8.9 C
Alger
mercredi, février 1, 2023

Exclusif. Présidentielles du 12 décembre : Tebboune, Benflis, Belaid, Salhi, Bengrina et Abderrahmane Arrar ont bouclé leurs dossiers

Array
- Advertisement -
- Advertisement -

Malgré la protesta populaire et les marches millionnaires du Hirak chaque vendredi, les candidats aux élections présidentielles du 12 décembre prochain poursuivent leurs préparatifs pour se lancer dans la campagne électorale. Selon nos investigations, les troubles politiques qui caractérisent le pays n’ont pas empêché 6 candidats de « boucler » leurs dossiers de candidatures. Ces 6 personnalités politiques s’apprêtent à déposer leurs dossiers d’ici samedi 26 octobre prochain, dernier délai pour le dépôt des dossiers, au niveau de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE ). 

Selon nos investigations, ces 6 personnalités sont Abdelmadjid Tebboune, l’ex-premier ministre et ministre de l’Habitat, Ali Benflis, l’ex-chef du gouvernement et candidats à plusieurs anciens scrutins présidentielles comme ceux de 2004 et 2014, Abdelaziz Belaid, le président du Front El Moustakbe, Abdelkader Bengrina, ancien ministre du tourisme, Belkacem Sahli, secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR) et enfin Abderrahmane Arrar, le président du réseau NADA qui active depuis une dizaine d’années pour la défense des droits de l’enfance et président du Forum civil pour le changement (FCPC) qui a regroupé depuis l’enclenchement du Hirak plusieurs associations de la société civile en Algérie.

Ces 6 candidats ont complété leurs dossiers et devront être reçus à partir du mercredi prochain par le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE ), Mohamed Chorfi.

Pour rappel, la loi relative au régime électoral, modifiée et complétée par la loi organique N19-08 du 14 septembre 2019, prévoit 18 conditions pour les candidats à la présidence de la République. Ces conditions sont mentionnées dans l’article 87 de la constitution qui renvoie à d’autres conditions contenues dans la loi organique N 16-10 relative au régime électoral, modifiée et complétée par la loi organique N 19-08.

L’article 139 de cette loi exige « un dépôt, par le candidat lui-même, d’une déclaration de candidature à la présidence de la République auprès de l’ANIE contre accusé de réception ». Cette déclaration doit contenir le nom et prénom, la signature, la profession et l’adresse du candidat, et être jointe d’un dossier constitué des pièces citées à l’article susmentionné, selon l’article 142 de la même loi qui stipule que le candidat « doit présenter au même temps les formulaires de souscription des signatures individuelles légalisées par un officier public ».

La nouvelle loi organique relative au régime électoral stipule que le candidat à la présidentielle doit présenter une liste comportant cinquante-mille (50.000) signatures individuelles au moins, d’électeurs inscrits sur une liste électorale. Ces signatures doivent être recueillies à travers au moins 25 wilayas. Le nombre minimal des signatures exigées pour chacune des wilayas ne saurait être inférieur à 1.200. Le candidat à la Présidence de la République doit déposer une demande d’enregistrement auprès du président de cette Autorité, selon cette nouvelle loi qui fait obligation au candidat de joindre à son dossier de candidature, devant être déposé par lui-même auprès de l’instance, plusieurs document dont un diplôme universitaire ou un diplôme équivalent et un certificat de nationalité algérienne d’origine.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -