6.9 C
Alger
samedi, janvier 28, 2023

Exclusif. Jeux Méditerranéens d’Oran : la gestion des chantiers retirée au Wali à la suite d’un rapport accablant sur les défaillances et les retards

- Advertisement -
- Advertisement -

Les Jeux Méditerranéennes que la ville d’Oran doit organiser entre le 25 juin et le 5 juillet 2022, prévus initialement en 2021 mais reportés à cause de la pandémie de la COVID-19, courent un grand danger à cause des retards importants et défaillances inquiétantes qui minent la réalisation de plusieurs chantiers encore inachevés à moins de 7 mois du coup d’envoi de cette prestigieuse compétition sportive internationale. La semaine dernière, le principal bureau d’études en charge du suivi et du contrôle des travaux de réalisation des infrastructures dédiées aux compétitions des futurs Jeux Méditerranéens, a remis un rapport accablant au gouvernement algérien, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

Accablant, c’est effectivement l’adjectif qui sied le mieux au contenu alarmant de ce rapport établi par le cabinet d’études franco-américain Atelier Tom Sheehan et partenaires (ATSP). Dans ce rapport, ATSP pointe du doigt l’impact fortement dangereux de plusieurs dysfonctionnements sur les délais de réception de toutes les infrastructures du complexe olympique d’Oran, le principal site olympique qui abritera les Jeux Méditerranéens de 2022. ATSP a énuméré tous les problèmes de paiements, à savoir des factures et prestations impayées, qui minent les relations de confiance entre le maître d’Ouvrage, à savoir la wilaya d’Oran, et la compagnie chinoise China Metallurgical Group Corporation (MCC) ainsi que l’ensemble des sous-traitants impliqués dans la réalisation des diverses annexes et structures du complexe olympique d’Oran.

Le maître d’ouvrage refuse de s’acquitter de ses engagements financiers et les paiements de nombreuses factures sont arbitrairement bloqués. Le même rapport du bureau ATSP met en garde contre les difficultés purement techniques rencontrées au cours des travaux en raison de la nature inappropriée des assiettes foncières sélectionnées pour abriter les nouvelles structures sportives des Jeux Méditerranéens. Ces difficultés techniques ralentissent dramatiquement l’avancée de plusieurs chantiers et aggravent les coûts de réalisation alors que le maître d’ouvrage rechigne à verser des financements aux entreprises en charge de ces travaux qui ont été lancés précipitamment sans prendre la peine de bien analyser le sol et la composition des terrains choisis pour abriter les structures du principal site olympique.

Selon ce même rapport, les échanges sont de plus en plus tendus entre le maître d’ouvrage et les sociétés réalisatrices des travaux notamment la compagnie chinoise MCC. Ce climat délétère risque ainsi de compromettre dangereusement la tenue effective des Jeux Méditerranéens dans les délais impartis, à savoir le 25 juin 2022.

Face à ces conclusions qui font froid dans le dos, le gouvernement algérien a décidé de reprendre le dossier des Jeux Méditerranéens en main. Le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a décidé de retirer la gestion et le suivi de cet important évènement sportif international au Wali d’Oran. Désormais, tous les dossiers concernant ces Jeux Méditerranéens seront étudiés, suivis et chapeautés par le ministère de l’Habitat. Le Wali d’Oran ne sera que le coordinateur opérationnel entre le gouvernement et les autres parties prenantes des chantiers de cet évènement sportif olympique. Le Wali ne pourra faire que des comptes rendus sans disposer de la moindre prérogative pour prendre des décisions.  Celles-ci seront du ressort du ministère de l’Habitat. Mais est-ce réellement la solution qu’il faut pour accélérer les travaux et préparer définitivement Oran à accueillir ces jeux Méditerranéens ? Pas si sûr. Algérie Part fera d’autres révélations dans ses prochaines publications sur les dessous de ce dossier qui procure des sueurs froides à tous les dirigeants algériens. Et pour cause, l’Algérie sera terriblement humiliée si, par malheur, elle rate l’organisation de cet évènement sportif méditerranéen. C’est l’honneur et la crédibilité de tout un pays qui sont en jeu.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

1 COMMENT