Enquête. Le village méditerranéen à Oran : les dessous d’un projet qui a coûté plus de 130 millions de dollars USD à l’Algérie

0
435

Il est la vitrine de cette 19e édition des Jeux Méditerranéens qui se déroulent à Oran depuis le 25 juin dernier. Le Village Méditerranéen est la structure d’hébergement qui accueille plus de 3 000 athlètes originaires de 26 pays de la région méditerranéenne.  Ce site est distant de 20km de l’aéroport international, de 10km de la gare ferroviaire et de 2,5km du Complexe Olympique d’Oran, le site principal de compétition. Il comprend trois zones : Une zone résidentielle, réservée aux athlètes ainsi que leurs accompagnateurs. Elle comprend les chambres des résidents, les restaurants, les sites d’entrainement, une polyclinique, les espaces de détente et autres installations. Pour achever la réalisation de cette infrastructure, l’Algérie a dépensé l’équivalent de plus de 130 millions de dollars USD. Plusieurs opérations ont été lancées par le gouvernement algérien pour terminer les préparatifs et travaux de réalisation des structures de qui abrite également une zone internationale, telle une zone de transit, sépare l’accès principal de la zone résidentielle. On y retrouve le centre d’accueil, la zone de transport, un bureau de poste, une banque et autres. Enfin, la zone des volontaires, comme son nom l’indique, qui comprend les chambres des volontaires des JM, les restaurants et les lieux de détente.

Le village olympique d’Oran a vu le jour à la suite de l’accord délivré par le gouvernement algérien le 31 Juin 2015 pour autoriser la reconversion de cinq cités universitaires d’une capacité de 10000 lits en lieu d’hébergement des sportifs, d’une capacité de 4365 lits et 106 chambres dédiées aux personnes à mobilité réduite. Ces travaux avaient pour objectif de répondre aux exigences de la commission internationale des jeux avec une autorisation de programme de 18.460 Milliards de DA, à savoir l’équivalent de plus de 130 millions de dollars USD. Ce budget a été confié au départ au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

L’idée initiale était de construire un lieu qui abrite une cité universitaire de 2000 lits réservée pour les bénévoles.  L’anticipation dans le lancement des travaux par les autorités de la wilaya d’Oran au mois de Mars 2018, après l’approbation des études en février 2018, a permis d’atteindre rapidement un taux de réalisation de 75 %. Et c’est dans ce  contexte que les premières structures du village olympique d’Oran, appelé le village méditerranéen, ont pu voir le jour. Il s’agit de trois restaurants, cinq salles de sport, cinq centres
commerciaux, un centre de loisir, une polyclinique, une unité de protection civile, un centre
de sureté urbaine, un centre d’informations, une administration, un centre de tri des déchets.

Au cours des travaux de réalisation du chantier, les autorités algériennes ont constaté que l’enveloppe financière consacrée à ce projet s’est avérée insuffisante pour couvrir les modifications apportées au marché initial d’où la demande de réévaluation introduite au Ministère des Finances pour un montant de 1.533 Milliards de DA, soit l’équivalent de 10 millions de dollars. Cette demande visait à prendre en charge la réalisation de 32 ascenseurs panoramiques d’un cout de 399 Millions de DA. Une autre demande de crédits a été introduite pour le 2 ème semestre de 2021 d’un montant de 2.278 Milliards
de DA, soit l’équivalent de 15 millions de dollars USD.

Nous avons pu confirmer au cours de nos investigations que plusieurs réévaluations financières ont été opérées par les autorités algériennes pour pouvoir achever la réalisation du village méditerranéen d’Oran. A titre d’exemple, le volet aménagement de ce village olympique qui était supervisé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la
Recherche scientifique pour un montant de 3.088 Milliards de DA a nécessité une
réévaluation d’un montant de 1.790 Milliards de DA, retenue dans le cadre de l’avis
d’appel d’offre lancé par le maitre de l’ouvrage, soit la direction des Equipements Publics de la wilaya d’Oran.

En 2021, le gouvernement algérien avait validé la mise en place des crédits de paiements au cours du deuxième semestre d’un montant de 1.078 Milliards de DA pour compléter tous les derniers préparatifs permettant l’inauguration officielle du village Méditerranéen d’Oran. Concernant le volet équipement qui était géré par l’office des œuvres universitaires pour un montant de 400 Millions de DA destinés à l’équipement de la cité universitaire, les responsables du chantier ont très vite constaté qu’il était insuffisant  pour la prise en charge du village et de l’hôtel 03 étoiles. Ce qui a nécessité une autre intervention du gouvernement algérien pour débloquer une rallonge de 600 Millions de DA.

Toutes ces diverses réévaluations financières ont permis l’achèvement des structures et divers lieux composant le village méditerranéen. A travers ce projet, la ville d’Oran s’est offert finalement un village d’une superficie de 39 hectares et d’une capacité d’accueil est de 4.266 lits.  L’infrastructure est divisée en trois zones principales. La première est résidentielle, réservée aux athlètes ainsi que leurs accompagnateurs. Elle comprend les chambres des résidents, les restaurants, les sites d’entrainement, une polyclinique, des espaces de détente et autres installations.

La deuxième est internationale, telle une zone de transit. Elle sépare l’accès principal de la zone résidentielle, on y retrouve le centre d’accueil, la zone de transport, un bureau de poste, une banque et autres commodités.

Quant à la troisième zone, elle est dédiée aux volontaires. Elle comprend les chambres des volontaires des JM, les restaurants et les lieux de détente. Dans l’ensemble, le Village méditerranéen compte 2.263 chambres pour 4.266 lits, 4 restaurants et 55 bureaux médicaux dédiés aux délégations, ainsi qu’une polyclinique multi-spécialités mise en place à l’occasion des JM et qui a été dotée d’un laboratoire, d’un centre d’imagerie, d’un service de traumatologie, de réanimation, de médecine interne et toutes les disciplines qui s’imposent dans de tels évènements. Pour assurer les entraînements des athlètes, le Village dispose de trois stades ainsi que cinq salles omnisports. Les zones de loisirs y sont au nombre de quatre. On y retrouve également un théâtre. Reste enfin à savoir si la ville d’Oran sera capable de garantir après la clôture des Jeux Méditerranéens d’Oran l’entretien et la rentabilisation des structures de ce projet ambitieux qui a comblé un énorme déficit en matière d’infrastructures sportives et culturelles de haut standing.