5.9 C
Alger
samedi, janvier 28, 2023

Incendie au ministère de la Santé à la veille de l’arrivée d’une mission d’inspection de la Présidence de la République

- Advertisement -
- Advertisement -

Un incendie a ravagé une annexe du siège du ministère de la Santé à Alger. Cet incendie s’est enclenché dans des conditions qui demeurent pour le moment opaques et inexpliquées. Mais le plus troublant est le contexte dans lequel s’est produit cet incendie. En effet, les flammes se sont emparées de certains locaux du ministère de la Santé à la veille de l’arrivée d’une importante mission d’inspection de la Présidence de la République. Cette mission d’inspection doit être dépêchée à partir de demain mercredi 27 avril pour auditionner plusieurs hauts responsables du ministère de la Santé à propos des ruptures chroniques de médicaments dans les hôpitaux publics et pharmacies privées, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

En effet, demain mercredi à la première heure, plusieurs enquêteurs de l’inspection générale de la Présidence de la République sont attendus au siège du ministère de la Santé. Des entrevues et des auditions sont au programme, mais aussi plusieurs dossiers devaient être récupérés, expertisés et contrôlés. Comme par hasard, ce mardi soir un incendie s’est déclenché sur le site du ministère de la Santé. Simple coïncidence ? La question revient sur toutes les lèvres des cadres dirigeants et fonctionnaires du ministère de la Santé. Les circonstances de cet incendie demeurent pour le moment méconnues et les flammes auraient été éteintes à une heure tardive de la nuit à la suite de l’intervention de pompiers dépêchés sur le site.

Selon nos sources, les inspecteurs du Palais Présidentiel d’El-Mouradia ont passé toute la journée du lundi 24 avril dans les locaux de la direction générale de la Pharmacie Centrale ds Hôpitaux (PCH), la première institution publique incriminée dans la très mauvaise gestion de la distribution des médicaments au sein des hôpitaux publics répartis sur l’ensemble du territoire national. Et aujourd’hui mardi 25 avril, ces inspecteurs ont « visité » plusieurs hôpitaux publics pour s’enquérir de la situation des stocks des médicaments ou équipements médicaux.

Pour rappel, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé samedi 23 avril dernier avoir instruit l’Inspection générale de la Présidence de la République pour enquêter sur les raisons de la pénurie de certains médicaments. « L’Inspection générale de la présidence de la République est en train d’enquêter sur les raisons de ces pénuries qui ne devraient pas exister », a précisé Tebboune lors d’une entrevue avec des représentants de la presse nationale, diffusée sur les chaînes de la télévision et de la radio nationales.

Il a fait observer qu’il ne s’agit pas d’un problème de moyens matériels ou financiers, car « nous avons de l’argent », a-t-il dit, tout en qualifiant ces perturbations « d’anormales ».

Le chef de l’Etat a également promis de communiquer les résultats de l’enquête, une fois celle-ci terminée, rappelant que l’Inspection générale de la Présidence de la République a été créée à l’effet de mener ce genre d’enquêtes. Dans le même sens, il a fait savoir que 37 inspecteurs de la Présidence de la République ont été mobilisés pour mener cette enquête.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -