8.9 C
Alger
jeudi, février 9, 2023

En plein mois de décembre, les harragas algériens continuent d’affluer massivement en Espagne

- Advertisement -
- Advertisement -

En plein mois de décembre, en dépit des dangereux aléas climatiques et des risques très élevés de naufrage, de nombreux harragas algériens continuent d’affluer en Espagne, a-t-on constaté auprès de plusieurs sources médiatiques espagnoles concordantes. Ces dernières 48 heures, plus de 150 harragas algériens ont pu quitter les côtes algériennes au niveau de plusieurs wilayas côtières comme Oran, Mostaganem, Alger ou Boumerdès. 

Plusieurs embarcations de harragas algériens ont failli chavirer et provoquer ainsi des drames avec plusieurs morts au large de la Méditerranée. Les gardes-côtes espagnols ont multiplié les interventions urgentes au large des côtes de Murcia, Carthagène, Almeria ou les Iles Baléares, à savoir les régions de l’extrême sud espagnol les plus prisées par les passeurs des Harragas algériens.

Tous les harragas algériens secourus par le service maritime de la Guardia Civil espagnole ont été ensuite transférés vers des centres spécialisés où ils reçoivent des soins médicaux à titre d’humanitaire en attendant que les autorités espagnoles tranchent sur leur sort.

Certains Harragas algériens ont pu accoster sur des plages espagnoles avant d’être repérés rapidement et interceptés par les forces de la Guardia Civil.

Jusqu’à hier lundi 20 décembre, au moins 8 embarcations en provenance des côtes algériennes ont appelé les secours espagnols pour les prendre en charge face aux menaces périlleuses d’une mer très agitée, nous apprend  à ce sujet le militant associatif et défenseur des droits des migrants Francisco José Clemente qui publie quotidiennement des informations détaillées et précises sur le nombre des Harragas algériens arrivés en Espagne ou exposés à tous les risques pour atteindre les côtes espagnoles à bord d’embarcations de fortune. Franciso José Clemente travaille directement avec l’ONG Centre International pour l’Identification de Migrants Disparus (CIPIMD) qui se trouve à Malaga en Andalousie (Espagne) et qui se mobilise au quotidien pour appuyer les recherches des secours en mer dans l’espoir de sauver des migrants algériens d’une mort tragique lorsqu’ils tentent d’atteindre les plages espagnoles.

Soulignons enfin que les statistiques recueillies par des ONG spécialisées ou des défenseurs des droits des migrants comme le militant associatif Francisco José Clemente ou les animateurs de l’ONG le Centre International pour l’Identification de Migrants Disparus (CIPIMD) qui se trouve à Malaga en Andalousie (Espagne), indiquent que plus 15 000 traversées ont été effectuées par des harragas algériens depuis janvier de cette année 2021. Et d’ici la fin de l’année, des records inédits seront battus car les arrivées sont de plus en plus nombreuses et aucun effort n’est fourni par les autorités algériennes pour arrêter cette spirale infernale du désespoir qui alimente la harga des algériens. Selon plusieurs observateurs espagnols, le nombre des Harragas algériens ayant pu atteindre les côtes espagnoles va certainement dépasser les 20 mille migrants d’ici janvier 2022.

 

 

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

5 COMMENTS

  1. Malheureusement, les faits divers concernant les Algeriens continuent à augmenter et les Espagnols commencent à en avoir marre !
    Le dernier, l’algérien qui à violé une femme dans un parc à Palma en plein jour. Tous les jours apportent son lot, et comme toujours les bons payent pour les mauvais. L’école au lieu d’apprendre aux gosses la civilité,.leur apprends comment laver les morts donc rien d’étonnant. Après on vient de plaindre que les Européens sont racistes ?

  2. Loco : Le code de la famille et la misogynie du modèle patriarcal diffusés en Algérie par l’idéologie bien pensante islamique créent des Sous-citoyennes en Algérie !

    Comment veux tu qu’un zigoto bien formaté ne soit pas agressif en voyant une femme sexy (non voilée) ! C’est une pute pour lui !

    Les islamistes, d’ici, pensent la même chose !
    Les femmes doivent se comporter et s’habiller en fonction de leur regard de mâles en rut !

    Au nouvel an de 2016, à Cologne, 560 femmes ont été agressés par des migrants !

    https://www.lesoirdalgerie.com/soit-dit-en-passant/le-silence-qui-enterre-les-reves-72196

  3. @Loco et. @Lo ji
    Il ne faut surtout pas rappeler aux muzmuz misogynes leurs travers et leurs dérives machistes. L’école faoudha mentale formate à merveille ses futurs bigots, relayée par les mosquées du blocage mental et les programmes débilitants des TV poubelles du système arabobobard d’abrutissement de masse, avec la mise à l’antenne des charlatans de tout acabit, des douctours es roqiates, des gourous de zawiyates, des grands historiens de la vulgate d’Abou Horreira, Ibn Taymiyya et autres hurluberlus obscurantistes, au mépris du rationnel et de l’ouverture sur la modernité et le progrès. On patauge dans les sables mourants de leur Oumma fantasmée depuis 15 siècles de misères et d’arriération et ce n’est pas fini, car en parallèle il y a un monde qui avance, qui progresse dans tous les domaines, qui se régénère et se fait sans nous, bloqués que nous sommes, spectateurs passifs d’une modernité, d’une émancipation dans tous les domaines qui nous échappent et que nous ne maîtriseront jamais, tant que la chape de l’extrême religiosité obscurantiste cadencera le moindre clignement , tant que le vivant est supplanté par le monde de l’au-delà, régi par le lavage des morts et le supplice de la tombe.
    A quoi sert une créature vivante dont les seuls objectifs de la vie sont de se caser dans le monde des morts en vue d’une place dans ce paradis inventé aussi imaginaire que mythologique.