13.9 C
Alger
dimanche, février 5, 2023

Exclusif. La direction générale de l’Aviation civile française a interdit à Air Algérie de prendre des passagers depuis Alger

- Advertisement -
- Advertisement -

Sévère camouflet pour Air Algérie. La direction générale de l’Aviation Civile Française (DGAC) vient de lui signifier officiellement l’interdiction de prendre des passagers depuis Alger afin de les rapatrier en France. La DGAC a communiqué une instruction officielle  à Air Algérie pour lui rappeler que son programme de vols spéciaux lancé le 23 décembre dernier a uniquement pour objectif de rapatrier des ressortissants Algériens établis ou bloqués à l’étranger notamment en France, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations.  

Par conséquent, Air Algérie n’est pas autorisée par la DGAC à utiliser ses vols de rapatriements à des fins commerciales. La compagnie nationale algérienne a commencé à vendre des billets d’avion à des voyageurs désireux de rejoindre la France depuis Alger. Or, les frontières entre les deux pays sont encore fermées et aucun officiel n’a été conclu par les autorités algériennes et françaises pour les réouvrir. De ce fait, tous les vols spéciaux qui relient les deux pays sont des vols de rapatriements. Partant de ce principe, Air Algérie ne peut pas vendre des billets d’avion au profit des voyageurs algériens ou français établis à Alger et qui veulent rejoindre Paris.

Air Algérie devra uniquement se contenter d’envoyer ses avions à Paris, Marseille, Lyon ou Lille pour rapatrier les voyageurs ou ressortissants algériens qui veulent retourner dans leur pays. Concernant les vols aller, à savoir les vols liant Alger à Paris, elle relève des prérogatives d’Air France, la compagnie aérienne française, qui dispose d’ores et déjà de deux vols hebdomadaires reliant la capitale algérienne à la capitale française. Air France envisage, selon nos sources, de renforcer son programme de vols vers l’Algérie dans les jours à venir.

Les voyageurs qui veulent ainsi quitter Alger pour rejoindre Paris devront voyager uniquement à bord des avions de la compagnie française et les prix des billets sont fixés autour de 56 mille Da, à savoir 350 euros. En clair, la DGAC a rappelé à Air Algérie que les termes de l’accord conclu avec les autorités algériennes stipulent que la compagnie algérienne rapatrie les ressortissants algériens bloqués en France et la compagnie française rapatrie les résidents permanents en France ou les binationaux vers la capitale française ou les autres villes de l’Hexagone. Etant donné que les frontières sont fermées entre les deux pays, seuls les résidents permanents, les binationaux ou les ressortissants français établis en Algérie peuvent entrer sur le territoire français.  Quelques cas humanitaires comme des personnes nécessitant des soins urgents dans des hôpitaux sont enfin autorisées exceptionnellement à rejoindre la France depuis l’Algérie.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

11 COMMENTS

  1. Pour toi 350€ vole simple Alger paris sait pas exagérer car sait Air France qui veut abdou franchement tu et vraiment contre ton pays sait grave et pour toi aussi le Maroc a gagné contre l’Algérie pour son contrat avec Israël franchement il y’a rien à dire

  2. Je ne voit pas où est le « camouflet « de la DGAC « infliger » à Air Algerie, mais une affaire de business, c’est seulement des vols vers l’Algerie assurés par Air Algerie et des vols vers la France assurés par Air France, et c’est le pauvre usager qui paiera la facture, un aller simple 350€ !!

  3. L’algerie va droit au mur avec une crise économique très grave avec des conséquences graves sur la stabilité du pays,la misère sociale et la pauvreté est déjà là avec le confinement et la fermeture des frontières. Les gens doivent payer chipa aix agents des ambassades algeriens pour être rapatrier en plus de payer 400 euro pour le billet de retour. Si les militaires ne font pas partir teboune et organiser une transition on aura une crise politique très grave en 2021.

  4. Pour ce mardi 29 décembre, le montant de l’allocation touristique s’établit à exactement 88,90 euros par an!!!!!!. C’est la somme que percevrait un Algérien si les frontières étaient ouvertes. Un montant dérisoire qui fait que les voyageurs algériens se tournent vers le marché parallèle de la devise.
    Actuellement, l’euro s’échange autour de 206 dinars sur le marché noir de la devise (Square Port Said). Mais les experts pensent qu’il connaîtra une forte hausse dès la réouverture des frontières de l’Algérie et la reprise des vols réguliers de la compagnie Air Algérie.
    https://www.visa-algerie.com/dinar-euro-voici-le-montant-de-lallocation-touristique/

  5. Mais, si pourtant. Car, soit elle ne connaît pas la réglementation internationale et c’est grave pour compagnie aérienne iimportante; soit, elle le sait et là c’est encore pire car elle annonce un produit voire elle fait payer un produit à ses clients, chose qu’elle ne pourra honoré car la réglementation l’en empêche !

  6. @ Personne
    Tout le monde sait que peut de visas sont accordés aux Algeriens, et il y a plus de 37000 Algériens (voir plus ) de résidents et bi-nationaux qui sont inscrits dans les consulats ( selon le site) pour rapatriement, et il faut un jour qu’ils retourneront en France ( travail, famille,études…).
    Alors des français en Algerie je ne vois pas en dehors des services consulaires.
    Seulement Air France veut sa part de gâteau en utilisant ce subterfuge.
    Sans rancunes.

  7. hassan ! plus de 70% des algériens voyagent avec plus de 4000€ dans les poches !!!!!!! alors tes 90€ c’est fait pour acheter un macdo et prendre le taxi de l’aéroport à l’hôtel
    inquiètes toi plutôt pour des frères marocains qui mendient sur les trottoirs vendent du cannabis et se prostituent