Il bénéficie d’une inédite et étonnante rallonge budgétaire : le ministère de l’Intérieur en Algérie va terminer l’année 2022 avec des dépenses dépassant les 4,7 milliards de dollars USD

0
343

En Algérie, le ministère de l’Intérieur va dépenser d’ici la fin de cette année 2022 un immense budget qui dépassera l’équivalent de 4,7 milliards de dollars USD. C’est un record historique pour ce département ministériel qui supervise notamment les dépenses de la DGSN, la police nationale en Algérie. Dans le cadre de la nouvelle loi de finances complémentaire pour l’année 2022, le ministère de l’Intérieur a bénéficié d’une rallonge budgétaire évaluée à plus de 95 milliards de Da, soit l’équivalent de 660 millions de Dollars USD. 

En effet, lors de l’adoption de la première édition du texte de loi de finances 2022, le ministère de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du territoire avait bénéficié d’une enveloppe budgétaire dépassant les 585 milliards de Da, à savoir l’équivalent de 4,05 milliards de dollars USD. C’était déjà un budget énormément élevé qui contraste avec les autres budgets des années précédentes qui étaient nettement plus réduits et moins élevés.

Mais depuis la signature le 3 août dernier par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune de la nouvelle loi de finances complémentaire pour 2022, nous apprenons que le ministère de l’Intérieur a vu son budget augmenter jusqu’à plus de 680 milliards de Da bénéficiant ainsi effectivement d’une nouvelle rallonge budgétaire de plus de 95 milliards de DA. C’est ce qui permet à ce département ministériel, l’un des ministères régaliens de l’Etat algérien, de terminer l’année 2022 avec des dépenses évaluées à l’équivalent de 4,7 milliards de dollars USD.

Jamais, au grand jamais, le ministère de l’Intérieur en Algérie a bénéficié d’une telle manne financière. Il est aujourd’hui le troisième département ministériel le « plus riche » en Algérie après celui de la Défense Nationale et l’Education Nationale. Selon nos investigations, ce nouveau budget « anormalement élevé » s’explique essentiellement par les nouveaux financements qui seront accordés aux services de la DGSN d’ici la fin de l’année 2022. Des nouveaux recrutements au sein de la Police algérienne sont prévus et l’acquisition de plusieurs nouveaux équipements sera également financée au profit des policiers algériens.

Par ailleurs, nous avons pu confirmer au cours de nos investigations que le ministère de l’Intérieur sera associé grandement à l’organisation du prochain Sommet de la Ligue Arabe à Alger qui est prévu du 1 au 2 novembre prochain. Les chantiers de plusieurs équipements des administrations locales relevant du ministère de l’Intérieur devront aussi être aussi inaugurés et lancés au cours du 2 semestre de cette année 2022.

Notons enfin que cette rallonge budgétaire inédite a été financée grâce aux nouveaux revenus tirés des exportations du pétrole et du gaz enregistrés au cours de cette année 2022.