13.9 C
Alger
samedi, février 4, 2023

L’Algérie figure toujours parmi les pays où les prix de l’essence sont les moins élevés au monde

- Advertisement -
- Advertisement -

Malgré la crise financière et économique ainsi que la forte inflation qui frappe de plein fouet plusieurs produits de large consommation, l’Algérie figure toujours parmi les pays où les prix de l’essence sont les moins élevés au monde. Faire le plein d’essence en Algérie est toujours abordable et accessible aux communs des automobilistes alors que les prix des carburants connaissent des pics vertigineux dans de nombreux pays développés comme les pays européens. 

Le site spécialisé dans le classement du prix du pétrole dans le monde « Global petrol price » classe l’Algérie parmi les 5 pays proposant les tarifs les plus abordables dans le monde pour les carburants et notamment l’essence. Cette plateforme qui publie des données régulièrement actualisées et des informations sur l’essence sans plomb et du diesel par pays nous apprend ainsi que le prix du litre de l’essence en Algérie est d’à peine 0,316 dollar US alors que le prix de l’essence est de 1,28 dollar US le litre au Japon et 1,43 dollars US au Maroc ou encore 2,07 dollars US le litre en France.

Seuls le Vénézuela, la Libye et l’Iran proposent des tarifs moins chers que ceux affichés par les stations-service en Algérie. « Le prix moyen de l’essence mondial, est de 1.39 (Dollar US) le litre. Il ya une différence importante de ces prix entre les différents pays. Généralement, les pays riches ont des prix plus élevés tandis que les pays plus pauvres et les pays qui produisent et exportent pétrole ont des prix nettement plus bas », explique encore à ce sujet la plateforme Global Petrol Price.

Les prix bas des carburants en Algérie s’expliquent en grande partie par la politique de subvention publique pratiquée depuis de longues années par les autorités algériennes. Les carburants figurent parmi les 12 produits massivement subventionnés en Algérie par les pouvoirs publics.

Il faut savoir à ce sujet que l’Etat algérien accorde une moyenne de 15 milliards de dollars par an de subvention au secteur énergétique à tous les niveaux (subvention des prix d’électricité, gaz, carburants, dessalement d’eau de mer…). Ce chiffre a été révélé en décembre 2020 par le ministre de l’Energie, Abdelmajid Attar, lors d’une conférence de presse à l’issue d’une une réunion consacrée au programme indicatif 2021-2030 des moyens de production de l’électricité. Il est à noter enfin que l’Algérie a consommé plus de 10 millions de tonnes de carburants durant l’année 2020.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -