La crise a provoqué l’effondrement des prix du logement en Algérie

0
349

La crise économique et financière née dans le sillage de la pandémie de la COVID-19 a fortement ébranlé le secteur du logement en Algérie. Les prix de la location ou de l’acquisition des logements ont connu une importante baisse entre 2017 et 2021.

C’est du moins ce que nous apprend l’étude intitulée « Mercuriale des prix immobiliers », publiées par la Caisse nationale du logement (CNL). D’après cette source, l’indice synthétique de prix du logement collectif a enregistré une régression de 8 points depuis 2017 alors que les maisons individuelles ont perdu 18 points durant la même période, a indiqué la CNL dans sa revue « Batisseurs.dz ». Concrètement, cela signifie quoi ?

Cela signifie que les prix du logement ont connu un recul significatif suscitant même un effondrement des prix dans certaines régions du pays. A titre d’exemple, les maisons individuelles le prix moyen annoncé à la location au niveau de la wilaya d’Alger était de 128.000 dinars, durant le premier trimestre 2017, tandis que le prix moyen annoncé durant le dernier trimestre 2021 était de 63.000 dinars. C’est une chute de presque 50 % ! C’est dire que la crise financière et économique a profondément modifié le paysage du secteur immobilier en Algérie.

Globalement, à l’échelle nationale, les maisons individuelles, leur prix ont baissé d’au moins 23% depuis 2017. Le prix moyen annoncé à la location d’un appartement durant le premier trimestre 2017 était de 56.000 dinars, pour une surface moyenne de 90 m2. Pour le dernier trimestre 2021 le prix moyen annoncé à la location était de 52.000 dinars. Les prix ont cumulé ainsi une baisse de l’ordre de 6% depuis 2017.

La même source nous apprend aussi que pour la wilaya d’Alger, les prix de vente des appartements ont cumulé une baisse de l’ordre de 3% durant ce quinquennat. Durant le premier trimestre 2017, le prix moyen annoncé à la vente au niveau de la capitale était de 195.000 dinars par mètre carré, pour un appartement d’une surface moyenne de 91 m2, et ont atteint le prix moyen de 189.000 dinars par mètre carré.

A l’échelle nationale,  le prix moyen annoncé au niveau national d’un appartement de 89 m2 était de 8,1 millions de dinars durant le premier trimestre 2017 soit environ 94.000 dinars/m2. Le même appartement coute actuellement en moyenne 7,5 millions de dinars, soit 90.000 dinars/m2. Quant aux maisons individuelles, ces dernières ont enregistré une baisse cumulée de 1% depuis 2017. Les prix sont passé de 27,0 millions de dinars le premier trimestre 2017 à 24,5 millions de dinars au dernier trimestre 2021.

A la location, le marché du logement collectif a enregistré une baisse des loyers de l’ordre 14% depuis 2017. Le prix moyen annoncé à la location d’un appartement d’une surface de 88 m2 s’établissait à environ 30.000 dinars durant le premier trimestre 2017. Pour le dernier trimestre 2021 le prix moyen annoncé était de 25.000 dinars. S’agissant des maisons individuelles, le prix moyen annoncé à la location durant le premier trimestre 2017 était de 65.000 dinars, tandis que le prix moyen annoncé durant le dernier trimestre 2021 était de 49.000 dinars, soit une baisse de l’ordre de 25%.

Ces données démontrent une déstabilisation majeure du secteur du logement par l’actuelle crise financière et économique. Mais cette déstabilisation n’est pas forcément une mauvaise nouvelle pour les algériennes et algériens qui souffraient depuis de très nombreuses années d’une spéculation forte et ravageuse qui rendait l’accès au logement uniquement réservé aux plus riches et aisés de la population algérienne. C’est, peut-être, enfin une bonne opportunité pour les bourses les plus modestes de profiter de cette tendance baissière afin de changer de logement…