L’Algérie, le Maroc et le Gazoduc Maghreb-Europe : pour dénouer la vérité du fantasme

27
3144

Depuis plusieurs jours, le gazoduc Maghreb-Europe est au coeur de plusieurs polémiques qui défrayent la chronique en Algérie comme au Maroc. Dans les deux pays qui sont opposés dans une guerre froide très tendue, la presse traite le sujet de ce gazoduc avec beaucoup de désinformation, fantasmes et  manipulations. Décryptage pour comprendre les dessous de ce dossier géopolitique. 

Il faut savoir, d’abord, que l’Algérie dispose officiellement de trois gazoducs qui lui permettent d’exporter son gaz naturel vers l’Europe notamment l’Italie et l’Espagne, ses deux principaux clients à l’étranger. Il s’agit du gazoduc Trans-Mediterranean Pipeline (Italie via la Tunisie), le Gazoduc Maghreb-Europe (GME, Espagne et Portugal via le Maroc) et le tout dernier Medgaz (connexion marine directe Béni Saf-Almeria au sud de l’Espagne). L’Algérie avait le projet de lancer un 4e gazoduc, mais ce dernier n’a jamais été concrétisé. Il s’agit du fameux Galsi annoncé en 2009-2010 (acronyme pour « Gazoduc ALgérie – Sardaigne – Italie ») qui est un gazoduc reliant les installations algériennes de Koudiet Draouche jusqu’à Piombino en Italie via la Sardaigne en passant sous la mer Méditerranée.

Les investisseurs italiens ont abandonné Galsi préférant s’allier avec le géant russe Gazprom pour lancer le South Stream qui devait relier la Russie à l’Italie. Un autre méga-projet gazier qui a été bloqué aussi en 2014 parce que la Bulgarie a refusé le passage de ce gazoduc sur son territoire.

Le Gazoduc qui suscite aujourd’hui toutes les controverses est le Maghreb-Europe. Il est constitué d’un réseau de gazoducs de transport à haute pression qui achemine du gaz naturel des puits de Hassi R’Mel en Algérie vers l’Espagne et le Portugal. Lancé en 1996, il permet d’acheminer en moyenne 30 % du gaz naturel consommé dans la péninsule ibérique. En outre, le gazoduc achemine du gaz pour la production électrique de deux centrales à gaz à cycle combiné au Maroc, d’où émanent 17 % de la production d’électricité dans ce pays.

Ce gazoduc implique ainsi 4 pays : l’Algérie, le Maroc, l’Espagne et le Portugal. Le jeudi 26 août dernier, l’Algérie a laissé entendre qu’elle envisage décider de ne pas renouveler le contrat d’acheminement du gaz via le pipeline Maghreb Europe, qui prend fin en octobre 2021.

À l’issue d’une rencontre avec l’ambassadeur espagnol à Alger, le ministre algérien de l’Énergie et des Mines Mohamed Arkab a affirmé “l’engagement total de l’Algérie à couvrir l’ensemble des approvisionnements de l’Espagne en gaz naturel à travers le Medgaz” qui relie directement les deux pays, informe le communiqué. Selon la même source, le ministre a mis en avant “le récent projet d’extension de la capacité du gazoduc Medgaz” et rappelé “les efforts déployés par l’Algérie pour garantir la sécurité des approvisionnements en gaz naturel du marché espagnol”. Exit donc le gazoduc Maghreb-Europe.

A Alger, la presse nationale et de nombreux observateurs assurent que les autorités algériennes ont pris cette décision pour punir le Maroc qui ne cesse de multiplier les « actions hostiles et malveillantes » à l’encontre de l’Algérie. Ces observateurs croient  savoir que cette punition algérienne va faire plier le Maroc et le privera de sources précieuses de gaz nature et de devises.

Est-ce vrai ? Pas vraiment. Du moins la réalité décrite par la presse algérienne et les relais politiques des dirigeants du régime algérienne est volontairement amplifiée et exagérée. Long de 1.300 kilomètres, le gazoduc Maghreb-Europe traverse le territoire marocain sur une distance de 540 kilomètres et présente une capacité maximum d’exportation de 13,5 milliards m3 par an. Il accorde à ce titre au Maroc un droit de passage de 7% des quantités transportées vers l’Espagne et le Portugal, soit une moyenne annuelle de 700 millions m3 sur un total d’importations nationales en gaz naturel de 1,3 milliard m3, ce qui représente 65% des besoins marocains importés. Ce qui est naturellement une proportion très considérable pour un pays comme le Maroc largement dépendant des importations pour ses besoins en gaz naturel.

Cependant, le gaz naturel ne contribue qu’à hauteur de 5% dans la production électrique du Maroc contrairement à l’Algérie où 99 % de l’électricité est produite avec du gaz naturel. Au Maroc, les sources de la production de l’électricité sont : 60% en pétrole, 25% en charbon et 10% en énergies renouvelables.

Dans la réalité, le gaz algérien contribue directement à la production de 3,3% de la production électrique nationale au Maroc. Concernant impact budgétaire, le gazoduc Maghreb-Europe rapporte des ressources financières qui sont instables et varient d’une année à une autre. 42 millions d’euros en redevance ont été versés au Royaume du Maroc pour l’exploitation du gazoduc Maghreb-Europe lors du premier trimestre 2019. Un chiffre en baisse de 9,5% par rapport à la même période en 2018. A l’issue de l’année 2018, les redevances versées au Maroc avaient atteint un montant de 140 millions d’euros.

Il s’agit une nette augmentation par rapport à l’année 2017 durant laquelle le Maroc avait perçu 95 millions d’euros Cette hausse reflétait alors une augmentation des exportations de gaz algérien vers l’Europe à travers le gazoduc Maghreb-Europe. Les recettes de ces redevances dépendent essentiellement des prix du gaz naturel sur le marché mondial et des quantités exportées par l’Algérie via ce gazoduc.

Mais quoi qu’il en soit, on est vraiment loin de ces sommes considérables annoncées par la presse algérienne ou de supposés experts qui parlent de plus de 500 millions d’euros de retombées pour le Maroc. Ce qui est totalement faux. Plusieurs expertises indépendantes ont conclu que lorsque l’Algérie va enterrer le gazoduc GME, le Maroc devra trouver une autre source financement pour compenser la perte moyenne annuelle de 160 millions de dollars. « Une somme sans impact réel sur le budget de l’État puisqu’elle n’y représente pas plus de 0,65%. L’Etat marocain a dépensé comme budget de fonctionnement et d’équipement en 2020 pas moins de 36 milliards de dollars.

On le voit bien l’impact de la décision algérienne de mettre fin au gazoduc GME sur le Maroc n’est pas du tout alarmant ou exceptionnellement dangereux.

Le véritable défi pour le Maroc se posera à long-terme car il devra trouver un autre fournisseur de Gaz naturel pour concrétiser sa stratégie énergétique tracée d’ici 2030 consistant à  procéder à l’augmentation de la part relative du gaz naturel, dans la production d’énergie, de 5% à 13,5%, soit 5 milliards m3, à horizon 2030, et ce par le remplacement progressif du charbon par le gaz, conformément aux engagements pris par le royaume dans les accords de Kyoto.

Pour ce faire, le Maroc table sur le GNL où plusieurs projets sont à l’étude comme celui de la société britannique Predator Oil & Gas qui avait annoncé en 2020 son plan visant à construire et exploiter un terminal flottant d’importation, de stockage et de regazéification de gaz naturel liquéfié (FSRU) au Maroc. La société avait indiqué que l’ampleur initiale de son projet correspond à un besoin annuel de 1,1 milliard de mètres cubes de gaz naturel d’ici 2025, qui passera à 1,7 milliard de mètres cubes en 2030 et 3 milliards de mètres cubes en 2040. Le FSRU, qui devrait être développé en Irlande, va ainsi s’adapter au cours des prochaines années à l’évolution de la demande marocaine. Depuis 2014, le Maroc essaie de développer le GNL avec des partenaires internationaux.

De 10% à 30%. C’est la part du gaz naturel dans la production d’électricité que souhaite voir augmenter le Maroc selon la feuille de route 2025 du Plan national de développement du gaz naturel liquéfié (GNL) présentée ce 16 décembre 2014 à Rabat. Si le Maroc échoue à concrétiser ce plan, il paiera cher la fin du GME et la sanction algérienne aurait réellement atteint son objectif souhaité : faire plier le Maroc sur le plan énergétique. Pour le moment, il est encore tôt pour concéder la victoire à Alger.

 

27 COMMENTS

  1. Ces articles sont fabriqué directement Rabat ou à Casa
    Ce gazoduc devait servir l’intégration maghrébine …donc permettre aux entreprises marocaines de bénéficier d’un prix de Gaz compétitif et à l’Algérie de vendre plus de Gaz qu’avec un gazoduc sous marin
    En 25 ans, le Maroc s’est contenté de ses 7 % de royalties en Gaz…et basta
    Le Portugal, plus petit pays de 10 millions d’hab a augmenté ses achats juqu’à 2 milliards de M3 annuels …
    A quoi sert ce gazoduc? à payer une commission ?
    Medgaz appartient à 51% a sontatrach et plus court avec une capacité d’exportation de 10 milliards de M3, suffisante pour répondre à une demande normale de l’Espagne
    Quand le Gaz algérien a été fortement concurrencé par le Gaz de schiste américain, les espagnoles , n’ont pas hésité à exiger une baisse substantielle du prix et des quantités livrées…mais surtout à acheter du Gaz américain bradé
    Maintenant Sonatrach , va faire comme tout le monde, les excédents de production ( hors contrats) vont être vendu au marché SPOT, par méthanier soit au plus offrant cet hiver…si les espagnoles veulent plus…ils doivent payer plus
    Quid de 700 millions de M3 de gaz « offert par le gazoduc marocain »? ils vont être vendu sur le marché spot..au prix fort cet hiver…
    Il a prix 12,14 % hier sur le marché spot à 4,4115 $ …soit + 80,43 % depuis le 1er janvier 2021
    Les stocks américains sont au plus bas…et l’hiver arrive…

  2. @ Loji,
    L’anjiri doit importer au moins un million de tonnes de loubia, car avec celà le gaz ne manquerai nulle par au Monde.
    Et surtout la junte doit faire en sorte que les ambassades fournissent à tous ces hazags hors frontière les rations quotidienne pour qu’ils participent à cet effort natiounal.
    EZALT OU TFER3IN.
    Quant au pain, sûrement bientôt ça va viendre.
    L’ouxyjine oussi.

  3. Loco : les défenseurs de l’anjiri pense que les Généraux vont mettre en difficulté le Maroc ! C’est du pipeau, le Maroc a plus d’atouts que l’Algérie ! Son économie est plus diversifiée et a des alliés plus influents !
    Tous ceux qui critiquent l’article, ce sont des perroquets des journaux algériens qui appartiennent à la nomenclatura !

    Il suffit de lire la documentation économique pour voir la différence entre l’Algérie et le Maroc !
    L’Algérie dépend plus des importations de biens et de produits alimentaires que le Maroc !

    C’est bien beau de crier qu’on est les rois du pétrole et du gaz, il faut assumer ses responsabilités vis à vis de sa population au lieu de jouer #le coq nationaliste# à l’étranger !

  4. ESPECE DE SALE BÂTARD TU MENT COMME TU CHIE FILS DE PUTE.TU ATTAQUE A LONGUEUR DE JOURNÉE L ALGERIE YA TAHANNE. VIENDRA TON TOUR OU TU SERA JETER COMME UNE MERDRE.HYPOCRITE.MENTEUR.AFFABULATEUR.JOURNALUSTE DES MES COUILLES.ON CONNAIS TOUS DE TOI.PETITE PUTE.NIKE MOKE PD.

  5. En conclusion, le pouvoir algérien produit plus de fake news que de gaz.
    Israël a raison de qualifier l’hysterie du pouvoir algérien de  » sans intérêt » et de l’inviter sèchement de « plutôt se focaliser sur ses problèmes économiques ».

  6. Je te félicite Zakaria d’apporter des faits objectifs.
    Mais encore une fois tu perds ton temps avec des esclaves consentants soumis à un gros lard débile alias Pédale 6..Tu sais ce roitelet coupé du monde qui se lève et se couche avec le doigt de Netanyahou dans le fion…

    Et que dire des sangliers enragés qui s’excitent depuis le Canada ou la France avec les doigts qui puent la pisse et la bière… Non franchement khouya Zakaria je te tire mon chapeau !

    L’essentiel à retenir : le gazoduc est fermé… l’ambassade aussi…. Reste juste à renvoyer les 700 000 gueux marocains qui vivent chez nous pour manger et faire vivre leurs familles…

    Ils auront les mouches à khra marocaines qui les accueilleront sûrement pour s’en occuper…enfin je dis ça… ahhahahahahahaaahah…

  7. Loco27 août 2021 At 23 h 37 min. Quoi dire, les mots me manquent mais je te dis tanemirt. avec un grand T.

    ( la rentree scolaire est pour lundi le stress ) passe une bonne journee et prends soin de ta famille.

    tu sais je suis contente d avoir les nouvelles du Frere AMARA , un bonjour A BALOU ET A D AUTRES FRERES

    la vie continue.

  8. Semar fait flèche de tout bois pour croire porter préjudice à l’Algérie au profit du HMARoc.

    Il dit tout au début que ledit HMARoc,  » …. le gazoduc achemine du gaz pour la production électrique de deux centrales à gaz à cycle combiné au HMARoc, d’où émanent 17 % de la production d’électricité dans ce pays « . 17% ce qui n’est pas rien.

    Puis il se contredit pour faire plaisir à ses souteneurs et des crétins voyous tels loco, axis7 et consorts :  » le gaz naturel ne contribue qu’à hauteur de 5% dans la production électrique du HMARoc « . 5 % ce qui n’aurait entre autres jamais incité l’Algérie à se défaire du GME.

    De plus, il prétend que le HMARoc a dépensé :  » L’État marocain a dépensé comme budget de fonctionnement et d’équipement en 2020 pas moins de 36 milliards de dollars « . Il a du confondre les dirhams HMARocains et les dollars.Qui plus est jamais, pas même des grands pays n’auraient eu la capacité financière de dépenses autant de $. Il faudrait rajouter que le HMARoc n’a pas les reins aussi solides qu’on veut le faire croire. Cet autre crétin de lo ji nous parle de données économiques qui voudraient dire que le HMARoc est mieux que l’Algérie, je lui retourne la question : as-tu bien lu ou encore as-tu mis tes lunettes ?

    Quant à axis7 le roi des nuls HMARocains, il n’a pas compris qu’il était toujours à côté de la plaque l’imbécile fini.

  9. Bonjour,

    Merci a AP de remettre en perspective les faits, des faits qu’il faut regarder en toute objectivité et raison.
    On ne peut pas construire un future en occultant les réalités, juste pour flatter son Ego démesuré.

    Regardons juste nos faiblesses pour nous améliorer et suivre notre cap, sans se préoccuper de ce que fait le voisin.
    Le cap doit être le bien être du citoyen, en allégeant ses difficultés quotidiennes.
    Si l’état est défaillant pour aller dans ce sens, c’est a chacun a la place où il se trouve de faire le nécessaire, c’est les Hommes qui font pas les institutions aveugles.

  10. Vangelis : Pour te répondre : Avant la crise Carnegie avait fait une étude comparative ! Le Maroc avait une meilleure croissance et beaucoup plus d’investissements directs étrangers que l’Algerie !
    Je t’invite à lire Jeune Afrique, pour qui pour la Reprise économique : le Maroc est mieux loti que l’Algérie et la Tunisie !

  11. Uhj Uhy :
    Il faut être juste !
    Israël possède un gisement de gaz en Méditerranée dont le plus important s’appelle Léviathan !
    Il exporte du gaz en jordanie depuis 2016 !
    Il compte s’intéresser à l’Europe, au GNL et pourquoi pas au Maroc !
    France 24

  12. @ lo ji

     » Jeune Afrique  » hahahahaha ! Mais mon pauvre bonhomme, c’est le HMARoc qui le finance, il n’a pas intérêt à dévier des directives qu’il reçoit de ses maîtres chanteurs.

    Un petit rappel.  » Jeune Afrique  » titrait au sujet des terroristes HMARocains : born in morrocco. Illico presto le HMARoc l’avait mis à la diète. Il était alors revenu à de meilleurs sentiments pour avoir les financements nécessaires à sa survie.

    En plus, mais qui lit ce PQ ? Pas grand monde sauf ceux qui le financent ….. en pure perte.

    Au fait si vraiment le HMARoc n’avait pas de crainte à avoir ou encore s’en fichait du non renouvellement de ce contrat, croyez-vous que la directrice générale de l’office HMARocain des hydrocarbures se serait épancher pour le vanter corp et âme ? Bien évidemment, non, trois fois non et semar nous enfumer en minimisant les pertes sèches de ce non pays, le tien donc, qui veut jouer dans la cour des grands.

  13. Lo ji est un lecteur de Jeune Afrique…. l’organe de propagande du Maroc par excellence !!!

    Qu’est ce qu’il est con ce lo ji….Il aurait pu nous sortir d’autres références pourries…Non il nous cite Jeune Afrique…. hahaahhaahah…..

    Plus bâtard qu’un Sanglier ? Lo ji….

  14. Morgane la folle qui a fugué d’un asile psychiatrique.. Hahahhaha…Lire ses interventions nous conduit vers la 4e dimension… Rarement vu quelqu’un autant à côté de la plaque et autant manipulable…. Ça manque de tout : jugeote… intelligence… clairvoyance….

    Meskina…

  15. Vangelis, Dey Hussein : Vous êtes amusants ! Proche de la Tunisie assurément mais du Maroc, vous n’avez aucune preuve, messieurs !
    C’est sûr que c’est mieux d’être abonnés à EL MOUDJAHID et EL DJEICH !
    Comme çà vous avez une version idéalisée de l’Algérie ! C’est vrai que l’Algérie est parfaite ?

  16. Dey.
    Derrière l’agressivité se cache très souvent une souffrance, une fragilité ou une peur. Les injures et moqueries peuvent cacher une image de soi négative. Tu dois souffrir , tu es toujours devant ton ordinateur.

    tu es une personne négative est une coquille vide, victime de son négativisme. Sans arrêt, elle prend le devant de la scène à tout moment pour tenter de dominer ou de monopoliser les discussions,

    considérant mon silence notre faiblesse.

    Un pays qui viole ses lois, ne respecte pas sa constitution et tout simplement, c’est un pays dictature.

    je te laisse mediter avec une belle chanson

    Matoub Lounes : « Je suis Algerien, Berbère et laïc ! »

  17. Si tu veux me détruire vises bien car si tu me rates moi je ne te louperais pas…

    j ai pris ton commentaire avec captures d écrans . 👍

    Je vais tellement t’ignorer que tu vas finir par douter de ton existence.

  18. Morgane : Tu sais, #L’imam PMU# et Dey , ce sont des musulmans | conservateurs| pour eux les femmes, c’est à la maison et ça se tait !
    C’est comme dans la Charia des #pays musulmans avancés# la femme est la 1/2 de l’homme et elle est éternellement mineure !
    Comment peut-on être musulmane ? C’est une question vraiment existentielle !

  19. Blonde ou Brune, Mince ou Grosse, Belle ou Moche. UNE FEMME CA SE RESPECTE UN POINT C EST TOUT

    ET DANS TOUTES LES RELIGIONS , LA FEMME A SA PLACE DANS LA SOCIETE.

    Je vis dans un pays catholique a 99/1OO , je respecte toutes les religions, et je dois les respecter c est une base d une education . la tolerance et le respect mutuel.

  20. @Loco, Balou, Morgane, Low ji, Axis7, Krimo70, Amazigh et autres animaux, infra-humains Esclaves consentants appartenant au Grand Homosexuel du Maroc et racistes et colonialistes français ainsi que les chiens de garde sioniste,

    Les Marocaines et Marocains citoyens de la République Démocratique Marocaine vont décapités votre maitre des Esclaves le Grand Homosexuel du Maroc et vous Esclaves consentants avec. Bien sûr que je les aiderai dans cette tâche noble qu’est l’extermination des animaux infra-humains.

    @ Boussad et autres terroristes du MAK, J’ai oublier les fils de putes terroristes du MAK qui seront eux exterminer par les Algériens.