Explosion inédite des prix des articles scolaires depuis le mois de septembre 2022 en Algérie

0
137

Les prix des articles scolaires ont connu une inédite augmentation en Algérie depuis le mois de septembre 2022. Des augmentations qui donnent le vertige aux consommateurs algériens totalement désorientés face à cette poussée violente de l’inflation. Les augmentations des prix de certains articles scolaires ont dépassé même les 70 % engendrant ainsi une situation très tendue sur les marchés nationaux. 

C’est du moins ce que l’on peut constater à la lecture de l’indice des prix à la consommation (IPC) qui est l’instrument de mesure de l’inflation. Il permet d’estimer, entre deux périodes données, la variation moyenne des prix des produits consommés par les ménages. Il est basé sur l’observation d’un panier fixe de biens et services, actualisé chaque mois, chaque trimestre et chaque année. Etabli par l’Office National des Statistiques (ONS), un organisme gouvernemental algérien chargé de la collecte des données retraçant l’évolution socio-économique du pays, l’IPC du mois de septembre 2022 indique effectivement que plusieurs articles scolaires ont fait l’objet d’une énorme et excessive hausse des prix.

Ainsi, les prix d’un cahier 96 pages ont augmenté de plus de 42 % au cours du mois de septembre 2022. Les prix du Cahier 192 pages ont, quant à eux, augmenté de plus de 58,6 % durant la même période. Mais l’augmentation la plus impressionnante concerne surtout le cahier de 288 pages dont les prix ont augmenté en moyenne de plus de 71 %. Les prix des ciseaux en métal pour les écoliers ont augmenté également de plus de 50 % durant le mois de septembre 2022 et durant la même période, l’IPC de l’ONS nous révèle aussi que les stylos et les crayons sont devenus des produits pratiquement inaccessibles pour les bourses les plus modestes.

Et pour cause, les prix d’un simple crayon noir ont augmenté de plus de 33 % par rapport à août 2022 et les prix d’un stylo à plume ont augmenté de plus de 47 % alors que les crayons de couleur ont augmenté de plus de 34 %, nous apprend la même source.

Selon plusieurs sources, ces augmentations dramatiques qui ont martyrisé les ménages algériens s’expliquent par la suspension de la production tout au long des années durant lesquelles sévissait la pandémie de Covid-19. Par ailleurs, les blocages administratifs déployés par le ministère du Commerce pour ralentir l’octroi des licences et autres autorisations d’importation ont fortement perturbé l’approvisionnement du marché national en articles scolaires provoquant ainsi un énorme déséquilibre entre la demande et l’offre. C’est ce qui explique cette hausse affolante des prix constatée, au grand dam des consommateurs lambda, sur les marchés algériens.