Élevez le Niveau Messieurs les Polémistes, Vous Êtes la Risée du Net !

0
148

En s’adressant depuis son arrivée au Palais d’El Mouradia à la Nation, Abdelmadjid Tebboune a rompu avec un long silence qui avait caractérisé la précédente Administration Présidentielle.

Auteur : [email protected]

Un point positif qu’on a tendance à oublier qu’il faut tout de même rappeler, car il s’agit d’une avancée au point de vue communication et transparence avec le peuple algérien, et la concrétisation d’une promesse tenue, par celui qui se prédestinait à devenir le futur Premier Magistrat du Pays.

Certes les citoyens algériens auront chacun fait une lecture plus ou moins différente concernant les déclarations du Président Albdelmadjid Tebboune, sur les nombreuses et importantes questions d’ordre nationale et Internationale, abordées lors de l’entretien du 31 Juillet 2022 qui a été diffusé sur différents canaux de la télévision nationale.

Parmi les thèmes abordés par le Président, nous avons noté la volonté de l’Algérie à rejoindre la Chine et la Russie au sein des Brics (acronyme anglais pour désigner le groupe de 5 grandes puissances constituées par le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud), l’augmentation de l’allocation chômage et des salaires, l’enseignement de l’anglais, le rappel à un retour à la légalité au Mali, les découvertes énergétiques de Sonatrach, la coopération entre l’Algérie l’Italie, le remaniement ministériel, la lutte contre la bureaucratie.

S’agissant de ce dernier point, M. Tebboune a évoqué le cas d’un vol intérieur reliant la ville d’Oran avec une ville du Sud, qui est parti avec des sièges vide, car le préposé au comptoir d’Air Algérie avait décidé qu’aucun de la centaine de jeunes passagers ne prendrait ce vol, suite à une brouille qu’il aurait eu avec ces derniers…

Le Président de la République a même repris en exemple, tout en demandant pardon à Allah, les propos blasphématoires du salarié d’Air Algérie, affirmant clairement que cela était intolérable et ne resterait pas sans sanctions.

Sauf que de tout l’entretien, jalonné d’affirmations et d’engagements du Président de la République dans cet exercice respectueux de la démocratie, c’est là un des seuls points retenus et exagérément discuté par certains détracteurs et autres polémistes du Net.

Jouant avec la fibre religieuse de leur suiveurs, ces comiques virtuels se sont focalisés sur cet exemple concret donné par le Président de la République, affirmant pour certains que le Président aurait offensé le Créateur, d’autres qu’il n’avait pas la prestance d’un Chef d’Etat…

Il est clair que toutes ces raisons farfelues ont été agitées dans le but de discréditer le Président, au lieu de critiquer de manière intelligente et constructive ce qui avait été dit…

Car des questions il y en avait, ne serait-ce que celle importante de savoir si l’augmentation des salaires, liée à des revenus en hausses, allait baisser avec l’amoindrissement des revenus de l’Etat par exemple.

Mais non, ces aigris, dont le niveau intellectuel et le langage sont en dessous du respect qu’on doit à ses semblables, ont préféré botter en touche sachant que les grands chantiers de l’Etat étaient en marche, préférant plutôt inventer et alimenter une polémique qui n’en est pas.

Certes tout n’est pas si rose et la route est encore longue. Pour notre part nous ne pouvons juger que sur des paroles, mais l’exploitation de Gara Djebilet est là, l’allocation chômage est concrétisée, les Jeux Méditerranéens ont été un succès, la parade militaire pour le 60ème anniversaire de l’Indépendance a été retentissante, le Projet de Gazoduc entre le Nigéria, le Niger et l’Algérie est en bonne voie…

Autant de projets qu’il faut saluer sans tomber ni dans une excessive extase ni dans un profond dénigrement. Juste continuer à travailler et à s’améliorer, pour le bien du Pays.

Tout le reste, n’est que gesticulations de clowns et vociférations inutiles !