraser Fellag, quand l’Algérie officielle touche le fond, elle n’essaie pas de remonter, elle creuse avec frénésie pour mieux s’enfoncer.

  2. Sincèrement les gars le premier représentant
    D’un pays déclare devant un parterre de journalistes qu’il on a rien à fouetté du taux
    De votant à une élection soit disant « démocratique « 
    A votre avis ce même monsieur est t’il réellement
    Intéressé ou Concerné par les problèmes des citoyens ???

  3. C’est parce que de 16 à 20 H, il n’y’avait plus un chat, alors ils ont pris leur temps pour bourrer les urnes tranquillement !
    Ce qui est fou c’est que Teb Teb s’en fout complétement du taux de participation mais il a organisé quand-même des élections coûteuses alors que les caisses seraient vides !
    S’il n’était pas flambeur, il aurait pu au moins faire l’économie de ces élections alibi !

  4. L’essentiel est fait pour Tebboune c’est d’être président de la R. Pour se protéger lui et ses enfants ainsi que la progéniture de G.salah de la justice , pour le reste il s’en fout totalement et dans 3 ans en verra , sauf parmi les généraux il y a quelqu’un qui aura pitié du peuple décide de le sauter , en prenant l’exemple du Soudan et après Celui là il remettra le pouvoir au peuple par la grâce du Bon Dieu inchallah , sinon le hiraq pénétré par les parties politiques et les islamistes Makri et Cie qui l’ont bien saboté ne fera plus rien à moins que le hiraq décide de s’organiser en nommant un ou deux représentants et après proposait un accord a l’amiable a tebboune pour qu’il s’en va et remettre la République au peuple, il y a aussi une autre façon c’est de déclencher une grève générale . Mais continué a faire la petite promenade du vendredi ,elle n’apporte rien et elle ne rapportera jamais rien ,on a vu ces derniers temps les gens lassés et fatigués et même une partie qui a abondonnee la marche. l’Algérie n’a pas de chance elle est sous l’emprise d’une mafia bien structurée , elle a le pétrole, l’argent et les armes et le peuple n’a que la gueule.

  5. Effectivement, merci de souligner la complicité du peuple dans sa funeste destinée .Mon oncle est allé voté ( en France) et se plaint depuis bientôt deux ans qu’il lui est impossible de regagner le pays….

  6. Demandez l’indépendance de la Kabylie.. Loco est chaud et motivé ! Il parle même de prendre les armes….Si si…Loco la tapette a de grands projets…..Hahahahahaha ……

    Tfou ina3el Mouk el khemja…

  7. Anjiri pays des mirages et Non des miracles !!
    Pays de Bonatiro, de chemsou et d’Ali benhadj.
    Quant à prendre les armes !!!!
    Les armes chez-nous, c’est normal, c’est naturel, mon père m’a fait tirer au fusil, je devais avoir 9 ans, chez les Kabyles c’est juste naturel.
    Donc les prendre pour vous faire déguerpir de notre pays, comme ont l’a toujours fait n’a rien d’exceptionnel.
    Toutes les familles Kabyles ont des armes, bien planquées qui serviront le jour J.
    Pendant ce temps là, continuer à adorer vos dirigeants et surtout n’oubliez pas de prier très fort.
    Par la force des choses je suis devenu indépendantiste et je me battrai pour la libération de mon pays.

  8. A dey,
    Moi ma Mère n’a jamais quitté ses montagnes.
    Elle n’a jamais connue, ne serait ce que la ville.
    Par contre la tienne comme toutes les Oranaises, sait danser le flamenco et le Tango. Elle avait un bon boulot rue du l’aqueduc, pendant que ma mère s’occupée des oliviers et du potager.
    C’est sûr que ce n’est pas la même vie. Mais il ne faut pas avoir honte car se prostituer est aussi un mode de vie.
    En Kabylie, quand un jeune disait qu’il voulait aller à Oran, les parents comprenaient, que le gamin avait envie de tirer un coup. C’est la réalité et aucun kabyle ne dira le contraire. Depuis le début vous rendez service et de cela nous sommes reconnaissants. Continuer à servir de vides couilles,car vous excellé dans ce Job.