Documents Exclusifs – Les Bonnes Affaires de Zoheir Nadir Abderrahim, Membre du FCE version Haddad, et la Famille du Général Abderrahim en France !

0
327

À la tête de plusieurs postes supérieurs, dont le commandement de la 2e Région militaire de 1979 à 1984, puis le commandement des forces navales de 1987 à 1988 jusqu’à sa retraite, le général Kamel Abderrahim s’est reconverti en homme d’affaires durant les années 90 en fondant l’entreprise INDUSTRIES MEDICO CHIRURGICAUX SARL. (IMC), spécialisée dans la commercialisation des produits de dialyse et pharmaceutiques.

Auteur : [email protected]

Depuis près de 20 ans, le monopole d’importation des équipements et consommables en hémodialyse, produits non fabriqués mais montés en Algérie, est détenu par la société IMC appartenant à la famille Abderrahim.

En 2003, Abderrahim va même investir le marché des cliniques de dialyse en lançant à travers la société RENADIAL un réseau de près de 25 cliniques à travers le territoire national, renforçant ainsi sa mainmise sur un monopole évalué à plus de 500 Millions d’Euros !

Décédé en octobre 2017, l’ex puissant général Kamel Abderrahim a permis à sa famille de s’approprier une niche juteuse dans le domaine de la santé, avec bien évidement des complicités dans le Ministère de tutelle, permettant de se créer en quelques années une fortune considérable en Algérie, mais également en France.

En effet, le 20 Aout 2007, la famille de l’ex Général Abderrahim a créé dans le 16ème arrondissement de la capitale française Paris et avec un capital de 100.000 Euros, la société GENOTECH.

Cette société qui a pour objet l’achat, la vente, l’importation, l’exportation et la distribution de produits médicaux et pharmaceutiques est la propriété de l’épouse du feu Général, Madame Hayat Bachtarzi de nationalité algérienne, et des enfants et belle-fille du général que sont Zoheir Nadir Abderrahim de nationalité Canadienne, Lila Abderrahim de nationalité algérienne, Ludmilla Karima Benreguia épouse Abderrahim de nationalité algérienne.

Rappelons que Hayat Abderrahim est proche parente de Farès Bachtarzi, Directeur Commercial et porte-parole de la société IMC, en plus d’être le représentant de l’Union nationale des Opérateurs en Pharmacie (UNOP).

Dans l’entreprise française Genotech, Hayat Bachtarzi Abderrahim a fait apport de 40.000 euros alors que les autres actionnaires ont apporté 20.000 Euros chacun, déposés au niveau de la Banque CIC du 8 Boulevard de la Madeleine dans le 9ème arrondissement de Paris.

Grâce à cette société, la famille Abderrahim va exporter vers l’Algérie des produits pharmaceutiques, principalement à la société algérienne IMC qui lui appartient et qu’administre Zoheir Nadir Abderrahim, membre du Forum des chefs d’entreprise (FCE) version Ali Haddad !

Rappelons que pour le FCE, le développement des entreprises était la seule voie appropriée pour organiser une relance forte et durable de la croissance, de la création d’emplois et une lutte efficace contre la pauvreté…

Encore un autre membre du Forum des Chefs d’Entreprise de l’époque de Ali Haddad, qui n’a visiblement pas totalement respecté la charte de membre du FCE, qui définit les engagements à des valeurs « d’honnêteté et d’éthique » …

La famille Abderrahim, en toute illégalité au regard de la loi, a facturé des prestations en devises entre deux sociétés, de part et d’autre de la Méditerranée, alors qu’elle en est seule propriétaire.

Une pratique interdite par la législation algérienne, puisque pour participer aux appels d’offres, les entreprises doivent s’engager à ne pas recourir à des intermédiaires. De plus la Banque centrale algérienne exige de soumettre un dossier à chaque opérateur voulant créer, sous conditions, une entreprise à l’étranger !

Car il faut savoir qu’en 2012, la société Genotech des Abderrahim a pu tout de même réaliser un chiffre d’affaires de 797.838 Euros pour un bénéfice de 466.931 Euros, soit 70 % de marge dégagés en France !

En 2014 Genotech va réalise un chiffre d’affaires de 77.072 Euros dégageant un résultat net de 147.316 Euros…

En 2016, le solde du compte « Report à nouveau » de l’entreprise présentait un solde créditeur de 1.272.375,36 Euros pour un chiffre d’affaires nul !

Un bénéfice de plus de 62.000 Euros a été dégagé durant l’exercice de l’année 2015, toujours avec un chiffre d’affaires nul…

Nous n’avons pu, malgré nos efforts, savoir si la Famille Abderrahim, en sa qualité de résidente en Algérie, avait déclaré des bénéfices aux autorités fiscales algériennes…

Ni si une partie des exportations qu’elle entreprend vers les pays africains sont encaissés en partie en France, dès lors qu’aucun chiffre d’affaire n’avait été déclaré en 2015 et 2016 alors que Genotech dégageait des bénéfices !

Toujours est-il, à la suite du décès du papa, la famille Abderrahim va voir ses affaires décliner en France, Genotech enregistrant des résultats négatifs de 253.412 Euros en 2017, près de 52.982 Euros en 2019 et 97.943 Euros au 10 Décembre 2020 !

Par une Assemblée Générale Extraordinaire du 10/09/2020, Il a été décidé la dissolution anticipée de ladite société à compter du 10/09/2020. Mme BENREGUIA EP ABDERRAHIM Ludmilla 32, Rue De Longchamp 75116 PARIS a été nommé liquidateur.

A sa radiation, le 18 Janvier 2021, la société présentait un solde d’actif circulant de près de 1,1 Millions d’Euros avec un compte définitif de liquidation qui dépasse les 955.000 Euros et qui a été réparti entre les 4 actionnaires au prorata du nombre de parts détenues !

Un montant dont pourront jouir les membres de la famille Abderrahim, qui ont publiés dans les documents officiels leurs adresses parisiennes de la rue de Longchamps ou de l’Avenue Kleber, dans le prestigieux quartier du 16ème arrondissement de la capitale française…

Grâce à Papa et à de l’argent issu d’Algérie…