5.9 C
Alger
dimanche, janvier 29, 2023

Juste après le retour du Hirak, les autorités algériennes affirment avoir détecté des cas du dangereux variant britannique

- Advertisement -
- Advertisement -

C’était prévisible. Avant le retour des marches grandioses du Hirak le lundi 22 février passé, les autorités algériennes prétendaient maîtriser totalement la situation sanitaire et annonçaient quotidiennement des chiffres des nouvelles contaminations extraordinairement bas pour se targuer d’un bilan sanitaire qui ferait pâlir de jalousie les grandes nations de ce monde. Mais juste après le retour des manifestations du Hirak le 22 février dernier, le discours « scientifique » officiel du régime algérien a totalement changé puisque, désormais, il y a une nouvelle menace sanitaire. 

Et comme il fallait s’y attendre, les autorités algériennes annoncent par des canaux non-officiels que des cas du dangereux variant britannique de la souche du COVID-19 ont été détectés sur le territoire national. Oui, comme par hasard, juste après le retour du Hirak et de ses marches grandioses réclamant le changement du régime, les autorités sanitaires découvrent des cas du très dangereux variant britannique de la COVID-19.

Naturellement, ce n’est pas le ministère de la Santé qui s’est chargé de cette annonce pour qu’il ne soit pas sommé de fournir ses preuves scientifiques. C’est la presse algérienne proche du pouvoir qui fait état de la découverte d’au moins deux nouveaux cas du variant britannique. « Le variant anglais du virus Sars-CoV-2 a été détecté, le week-end dernier par l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), chez deux personnes testées positives à la Covid-19 à travers les tests RT/PCR. Une détection faite à l’issue des nombreux séquençages des échantillons lancés dans le cadre des investigations et de la surveillance du virus au niveau de l’unité à Sidi Fredj, qui dispose de deux séquenceurs », nous annonce ainsi le quotidien francophone El-Watan.

L’information est parue ce jeudi 25 février. Oui, ce jeudi à la veille des manifestations du Hirak de demain vendredi, les médias algériens propagent comme une traînée de poudre l’information de l’existence de deux cas du variant britannique. Ce variant de la COVID-19 circule déjà au Maroc et en Tunisie depuis plusieurs semaines. Mais en Algérie, il a fait uniquement son apparition à la veille de la reprise des marches du Hirak. Etrange coïncidence. De légitimes questions seront soulevées sur les véritables intentions du régime algérien car il apparaît clairement que des manipulations ordurières ont été amorcées pour empêcher le retour des marches du Hirak et pour effrayer une opinion publique révoltée et déterminée à reprendre la lutte pacifique pour le changement du mode de gouvernance de son pays.

Le doute est permis au sujet des annonces du pouvoir algérien car ce n’est pas la première fois que la pandémie  est instrumentalisée politiquement pour réprimer le Hirak, emprisonner ses activistes et étouffer sa colère. Dés le mois de mars 2020, une fois les rues désertées, la machine autoritaire et répressive du régime algérien s’était mise en branle. Les Algériens avaient bel et bien retenu la leçon. Aujourd’hui, la pandémie est une nouvelle fois évoquée malicieusement, sournoisement pour suspendre définitivement les marches du Hirak. Comment réagiront demain les algériennes et algériens ?

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

8 COMMENTS

  1. Heureusement le ridicule ne tue pas !
    Pourquoi, les variants du Covid (anglais brésilien ou sud africain) n’existent pas ailleurs dans le monde?
    L’Algérie , une exception ?
    Si vous n’avez rien à dire de pertinent : Taisez vous!

  2. Ce journal devient de plus en plus NUL et sans intérêt. La COVID ouche le monde entier y compris les grandes puissances, mais quand on le trouve en ALGERIE ça devient un COMPLOT contre le Hirak!!!! Et pourtant je suis Hirakiste depuis 1999

  3. …. MAIS ABDOU TERMINES TON ARTICLE….. tu devrais au moins rendre justice a Monsieur belhimer et surtout a Monsieur Zeghmati et delà a tout le pouvoir que certains reptiles lépreux combattent …. Alors Axis, nif, Ps,toutou etc… qu’en dites vous ?….le fils du ministre le plus patriotique du gouvernement en prison démontre et de la façon la plus spectaculaire que la justice du téléphone n ‘existe plus depuis l’avènement de Monsieur Teboune !… Vrai ! n’es-ce pas !…car si la pratique du téléphone existe Monsieur Boumédienne Belhimer serait libre et sans inquiétude !… Nous aimerions bien connaitre la positon des reptiles sur ce sujet !….

  4. ….Zemmar! est-ce vrai que ton premier Job était : Un garçon de café ?….. puis garce à ton cousin Beyounes tu as fait un saut qualificatif pour occuper le poste de barman ! certes dans un bar des bas fond d’azazga ! mais toujours est-il que c’est un bar et c’est mieux qu’un café maure…lorsque je lui ai dit que cela est impossible avec le grand Zemara ! mon camarade m a dit mais lis ce qu’écrit l’ancien cafetier pour t’en rendre compte !… il saute du coq à l’âne! il bifurque d’un sujet a l’autre sans transition et sans crier gare ! et puis il met tout son holà sur celui qu’il veut railler ! ici le pouvoir algérien !… Moi je lui ai dit que zemara est assez grand pour tenter de labourer la mer ! grâce à son AP il nous amuse et nous fait passer un temps bien agréable !..

  5. Toutoune et sa secte de sanglier se prend gifle sur humiliations à chaque article bidon de Semmar….En bon Neo Harki il maintien le cap….Tous les articles de Semmar ne sont que des os à ronger pour Toutoune mon porcinet frustré et la clique des mouches à khra marocaines qu’on a l’habitude de voir se soigner chez nous. ..Esclave consentant d’un roitelet bouffi et ignare qui sert de PQ aux sionistes . Ça doit pas être facile à porter…
    Y a que les Toutoune qui peuvent chanter le museau dans la khra…hahahaha…