Kamal Mansouri Précipite Djezzy dans une Affligeante Gestion à l’Algérienne !

0
357

Le groupe Veon a fini par recevoir les 682 millions de dollars du prix de la cession de ses parts dans l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy à l’Etat algérien, selon l’évaluation de la filiale anglaise de la Banque d’investissement américaine HOULIHAN LOKEY.

Auteur : [email protected]

Comme nous l’avions annoncé dans notre dernier article sur le sujet, Monsieur Kamel Mansouri, Directeur au Fonds National d’Investissements (FNI) s’est auto-désigné président du conseil d’administration (PCA) d’Omnium et Optimum Télécom Algérie.

Et si cela le met en situation de conflit d’intérêt, car étant représentant de l’actionnaire publique FNI, il ne devrait, en principe, pas pouvoir se donner quitus pour un mandat d’administrateur, tout le monde le laisse faire… En attente d’un retour d’ascenseur ? On le saura le moment venu !

Mansouri a par ailleurs signé un communiqué, avec ce titre de P CA, annonçant la mise en place d’un Directeur Général par intérim à la tête de l’entreprise en la personne de Mahieddine Allouche, cadre au sein de Djezzy, en remplacement de Mathieu Galvani.

Mahieddine Allouche qui exerce depuis 20 ans au sein de cet opérateur de téléphonie mobile, avait, pour rappel, touché une prime de 50.000 Dollars octroyée par Global Telecom Holding (GTH), lors du premier rachat de Djezzy en 2015, sans que l’on sache sur quel compte ce bonus lui a été transféré…

II sera assisté par le responsable IT de la même entreprise, Djelloul Sahraoui, pour siéger ensemble à la tête du comité exécutif de Djezzy (ExCom).

Enfin, autre entorse aux règles, Kamel Mansouri a organisé une réunion du conseil d’administration de Djezzy, alors que celle-ci aurait dû être convoquée par le Président sortant, qui après sa démission passe le flambeau au nouvel actionnaire.

Le début d’une ère de médiocrité pour le second opérateur de téléphonie mobile public algérien ?