Documents exclusifs. A 29 ans et 23 ans, les deux filles du général Belkecir ont acheté deux appartements de plus de 3 millions d’euros dans le plus chic quartier de Paris

12
5095

Décidément, les mandats d’arrêt internationaux n’ont absolument aucun effet sur le général Ghali Belkecir, l’ex-commandant de la Gendarmerie Nationale, l’homme qui est considéré comme le général le plus corrompu de l’Armée algérienne, en fuite en Europe depuis la fin de l’été 2019. Preuve en est, le 23 juin 2020, les deux filles du général Ghali Belkecir, âgées d’à peine 29 ans et 23 ans, ont créé une nouvelle société immobilière en France pour gérer l’acquisition de deux appartements situés dans le prestigieux 16e arrondissement parisien, l’un des quartiers le plus chics de la Capitale Française, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. Nous publions tous les documents qui démontrent que l’acquisition de cet important patrimoine immobilier parisien dont la valeur réelle dépasse les 3 millions d’euros. 

Belkecir Wafa Ines est née le le 20 juin 1992. Belkecir Lamis Manal est née le 09 décembre 1997. Ces deux jeunes filles algériennes sont les deux les filles du général Ghali Belkecir, ex-patron de la Gendarmerie Nationale en Algérie, et de Fatiha Boukhers, l’ex-présidente de la Cour de Tipaza, l’une des juges les plus influentes à l’époque du ministre de la Justice, Tayeb Louh, à savoir de 2013 jusqu’à 2019.

Les deux filles du général Belkecir sont nées en Algérie. La première est née à Mostaganem, la deuxième est née à Maghnia, une région dans laquelle le général Belkecir a travaillé pendant plusieurs années. Agées d’à peine 29 ans et 24 ans, les deux jeunes filles vont se lancer dans le business de l’acquisition des biens immobiliers dans le plus chic et prestigieux quartier parisien, à savoir le 16e arrondissement ! Le Prix minimal du m² dans le 16e arrondissement varie de  11655 € / m² jusqu’à14233 € / m²

Oui, la première fois, les deux filles du général Belkecir ont commencé par créer  la SCI MIMOSA à la fin du mois de septembre 2019, à savoir juste après le départ de leur père du commandement de la gendarmerie nationale à la fin du mois de juillet 2019. Cette SCI gérait l’acquisition d’un premier appartement situé au 15 avenue Mozart dans le 16e arrondissement parisien.

Il faut savoir qu’une société civile immobilière (SCI) est, dans le droit français, une entité familiale qui permet aux membres d’une même famille d’être propriétaires, dans des proportions différentes ou pas, et de gérer ensemble, un ou plusieurs biens immobiliers, et ce, dans un but non commercial. Une SCI permet à des membres d’une même famille, qui le souhaitent, d’apporter une quote-part d’un immeuble qu’ils possèdent et c’est alors la société qui en devient le propriétaire, chaque apporteur récupérant en contrepartie des parts sociales correspondant à son apport. Les SCI sont réglementées par les dispositions communes à toutes les sociétés, fixées par les articles 1832 et suivants du code civil, ainsi que par les articles 1845 et suivants.

Dans le cas de la SCI MIMOSA des Belkecir, les filles du général algérien ont pris comme associées d’autres cousines et membres de leur famille. Cette acquisition immobilière très onéreuse démontrent que le général Ghali Belkecir et son épouse, Fatiha Boukhers, l’ex-présidente de la Cour de Tipaza, ont amassé une colossale fortune qui leur permet de financer l’achat des appartements de leurs filles âgées à peine de 29 et 23 ans. De l’argent qui a été donc gagné et transféré de manière totalement illicite depuis l’Algérie vers l’Europe notamment la France afin de les blanchir dans des acquisitions immobilières.

Mais à partir du 23 juin 2020, les deux filles du général Ghali Belkecir vont créer une autre SCI pour, cette fois-ci, gérer l’acquisition d’un deuxième appartement situé au 138 rue de la Pompe, l’une des zones les plus huppées du 16e arrondissement parisien. Le premier appartement situé à l’avenue Mozart est officiellement occupé par Belkecir Wafa Ines alors que le deuxième, celui de la rue de la Pompe, est occupé par Belkecir Lamis Manal.

Pour l’acquisition de chaque appartement, il faut compter plus de 1,5 million d’euros au regard de la cherté excessive du m². Pour acquérir ainsi ses deux appartements, les Belkecir ont dépensé plus de 3 millions d’euros. A 29 et 23 ans, même les français les plus aisés ne peuvent pas se permettre de posséder un tel patrimoine immobilier dans le luxueux 16e arrondissement parisien.

Les documents exclusifs obtenus au cours de nos investigations indiquent que le 28 mai 2020, plusieurs membres de la famille Belkecir ont tenu une assemblée générale extraordinaire à 17 H pour créer une nouvelle SCI à la place de la première SCI dénommée MIMOSA. Cette fois-ci, les filles du général Belkecir créent la SCI Les Cèdres qui devra ainsi gérer les acquisitions et les biens immobiliers de la famille du général algérien à Paris. Plusieurs autres membres de la famille du général Belkecir sont associés ou impliqués dans les affaires immobilières en France. Dans les documents en notre possession, nous retrouvons également Nour El Houda Belkecir, Feryel Sara Belkecir, Kaouther Belkecir, il s’agit des cousines des deux filles du général Ghali Belkecir.

Il faut savoir qu’en France, une société civile immobilière peut rassembler plusieurs immeubles au sein de la même structure. L’objet social d’une Société Civile Immobilière consiste à acquérir des biens immobiliers et de les gérer afin d’obtenir des revenus sans aucune notion de plancher ou de plafond. On appelle cela des revenus locatifs. Ainsi, une SCI peut détenir plusieurs immeubles sans véritablement de limite. Ainsi, avec la nouvelle SCI Les Cèdres, les famille du général Belkecir peut procéder à de nouvelles acquisitions immobilières afin d’enrichir encore davantage son patrimoine.

Mais comment un simple patron de la gendarmerie algérienne et une magistrate de la Cour de Tipaza peuvent-ils offrir à leurs filles deux appartements à 3 millions d’euros ?! Nous sommes tout bonnement face à un scandale de corruption et de détournement de deniers publics qui a permis l’enrichissement illicite de la famille du général Ghali Belkecir, en fuite en ce moment entre la France et l’Espagne. L’Algérie demandera-t-elle l’extradition du général Belkecir aux autorités françaises dans le cadre des poursuites judiciaires dont il fait l’objet au niveau de la Cour militaire de Blida ? Pas si sûr…

 

12 COMMENTS

  1. Bravo Algérie Part pour ces révélations avec preuves à l’appui, vous êtes le cauchemar des généraux pourris jusqu’à la moelle. Et c’est pour ça que Macron soutient ce régime qui a injecté dans l’économie française des dizaines et centaines de milliards $… Mais les crises sanitaire et économique avec la détermination du Peuple Algérien vont mettre fin à ce régime!

  2. Karim 70 : il ne faut pas trop fantasmer sur l’importance de la richesse des généraux Algériens !
    Si vraiment les capitaux Algériens étaient si importants dans l’économie française, on le saurait !
    On peut connaître l’actionnariat de toutes les entreprises ! Concernant le SBF 120, je n’ai vu aucun Algerien comme actionnaire majoritaire !

    Le Dada des riches Algeriens, c’est l’immobilier !

  3. @Lo ji
    En somme, ils amassent ce qu’ils ne consommeront pas !
    Et, ils construisent, ou achètent ce qu’ils n’habiteront pas !
    Nous, le peuple Algérien, ont est un peu jaloux de vous, on aimerait
    savoir comment vous faites pour tant séduire nos décideurs ?
    Ils ont plus confiance en votre pays que le nôtre !
    Que se passe t-il ? Vous nous les auriez ensorcelés ou quoi ?

  4. Boussad : Les Algeriens ne sont pas les seuls étrangers à être attirés par Paris.
    Ils ne sont pas dans le top 5 des acquéreurs étrangers !
    1 – Américains
    2 – Italiens
    3 – Britanniques
    4 – Allemands,
    5 – Chinois.

    Les Échos, 8/02/19

  5. Dire que la justice algérienne ne peut rien contre ces voyous et un mensonge
    Quand on achète un bien en Europe , on doit être capable de justifier l’origine de l’argent
    Les filles de Belkecir devront justifier l’origine des fonds…
    Il y’a des associations en France qui s’attaque aux « biens mal acquis  » comme Transparency International France
    La justice vient de saisir les biens du fils du président le vice-président équato-guinéen Teodoro Obiang Jr

  6. Merci AP pour ces révélations qui prouvent si besoin ô combien nos valeureux harkas sont soucieux de leurs ventres et celui de leurs merde de progénitures.
    Et dire que cette pourriture n’est que la partie visible de l’iceberg…
    Les vrais batriotes n’ont pas de simples SCI mais des Holdings constituées de plusieurs sci en leurs sains…

  7. Les voleurs en fuite ne représentent qu’une infime minorité en comparaison de ceux qui sont toujours en activité dans le pays, l’urgence est de stopper l’hémorragie avant d’entreprendre toute action sur les fuyards. Tant que les algériens n’ont pas un droit de regard sur la manière dont le pays est géré les voleurs auront encore de beaux jours devant eux . Le hirak est un mouvement venu du cœur, les algériens en ont ras le bol de cette classe qui pourrit l’Algérie et leur existence.

  8. Saber : ce n’est pas la peine d’être agent de Fafa, il suffit d’avoir une carte diplomatique ! Vous avez l’immunité et vous ne payez pas d’impôts en France !
    Prenons le cas de Mohamed Bedjaoui 91 ans, ex ministre des affaires étrangères de Bouteflika puis ambassadeur de France, il vient de perdre sa carte diplomatique ! Il a vendu son appartement à Neuilly sur Seine 3, 5 millions € car il devait payer des impôts !
    Le Soir d’Algérie, 30/03/21.

  9. je me demande et je me pose la question : Comment un general a t il pu cumuler une telle fortune pour acheter appartements a ses enfants, des appartement en Espagne et les comptes a Dubai. Ils ont planife leur vie et les activites de leurs enfants . comme si ils allaients vivre eternellement. » je reste zeen et polie  »

    Armee algerienne au monde des affaires et diverses nationalites etrangeres.

  10. Hélas, c’est le cas dans tous les pays ou les responsables politiques n’ont aucune considération pour leur peuple. corrompus. Regardez, le roitelet du Maroc a acheté un pied à terre pour l’adolescent censé êtres son « rejeton », pour la bagatelle somme de 80 millions de dollars, rien que ça.
    (https://www.20minutes.fr/monde/2879683-20201007-maroc-deja-peu-populaire-roi-mohammed-vi-offre-hotel-particulier-paris-80-millions-euros-indigne).
    Ca n’a pas ému plus que ça « El Awbache » comme disait H2, de leur majesté.
    Ils viennent ici s’exclamer sur tous les faits et gestes de responsables Algériens mais ils oublient leurs délires.

  11. Salem à tous. Je suis peut-être naïf, mais je souhaite de tout cœur que mr Zegmati gagne sur ce terrain à savoir faire extradé le maximum de ces voleurs et les faire juger sur la place public. Pour l’instant, niet, wallou, rien. Aucun résultat. Bouchouareb, Chajib Khellil, aux usa et ce général. La nous diront, bravo mr Zegmati. Par contre, le temps passe est ce n’est pas un signe de réussite. Dommage.