5.9 C
Alger
dimanche, janvier 29, 2023

L’Algérie, ce pays qui a peur d’un simple reportage de télévision sur les prix du carburant…

- Advertisement -
- Advertisement -

L’Algérie, un pays particulièrement faible et impuissant. C’est ce qu’il ressort de l’entrevue organisée avec nombre de médias nationaux, et retransmise vendredi soir. Lors de cette entrevue, le président Abdelmadjid Tebboune a fait preuve d’une fragilité inquiétante face à de simples petites critiques à l’image d’un reportage réalisé par une chaîne de télévision étrangère concernant les nouveaux prix à la hausse des carburants dans les stations-services en Algérie. 

Le Président algérien s’est lui-même attardé sur ce reportage totalement ordinaire et ridicule pour le citer comme l’exemple « des attaques » lancées contre l’Algérie depuis l »étranger ». Comment un reportage totalement factuel et informationnel sur une augmentation des prix du carburant qui a été décidée officiellement par le régime algérien peut-il faire autant peur à un Président de la République ?

L’attitude du nouveau régime algérien en cours de constitution est énigmatique. Ce régime développe une peur bleue des médias étrangers et de leurs contenus subversifs sur la situation actuelle socio-économique et politico-financière en Algérie. Cette Paranoia traduit la profonde panique qui s’empare du pouvoir algérien à chaque fois qu’un regard étranger est porté sur ses faiblesses.

En réalité, après avoir totalement verrouillé le champ médiatique en Algérie, le régime algérien veut isoler le pays de la sphère médiatique internationale pensant,  à juste titre, qu’elle est la seule alternative qui peut alimenter la colère populaire du peuple algérien et renforcer ainsi au passage le Hirak.

Cette paranoia est également la preuve de la fragilité du système qui peine à contrôler la situation du pays et gagner l’adhésion de sa population. Tebboune et les décideurs algériens appréhendent enfin le retour en force du Hirak car cette fois-ci, il sera mélangé à des contestations sociales qui vont émerger en raison de la très mauvaise gouvernance du pays. 

 

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -