Exclusif. Le PDG de Sonatrach a recruté Khaled Tebboune pour lui confier la direction de son cabinet

0
447

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a voulu frapper un grand coup politique en recrutant au sein de son propre cabinet, le fils de l’actuel Président de la République Abdelmadjid Tebboune, Khaled Tebboune, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. Le fils du Chef de l’Etat a bénéficié au début du mois de juin 2022 d’une prestigieuse promotion lui permettant d’occuper un poste similaire à celui de Directeur de Cabinet du PDG de Sonatrach. 

Khaled Tebboune a été même installé au 10e étage de la Tour de la Direction Générale de Sonatrach à Hydra, le quartier chic de la Capitale Alger. Cet étage abrite le bureau du PDG de Sonatrach et les bureaux de ses plus proches collaborateurs et conseillers. Khaled Tebboune a bénéficié, a-t-on pu encore confirmer au cours de nos investigations, de plusieurs privilèges onéreux et luxueux qui sont normalement réservés aux cadres dirigeants les plus expérimentés, compétents ou brillants de la Sonatrach.

Cependant, Khaled Tebboune a occupé ses fonctions au niveau du 10e étage de la direction générale de Sonatrach durant seulement… 3 jours ! Le fils du Président de la République a rapidement déserté son nouveau bureau sans « donner signe de vie ». Selon nos investigations, Khaled Tebboune a été rappelé à l’ordre par son père, Abdelmadjid Tebboune lequel lui aurait demandé d’abandonner immédiatement cette « promotion » qui lui a été apportée sur un plateau d’argent par le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar. Les agissements de ce dernier ont été à l’origine de la colère d’Abdelmadjid Tebboune à l’encontre de son fils.

Et pour cause, Toufik Hakkar et son épouse ont commencé à « instrumentaliser » ouvertement la nouvelle nomination de Khaled Tebboune en lui accordant tous les traitements de faveur possibles et imaginables. Le PDG de Sonatrach et son clan ont exploité massivement la présence du fils du Chef de l’Etat pour renforcer leur mainmise sur l’administration de la compagnie nationale des hydrocarbures. Même l’accès au 10e étage de la direction générale de Sonatrach a été fortement restreint et toute une nouvelle organisation avait été mise en place pour permettre à Khaled Tebboune de jouir de ses nouveaux privilèges.

Ce tape-à-l’oeil sans précédent au sein de la direction générale de Sonatrach a produit une situation inédite qui a alimenté toutes les spéculations sur la signification réelle du nouveau rôle attribué au fils du Président de la République. Cette situation fortement gênante a fait réagir rapidement Abdelmadjid Tebboune qui a ensuite pressé son fils de décliner la promotion offerte par le PDG de Sonatrach.

Il est à signaler enfin que Khaled Tebboune travaillait auparavant pendant plus de 10 ans au sein de Sonatrach. Avant son emprisonnement en juin 2018 pour « trafic d’influence », « abus de fonction », « perception de cadeaux indus » et « corruption » dans l’affaire de Kamel Chikhi, importateur de viande et magnat de l’immobilier principal prévenu dans le fameux scandale de la cocaïne du Port d’Oran, Khaled Tebboune travaillait comme un simple sous-directeur au sein de la division Associations de Sonatrach, une importante direction en charge de la gestion des partenariats et groupements créés par Sonatrach avec des sociétés étrangères pour exploiter les gisements hydrocarbures au sud du pays. Depuis sa libération fin février 2020 après son acquittement lors d’un procès qui avait défrayé la chronique, Khaled Tebboune n’avait pas repris son travail au sein de Sonatrach jusqu’à ce que Toufik Hakkar le rappelle pour lui offrir la… direction du cabinet de toute la Direction Générale de la Compagnie Nationale des Hydrocarbures.