5.9 C
Alger
mardi, janvier 31, 2023

Incarcération de Ramzi Derder et de Fethi Ghares : trois fédérations syndicales internationales interpellent Tebboune

- Advertisement -
- Advertisement -

Le Président Abdelmadjid Tebboune a été interpellé et saisi par trois prestigieuses fédérations syndicales internationales au  sujet de l’incarcération de Fethi Ghares, l’opposant et leader du MDS, ainsi que du syndicaliste Ramzi Derder. Dans une lettre adressée officiellement à la Présidence algérienne ce samedi 3 juillet, les fédérations syndicales internationales  IndustriALL Global Union, l’Union internationale des travailleurs-euses de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie- restauration, du tabac et des branches connexes (UITA) et l’Internationale des services publics (ISP), représentent des millions de travailleurs-euses dans plus d’une centaine de pays, ont réclamé à Abdelmadjid Tebboune la libération de Ramzi Derder et Fethi Ghares. 

« Nous suivons de près la situation politique et syndicale en Algérie, comme nous vous l’avons rappelé dans notre lettre datée du 18 mai 2021. Nos fédérations défendent nos
organisations affiliées et luttent à travers elles pour l’instauration d’une République
démocratique, sociale et populaire algérienne dans laquelle la liberté d’association est
pleinement respectée, en conformité avec les traités internationaux auxquels l’Algérie est
juridiquement liée », soulignent ces trois organisations syndicales internationales dans cette lettre dans laquelle ils interpellent clairement les autorités algériennes pour les mettre devant leur responsabilité.

« Nous devons une fois de plus attirer votre attention pour protester contre l’arrestation
arbitraire de Ramzi Derder, un des dirigeants syndicaux de la Confédération syndicale des
forces productives (COSYFOP). Ramzi a été interpellé mercredi 30 juin 2021 par la
gendarmerie de la wilaya de Batna et sa maison a été perquisitionnée, sous le motif
d’atteinte à l’unité nationale à travers ses publications sur le réseau social Facebook. Nous
notons également que Fathi Guerras, coordinateur du Parti du mouvement démocratique et
social (MDS) a également été arrêté et placé sous mandat de dépôt sous la même
accusation », expliquent encore IndustriALL Global Union, l’Union internationale des travailleurs-euses de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie- restauration, du tabac et des branches connexes (UITA) et l’Internationale des services publics (ISP).

« Il ne fait aucun doute que ce motif d’arrestation est fallacieux car depuis des années, le
mouvement syndical autonome et démocratique fait les frais d’une politique de répression
étatique, politique, policière, administrative et judiciaire qui est dénoncée dans les plus
hautes instances onusiennes et par la communauté internationale », estiment par ailleurs ces trois organisations syndicales internationales qui appellent ainsi à  « la libération immédiate sans condition et sans poursuite de Ramzi Derder et de Fathi Guerras ».

« Nous tenons à réaffirmer notre solidarité avec nos camarades syndicalistes en Algérie
qui luttent pour les droits syndicaux et pour la démocratie. Comme exposé dans notre lettre du 18 mai 2021 qui vous a été adressée, nous vous demandons de cesser toutes les
poursuites judiciaires et administratives à leur encontre et de mettre en œuvre les
recommandations de l’Organisation internationale du travail (OIT) dont les dernières
observations rendues par la Commission des experts de l’OIT, en février », soulignent ces trois organisations syndicales internationales qui n’ont pas manqué d’alerter aussi l’Organisation internationale du travail (OIT), le Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU et la Confédération syndicale internationale (CSI). Une copie de cette lettre adressée à Abdelmadjid Tebboune a été également envoyée à ces trois organismes internationaux.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -