7.9 C
Alger
samedi, janvier 28, 2023

Gardiennage et sécurité ou conducteurs de véhicules : une étude dévoile les métiers les plus exercés par les immigrés algériens en France

- Advertisement -
- Advertisement -

La France compte officiellement plus de 2,7 millions de travailleurs immigrés, c’est-à-dire résidents en France et nés étrangers à l’étrange. 11 % de ces travailleurs immigrés sont des ressortissants algériens, nous apprend une récente étude faite par  La Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares). Il s’agit d’une  direction du ministère français du Travail qui produit des analyses, des études et des statistiques sur les thèmes du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social.

Cela signifie que plus de 300 mille travailleurs algériens sont recensés en France, certifie cette étude dont Algérie Part détient une copie. Ce document dévoile, par ailleurs, les 5 métiers les plus exercés par les travailleurs algériens sur le territoire français. Et à la tête du podium, nous retrouvons le métier d’agent de sécurité ou de gardiennage. Pas moins de 5,9 % des emplois de ce secteur en France sont occupés par des travailleurs algériens.

Nous retrouvons en deuxième position le métier d’assistantes maternelles. Au moins 2,5 % des emplois dans ce secteur sont occupés par des travailleuses algériennes. Les immigrés algériens sont également les premiers à pratiquer le métier d’agents d’entretiens en France. 2,4 % des travailleurs de ce secteur sont des ressortissants algériens établis sur le territoire français.

Conducteur de véhicules est lui-aussi un métier très prisé par les travailleurs algériens qui représentent pas moins de 2,4 % des travailleurs recensés en France dans ce secteur. Enfin, les travailleurs algériens sont les plus nombreux parmi tous les travailleurs étrangers à exercer le métier d’ouvriers non-qualifiés en manutention. Jusqu’à 2021, ces 5 métiers regroupent à eux-seuls plus de 303 mille travailleurs algériens établis en France.

Après la communauté portugaise et marocaine, les travailleurs algériennes composent la troisième plus importante communauté de travailleurs immigrés en France, indique la même étude en notre possession. Les travailleurs marocains sont majoritaires dans les métiers d’employés de maison et d’ouvriers non qualifiés en travaux publics et bâtiment.

Il est à signaler enfin qu’un emploi sur dix en France est occupé par un immigré. Parmi l’ensemble des 87 familles professionnelles, 35 métiers se distinguent par une proportion supérieure de travailleurs immigrés. Ces professions sont souvent exposées à des conditions de travail contraignantes et/ou à des tensions sur le marché du travail. La moitié des emplois de ces métiers se trouvent dans les services aux particuliers et aux collectivités ou dans le bâtiment et les travaux publics, indique en dernier lieu cette étude de la DARES.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -