8.9 C
Alger
mercredi, février 8, 2023

Document. L’hôpital Mustapha Bacha passe au stade de l’alerte maximale face à la recrudescence des cas graves de COVID-19

- Advertisement -
- Advertisement -

Le plus grand hôpital algérien est passé au stade de l’alerte maximale face à la recrudescence des cas les plus graves de COVID-19. En effet, l’hôpital Mustapha Bacha a publié une note de service interne dans laquelle la direction de cet hôpital public situé au coeur de la capitale Alger de mobiliser toutes les capacités maximales pour pouvoir prendre en charge convenablement la nouvelle forte affluence des patients hospitalisés pour les formes les plus graves de la COVID-19. 

La nouvelle recrudescence des cas graves de COVID-19 a incité l’hôpital Mustapha Bacha à revenir au dispositif de mobilisation maximale avec une capacité de 300 lits d’hospitalisations. Ce dispositif est entré en vigueur à partir de ce samedi 3 juillet 2021. Par ailleurs, les chefs de services de tout l’hôpital ont été instruits de suspendre toute activité de soins et de formation afin se concentrer totalement sur la prise en charge des cas hospitalisés pour des infections à la COVID-19. La direction du CHU Mustapha Bacha a beaucoup insisté sur la mobilisation des personnels soignants et des lits exclusivement à l’hospitalisation et la prise en charge malades atteints de la COVID-19.

Ce dispositif intervient au moment où l’Algérie commence à subir le début d’une nouvelle vague déferlante de nouvelles contaminations accompagnée par une augmentation sensible et importante des hospitalisations. Des dizaines de décès sont également déplorés au quotidien à travers plusieurs wilayas notamment les plus peuplées du nord du pays comme il a été révélé récemment par Algérie Part.

Soulignons enfin que dans la carte sanitaire nationale en Algérie, le CHU Mustapha-Pacha est une référence, par son envergure, il s’étend sur pas moins de 12 hectares, son histoire et le panel de praticiens de renommée nationale (internationale pour certains) qui y exercent.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

2 COMMENTS

  1. Donner le nom d’un Koulougli a un hopital Algerien est l’une des pires insultes au peuple autochtone. Ces janissaires qui ont terrorises le pays pendant plus de 300 annees avec l’aide de la Turquie et des esclaves qu’ils ont captures dans la mer Mediterrannee tels que Barberousse , ont maintenue le pays dans la misere collective en ne developpant absolument rien du tout puisuqe ils vivaient de l’esclavage et de leur vente. Pendnat ce temps la les pays europeens se developaient. Pire, ils nous ont ramenes une autre colonisation, celle de la France.
    Maintenant vous connaissez un pan de l’histoire de l’Algerie