ENQUETE EXCLUSIVE – DOCUMENTS – Les Bonnes Affaires du PDG de Frater Razes, Abdelhamid Cherfaoui, en France et en Espagne !

0
915

De nombreux membres du Forum des Chefs d’Entreprise de l’époque de Ali Haddad, n’ont jamais éprouvé l’obligation de respecter la charte de membre du FCE, qui définit les engagements à des valeurs « d’honnêteté et d’éthique ». Qu’on en juge !

Auteur : [email protected]

Bouhadja Mohamed Adlane, né au mois d’Avril 1982 à El Biar, était membre du FCE version Ali Haddad. Il est le responsable, en Algérie, de la société Laboratoire Algérien du Médicament.

Créé en 1992, le Laboratoire Algérien du Médicament (L.A.M) fabrique de médicaments génériques à usage humain, plus particulièrement de formes liquides orales.

L.A.M a été le premier laboratoire privé agréé par le Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière (MSPRH) pour la fabrication, le conditionnement, le contrôle et le stockage des médicaments génériques, sous la supervision de la pharmacienne responsable de la société, Mme Zouaghi Adila Ryma, épouse Bouhadja.

BIOPROSPECT FRANCE

 

Le 21/03/2018, Bouhadja Mohamed Adlane va créer, avec un capital de 1000 Euros, une société immatriculée en France qui aura pour dénomination, BIO PROSPECT et aura pour siège le 21 rue Cougit à Marseille.

Aux termes de l’Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) en date du 20/05/2019, il a été pris acte de transformer la SARL BIO PROSPECT en SAS avec comme Président : Monsieur Bouhadja Mohamed Adlane demeurant au 21 Rue Cougit, 13015 Marseille.

Le 15/09/2019, Bouhadja va procéder à une modification de la forme juridique et introduire comme conjoint collaborateur son épouse, Mme Zouaghi Adila Ryma, qu’il déclare être en fonction au sein de l’entreprise depuis le 07 Février 2019.

Par l’AGE du 26/02/2020, il décide de transférer le siège social de BIO PROSPECT SASU au 65, Rue De Monceau dans le très chic 8ème Arrondissement de Paris.

Mais pourquoi cette adresse ?

SCI BAC

En date du 25/10/2019 va être constituée, avec un capital de 10.000 €, une Société Civile Immobilière (SCI) dénommée : SCI BAC, dont le siège se situe à la même adresse que le siège social de la société BIOPROSPECT, soit au 65 Rue de Monceau à PARIS.

La SCI BAC appartient à 70% à un industriel algérien du secteur pharmaceutique, répondant au nom de CHERFAOUI Abdelhamid, né le 3 Aout 1965 à Alger.

Docteur en pharmacie et membre du FCE version Ali Haddad, Abdelhamid Cherfaoui, un proche du Ministre de l’Industrie Pharmaceutique Lotfi Benbahmed, est le PDG des Laboratoires Frater-Razes qu’il fonda avec sa famille au mois de Février 1992.

Aujourd’hui, le Groupe Frater-Razes est un des leader de l’industrie pharmaceutique en Algérie, et dégagerait, selon nos informations, un chiffre d’affaires qui dépasse les 50 Milliards de Dinars !

L’autre associé de la SCI BAC est la société les Laboratoires Biotech.

LES LABORATOIRES BIOTECH

Cette société d’import-export de produits, matières premières et équipements médicaux, a été créée à la fin du mois de février 2016, dans la ville de Pantin, dans la banlieue française par Abdelhamid Cherfaoui.

Pour ce faire, le 23 Février 2016 Cherfaoui va déposer la somme de 10.000 Euros en espèces au compte N° 027444630002 de la société en formation, ouvert à la banque la Monte Paschi Banque de du 11 boulevard de la Madeleine à Paris.

Le 15 Novembre 2017, Cherfaoui va procéder à l’augmentation de capital par conversion du compte courant, pour le fixer à 100.000 Euros !

En 2019, la société va changer de siège pour s’installer dans la propriété immobilière de Cherfaoui, au 65 rue de Monceau dans le 8ème arrondissement de Paris, puis dans une autre propriété acquise dans le 16ème arrondissement comme nous le verrons un peu plus loin.

Cette année-là, avec 5 employés, la société va réaliser un chiffre d’affaires de 12,25 Millions d’Euros pour un résultat net qui avoisine les 700.000 Euros !

En 2020, la société a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 6,6 Millions d’Euros, pour un résultat net de 203.548 Euros !

Au début du mois d’Avril 2019, Cherfaoui va nommer le Docteur Jean-Baptiste Loiseau, Directeur Général délégué aux activités pharmaceutiques de la société pour 3 mois, tout comme il désignera à la fin du mois de Mai 2019, à la tête des laboratoires Biotech en France, un Directeur Général dénommé Benazizza Nabil.

DCE DIETETIQUE

Ce dernier, né à Oran au mois de Mai 1968, va devenir au mois de Mars 2020 le Président de la société par actions : DCE Diététique, qui va œuvrer dans le domaine de l’importation et de l’exportation de matières premières, d’excipients, de matériaux et d’équipements industriels liés au secteur médical.

Il procédera alors à l’augmentation du capital social pour le faire passer de 1000 à 100.000 €, grâce à l’apport d’un associé du nom de Virginie Nouguerede, associée au sein du cabinet d’expertise comptable Touami et associés, fondé par Mohamed Amine et Fazia Touami et qui se trouve au…65 Rue de Monceau 75008.

DCE Diététique va alors installer son siège au… 65 Rue de Monceau à Paris !

Une associée dans un cabinet d’expertise comptable qui investit 100.000 Euros dans le secteur médical qui traite avec l’Algérie présente tous les éléments d’un prête nom…

Sauriez-vous qui est le véritable investisseur ? Nous si !

SCI CAB

L’aisance financière et les gros bénéfices tirés de ses sociétés en France vont pousser Abdelhamid Cherfaoui à acquérir un nouveau bien immobilier situé dans un autre quartier chic de Paris.

En effet, à la fin de l’Année 2019, Cherfaoui Abdelhamid va créer avec sa société Les Laboratoires Biotech, une nouvelle société Civile Immobilière dénommée SCI CAB, qui aura pour siège le rue du bois de Boulogne dans le 16ème arrondissement de Paris, à quelques mètres de l’Avenue des Champs Elysées.

C’est à cette adresse, ou le Mètre carré se négocie autour de 15.000 Euros, que Cherfaoui va désormais installer le siège de sa société Les Laboratoires Biotech !

PHARMATECH

Ce n’est pas la première fois qu’Abdelhamid Cherfaoui crée des sociétés en France.

Au mois d’avril 2017, il avait déjà lancé la société Pharma Tech, spécialisée dans le commerce en gros de produits pharmaceutiques, et dont le siège se trouvait au 21 Rue Cougit à Marseille, la même adresse utilisée par Bouhadja Mohamed Adlane pour sa société Bioprospect France.

   

Elle passe d’un capital de 1000 euros à 10.000 euros le 17 Novembre 2017.

À la fin du mois de Septembre 2019, il transfert le siège de cette entreprise dans sa demeure de la rue Monceau, dans le 8ème arrondissement de la capitale française.

Cette année-là il va dégager un bénéfice de 37.065 Euros pour un chiffre d’affaires de plus de 1 millions d’Euros.

En 2020, Cherfaoui va dégager au sein de cette entreprise près de 320.000 Euros de bénéfices, toujours pour un peu plus e 1 millions d’Euros de Chiffre d’Affaires…

Cette même année, Cherfaoui a payé en salaires près de 200.000 Euros ainsi que plus de 74.000 Euros de Charges sociales pour une coquille vide !

 

SOGIXAF

Auparavant, à la mi-mai 2007, Abdelhamid Cherfaoui avait créé avec son associé Frédéric Bloch, la société COFAMED qui va activer dans l’achat et la vente, ainsi que dans les services réalisés autour du secteur médical.

Cette société au capital de 5000 euros et détenue à 90 % par Cherfaoui, aura pour siège la rue du Vieux Pont de Sèvres à Boulogne Billancourt, dans la périphérie parisienne.

Au début du mois d’Aout 2007, la société va adopter une nouvelle dénomination : SOGIXAF, avant d’être liquidée en Janvier 2011 et radiée du registre du commerce au mois de Mars 2011.

D’Autres Affaires en Espagne

Abdelhamid Cherfaoui avait également, au mois de Mars 2007 créé la société Gelphore en Espagne, toujours dans le secteur pharmaceutique. La société a été dissoute à Murcie en Juillet 2013, après avoir réalisé plus de 2,5 Millions d’Euros de chiffre d’affaires…

Et encore Luzentum Corporation Global SL. devenue Alicex Europa SL, créée dans la ville espagnole d’Alicante à la fin de l’Année 2017 avec Mme Shiraz Boudefer Raissa, avant de la céder au mois de Juillet 2021.

Tout comme il a acquis au mois de février 2021, un bien immobilier à la rue Albatera à Alicante, à travers la société Alicante Immuebles 2021 SL, dotée d’un capital de 3000 Euros…

Durant cette enquête, nous nous sommes de nouveau demandés comment, alors que le citoyen algérien n’est autorisé à voyager qu’avec un faible pécule, d’autres citoyens algériens, engagés de surcroit à contribuer à l’instauration de l’esprit d’entreprise au sein de l’économie nationale, se permettent de transférer plusieurs Millions d’Euros pour les investir à l’étranger… Une question restée sans réponse et ce n’est pas faute d’avoir essayé !

En effet, nous avons contacté Mr Cherfaoui Abdelhamid par Mail, celui-ci nous a promis de revenir vers nous et répondre aux questions que nous lui avons transmis. Mais il ne s’est jamais plus manifesté, après trois relances et plusieurs tentatives de discuter de visu avec lui…

Dans notre courriel, nous lui avons entre autres demandé comment il avait pu financer ses deux propriétés, sachant que les transferts de fonds d’Algérie pour investissement à l’étranger demandent une autorisation de la banque d’Algérie, et qu’ils sont interdits pour l’acquisition d’appartements ?

Abdelhamid Cherfaoui PDG Frater Razes

Nous lui avons demandé s’il avait déclaré ces biens immobiliers et les bénéfices dégagés de ses différentes sociétés aux autorités fiscales algériennes ?

Comme nous avons voulu avoir une explication sur la masse salariale et les versements de contributions et charges salariales qui dépassaient les 300.000 euros pour 5 salariés dans une de ses sociétés. Et s’il estimait que cette masse salariale ne lui semblait pas bien supérieure à un simple travail d’import-export…

Concernant la société DCE diététique que contrôle son directeur général Benazizza Nabil, nous lui avons demandé qui Mme Véronique Nouguerede, qui est également employée de son cabinet d’expertise comptable Touami et associés, représentait-elle ?

Nous lui avons demandé comment il avait pu obtenir les 10.000 Euros versés en espèces à la banque Monte Paschi dans le quartier de la madeleine à Paris.

Aucune réponse…

Pourtant, tout le monde le sait, la législation algérienne interdit à ses citoyens résidents de créer des sociétés à l’étranger sans l’aval de la Banque d’Algérie.

Tout comme on sait que les lois algériennes interdisent aux citoyens algériens résidents d’acquérir des biens immobiliers à l’étranger.

Le transfert de devises à l’étranger étant contrôlé, comment se fait-il que personne n’ait vu cette personne acquérir plusieurs biens immobiliers à l’étranger, plusieurs sociétés en France qu’il exploite en dégageant des chiffres d’affaires ahurissants et des bénéfices non déclarés au fisc algérien ?

De plus, ses sociétés d’import-export établies dans la capitale française sont toutes alimentées par des transferts d’argent à travers des banques algériennes, et donc du trésor public, émanant essentiellement de ses différentes filiales du groupe Frater-Razes…

Un siphonage de l’argent public dont semble bien s’accommoder Abdelhamid Cherfaoui sans que personne au sein de l’Etat, du Gouvernement, des Services de Sécurité, n’y trouve rien à redire ! Incroyable

Enfin, si vous avez tout lu, vous devez vous demander qui est le véritable actionnaire de DCE Diététique, n’est-ce pas ?

Vous serez surpris de l’apprendre dans notre prochain article.

À suivre.