6.9 C
Alger
vendredi, février 3, 2023

Grave dérapage régionaliste et clanique du PDG de Sonatrach : grand malaise au sein des cadres dirigeants

- Advertisement -
- Advertisement -
De graves dérapages au sein de la direction générale de la compagnie nationale des hydrocarbures. Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a dangereusement dérapé en procédant à des changements à la tête de plusieurs filiales de Sonatrach en se basant sur des critères régionalistes et claniques ! En effet, l’actuel PDG de Sonatrach est en train de nommer à la tête des filiales les plus stratégiques de Sonatrach des nouveaux managers issus tous de son entourage personnel et de sa région natale, à savoir Batna !
En effet, à la tête du groupe Asmidal, filiale du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar a placé son ami Houine Mohamed Tahar, son ami de longue date avec lequel il avait partagé la même chambre universitaire à l’Institut National des Hydrocarbures et de la Chimie de Boumerdès. En plus d’être son ami intime, Houine Mohamed Tahar est originaire de la wilaya de Batna comme Toufik Hakkar.
A la tête du holding services parapétroliers (SPP), Toufik Hakkar a placé un autre de ses amis, à savoir Aoura Nouredine, ancien cadre Supérieur à la Société Nationale de Génie Civil et Bâtiment par abréviation GCB âgé de 62 ans et retraité. Comme Houine Mohamed Tahar, Aoura Nourredine est originaire lui-aussi de Batna.
A la tête de NAFTAL, le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a sélectionné encore l’un de ses amis personnels et originaire encore une fois de Batna. Il s’agit de Mohamed Khaldi, un ancien PDG de l’Entreprise Nationale du Forage (ENAFOR) qui était admis à la retraite depuis maintenant 5 ans. Mais Toufik Hakkar a préfère le rappeler pour lui confier Naftal. Quant à l’ENAFOR, Toufik Hakkar a préféré confier sa gestion à Mohamed Ben Nezzar, un autre cadre originaire de Batna ! Il est à souligner que Mohamed Ben Nezzar est cité dans plusieurs affaires scandaleuses sur lesquelles les services de la gendarmerie nationale n’ont jamais pu boucler leurs investigations. Nous y reviendrons.
Seule l’Entreprise Nationale de Géophysique, Spa. ENAGEO, aura un nouveau PDG qui n’est pas originaire de Batna. Il s’agit de Mohamed Chorfi, originaire d’Annaba. Selon nos investigations, Toufik Hakkar voulait limoger et remplacer le PDG de l’Entreprise nationale des travaux aux puits (ENTP), Nacer Heloua, un cadre originaire d’El-Oued. Toufik Hakkar voulait encore une fois ramener un autre PDG issu de son entourage et originaire de… Batna. Mais une « intervention d’en haut » a tranché en faveur de Nacer Heloua qui ne va pas bouger de son poste au grand dam de Toufik Hakkar.
Néanmoins, le PDG de Sonatrach a réussi à imposer son clan à la tête des principales filiales de Sonatrach. Et face aux critiques sévères dont il fait l’objet à cause de ses dérives régionalistes et claniques, Toufik Hakkar répond avec mépris et prétend qu’il est « protégé » par la Présidence de la République et affirme dans les couloirs de Sonatrach que Tebboune en personne lui a accordé un « chèque en blanc » pour procéder à tous les changements qu’il estime « nécessaires » à Sonatrach.
Des propos d’une gravité inédite car cela signifie que le régionalisme est une pratique assumée et tolérée par le haut sommet de l’Etat algérien. Algérie Part poursuit ses investigations et reviendra avec de nouvelles révélations sur ce dossier scandaleux dans ses prochaines publications.
- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -