Exclusif. Nouveau scandale à la gendarmerie nationale : le général Triki Mohamed placé officiellement sous enquête pour de nombreuses magouilles financières

6
2667

Un nouveau scandale s’apprête à ébranler la Gendarmerie Nationale en Algérie dans les prochains jours, a appris Algérie Part au cours de ses investigations. Le général Triki Mohamed, Commandant régional de la Gendarmerie nationale d’Oran, l’un des hommes les plus puissants de la gendarmerie algérienne, est officiellement placé sous enquête par la justice militaire qui a lancé des investigations des soupçons de magouilles financières, trafic d’influence et corruption, a appris encore Algérie Part. 

Le général Triki Mohamed est soupçonné d’avoir protégé plusieurs « gros bonnets » dans le milieu du business en Oranie, à l’ouest du pays, a-t-on appris auprès de plusieurs sources proches du commandement régional de la gendarmerie nationale à Oran. Le général Triki aurait « couvert les arrières » de plusieurs grosses fortunes de l’ouest algérien en étouffant les enquêtes dont elles faisaient l’objet depuis 2019 de la part des services spécialisés de la gendarmerie nationale. Une liste exhaustive de ces VIP choyés par le patron de la gendarmerie nationale de toute l’oranie a été dressée par les enquêteurs de la justice militaire qui ont approfondissent en ce moment les investigations sur les ramifications de l’immense réseau de hauts responsables de l’Etat impliquant le général Triki dans de gravissimes pratiques de trafic d’influence.

Selon nos sources, le général Triki doit toute sa force et son influence au sein de la gendarmerie nationale au fameux Conseiller du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Boualem Boualem.  Le général algérien était le protégé du puissant Boualem Boualem qui règne en maître au sein du Palais Présidentiel d’El-Mouradia depuis le début du mois de septembre 2020, période pendant laquelle il avait grandement influencé Tebboune pour évincer le général Abdelaziz Medjahed, l’ex-conseiller spécial chargé des questions sécuritaires au niveau de la Présidence algérienne.

D’après toutes les sources dont nous avons pu recueillir les témoignages, le général Triki agissait sous les ordres de Boualem Boualem qui lui garantissait « une immunité » au plus haut sommet du pouvoir algérien et lui promettait « de construire une grande carrière » au sein de l’institution militaire. Placé officiellement sous enquête, Boualem Boualem ne semble plus capable de protéger pendant encore longtemps son « fidèle serviteur » le général Triki.

Rappelons enfin que le général Mohamed Triki était parmi les plus fidèles collaborateurs au sinistre et corrompu général Ghali Belkecir, l’ex-patron de la gendarmerie nationale de juin 2018 jusqu’à juillet 2019. Mohamed Triki était encore colonel lorsqu’il avait été installé le 19 juillet 2018 en tant que commandant du 2ème Commandement régional de la Gendarmerie nationale à Oran, en remplacement du général Baiben Karim, limogé à l’époque par Ghali Belkecir.

 

6 COMMENTS

  1. A Mr Abdou Semmar, pouvez-vous Svp nous dire si il reste quelques uns d’intégres pour pouvoir assurer la reconstruction, où bien les carottes sont déjà cuites?
    Pas un jour sans une nouvelle affaire, c’est à se dire que cela sera sans fin.

  2. Toutes ces affaires de gros bonnets, on les effleure à peine (par pudeur sans doute !), pour s’étendre plus abondamment sur le menu fretin qui amuse à moindre frais la galerie. Un seul Tabbou ne pourra pas, seul, venir à bout de nos multiples tabous !

  3. Avec AP et Abdou Semar, nous les aurons tous InchaAllah.
    Mais seulement avec des cerveaux non idiots comme tous les Militaires a la Merci de Fafa France…
    On se comprends j’espere..
    L’idiotie est une Maladie. Elle a besoin d’attention pshychologique et medicamentaise…
    On se comprends j’espere!!!!

    I have an eye on you Mon petit frere….
    Dors bien petit ours…

    N’insultez jamais l’islam ou alors vous me verrez dans vos nightmares…
    Le Coran n’a rien avoir avec vous….
    Enfin avec des Idiots comme vous…

    Bonne nuit nounours

  4. Chez-nous la corruption est un cancer qui menace la sécurité nationale, la corruption est tellement ancrée en nous, que cela devient une pratique d’une culture dépassée , comment voulez vous qu’on vous fasse confiance? quand vous êtes impliqués ou supposés impliqués dans dans scandales financiers? et surtout comment voulez vous avoir l’autorité moral sûr nous?
    La moralité de l’histoire, ce qui fait d’un pays une république démocratique « c’est une justice libre et indépendante avec une moralité sans faille «  ce n’est malheureusement pas le cas chez nous en Algérie.La corruption trouve fondamentalement son essence dans les dysfonctionnements des appareils de l’Etat, dans la faiblesse des institutions, dans l’absence de contrepouvoirs démocratiques .pauvre Algérie et pauvre de nous.

  5. avec ces arrestations en cascade d une pléthore de généraux, de colonels, de procureurs et tant d autres responsables ,il est à craindre que face à ce constat révoltant , il n y a aucun espoir de redresser ce pays dont l état actuel de son économie est en pleine déconfiture aggravée par l inertie d un exécutif livré à lui meme et de l absence prolongée du président .