Document exclusif. Pipes et tubes pour les puits de pétrole et de gaz : les nouvelles magouilles des responsables de Sonatrach autour de 1,4 milliard de dollars de marchés

8
2666

De nouvelles magouilles à la Sonatrach ! Algérie Part a découvert au cours de ses investigations de nouvelles manoeuvres de la direction générale de Sonatrach pour avantager illégalement deux sociétés étrangères en course pour l’obtention de marchés conséquents dans le cadre de la fourniture de pipes de forage pétroliers et gaziers.

Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, et ses principaux collaborateurs, composant un lobby puissant qui défend ses intérêts affairistes au détriment des intérêts commerciaux de Sonatrach,  est en train d’élaborer un plan machiavélique dans l’objectif de supprimer tous les obstacles réglementaires pour sélectionner deux nouveaux fournisseurs  étrangers candidats aux marchés de la fourniture des tubes et pipelines en Algérie.

Il faut savoir que chaque année, Sonatrach et ses partenaires étrangers dépensent jusqu’à 1,4 milliard de dollars pour acquérir de nouveaux équipements notamment des tubes de connexion pour améliorer la productivité des gisements des hydrocarbures.

Comme il a été révélé récemment par Algérie Part, un appel d’offre de pré-qualification de nouveaux fournisseurs de tubes est toujours cours à Sonatrach. 77 usines et 29 fournisseurs étrangers ont participé cet appel d’offres. Parmi ces opérateurs, nous retrouvons 25 usines et 6 fournisseurs qui offrent les connections Premium en plus des produits conformes aux standards de l’American Petroleum Institute (API), l’organisme de normalisation le plus prestigieux dans le monde. Considéré comme une référence mondiale, les lignes directrices techniques émises par l’API sont relativement complexes et exigeantes. Les lignes directrices sont élaborées non pas par des institutions indépendantes, mais par des spécialistes des entreprises industrielles dans l’association. D’autres lignes directrices traitent de la conception des machines, des navires de transport du pétrole, de la maintenance des équipements et la mise en œuvre des dispositifs de sécurité.

Il faut savoir que la connection Premium est une technologie appliquée pour la jointure de tubes en acier pour la production de gaz dans les puits. Elle diffère en complexité du filetage standard API car elle est utilisée pour l’extraction de gaz à très haute pression. La SONATRACH a homologué 7 connections Premium pour diverses utilisations. La première phase de cette pré-qualification a conclu que le fournisseur de tube Russe TMK, qui est ouvertement soutenu par Toufik Hakkar comme il a été démontré à plusieurs reprises par les investigations d’Algérie Part, et pour lequel celui-ci a déjà exercé par le passé de fortes pressions, n’a pas été retenu pour plusieurs raisons financières et techniques.

Au cours de ses nouvelles investigations, Algérie Part a découvert que Toufik Hakkar et son clan sont en train de « sponsoriser » une nouvelle société étrangère appelée Tenaris. Certes, cette société italo-argentine est considérée comme l’un des premiers producteurs mondiaux de tubes en acier non soudés destinés aux industries gazières et pétrolières. Cependant, en Algérie, Tenaris ne bénéficie pas de la confiance des ingénieurs et spécialistes de la Sonatrach en forage car en 2014, leurs tubes pour l’industrie pétrolière ont été testé et plusieurs dangereuses explosions ont été constatées suite à des tests de pression.

En dépit de ce passif inquiétant, Toufik Hakkar et ses fidèles collaborateurs tentent à tout prix de réintroduire en Algérie Tenaris en leur accordant le même traitement privilégié que l’opérateur russe TMK. Pour permettre à ces deux sociétés étrangères de rafler des marchés onéreux en Algérie, la direction générale de Sonatrach a tenté de contourner des procédures réglementaires et des processus techniques encadrés par une législation interne très stricte.

En effet,  aucun marché ne peut être attribué par Sonatrach à de nouveaux fournisseurs étrangers sans les soumettre à un processus de pré-qualification qui consiste à exiger un audit technique de leurs installations et équipements de forage. C’est une étape réglementaire indispensable pour accorder l’homologation aux fournisseurs étrangers qui souhaitent candidater aux marchés du forage pétrolier en Algérie. Le Dispositif Général de Passation des Marchés de Sonatrach ne badine pas avec cette obligation qui réglemente les appels à la concurrence dans le secteur des hydrocarbures.

Toufik Hakkar tente ainsi de contourner cette réglementation pour permettre à TMK et Tenaris de prendre de grosses parts du gâteau des marchés des tubes nécessaires aux travaux de forage pétrolier et gazier en Algérie.

Au début de ce mois de mars, le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a dépêché une délégation composée de plusieurs dirigeants de Sonatrach pour organiser en toute discrétion un Workshop,est un atelier de travail organisé le plus souvent par une entreprise ou une organisation, axé sur une thématique en particulier, au niveau d’une base relevant du secteur TFT qui est situé dans le bassin d’Illizi, à environ 400 km au sud-est de Hassi Messaoud.

Ce Workshop a été présidé par le sulfureux et controversé Réda Mecikar, conseiller au niveau de la Direction de Production de Sonatrach. Ce cadre dirigeant est l’un des collaborateurs les plus proches de Toufik Hakkar. Considéré comme l’homme des besognes sales, c’est Mecikar Réda qui est régulièrement à la manoeuvre lorsqu’il s’agit de « régulariser » des tricheries ou des opérations totalement occultes au sein de la division production et exploration de Sonatrach. Au cours de ses investigations, Algérie Part a obtenu la liste entière des dirigeants de Sonatrach ayant participé aux travaux de ce Workshop qui a duré plusieurs jours. Il s’agit de :

HEBBEL Abdelhakim Directeur Engineering et Production DP – HRM
M. DIB Abdellah Chef de projet Forage Division Forage
M. KHELIFI Houcine Super Intendant Division Forage
M. CHEMINI Mehdi Ingénieur Production Division PED
M. MAHDJOUB Araibi Hamid Ingénieur Réservoir Division PED
M. CHIR Said Division Associations
M. ABBES Khaled Division Associations
M. KERMEZLI Hamza Chef Département Opérations DP – HRML
M. BENAMAR Mohamed Chef de service Intervention Puits DP – HRM
M. ABIDI SAAD Abdelkarim Chef de service Puits DP – HMD
M. AMRANI Med Lakhdar Ingénieur Réservoir DP – HMD
M. Mr GHENFOUD Brahim Chef de service Puits DP – TFT
M. MEDJADJI Mohamed Super Intendant Opérations DP – TFT
M. MECIKAR Riad Cadre supérieur DPR
M. GHERBI Belkacem Directeur Appros & Transport DP – DAT
M. ASSAMI Mejdi Chef Département Matériel Tubulaire DP – DAT
M. BENSIDI AISSA Mahmoud Ingénieur Procurement ED DP – DAT
M. CHERIF Nadjib Ingénieur Géophysique DP – RNS
M. ABSA Djamel Ingénieur Production DP – RNS
M. DAHMANI Salim Cadre supérieur DP – DOP
M. FODIL Aissa Chef de Service Planification DP – DOP

Ces cadres de Sonatrach ont été été triés sur le volet par Réda Mecikar parce qu’ils sont réputés dociles et favorables aux projets les plus controversés de direction. Justement, ce Workshop vise à changer radicalement la liste agréée par la Sonatrach des fournisseur des connexions premium de tubes pour puits de pétrole et gaz. A la fin des travaux de ce Workshop, Réda Mecikar, le cerveau des opérations occultes du PDG Toufik Hakkar et l’homme qui a présidé les travaux du Workshop, a dressé un rapport dans lequel il presse les responsables de la division Exploration et Production de Sonatrach d’intégrer à leurs prochains tests et essais de tubes en acier sans soudure et de connexions premium  pour les puits de pétrole et de gaz… Tenaris et TMK. Les deux fournisseurs étrangers choyés par le PDG de Sonatrach Toufik Hakkar. Deux sociétés étrangères qui ambitionnent de contourner la délicate phase de la pré-qualification pour obtenir directement des marchés onéreux avec Sonatrach.

Comme par hasard, un deuxième Workshop se tient en ce moment même à Rhourde Nouss, situé dans la wilaya de Ouargla, à 200km au sud de Hassi Messaoud, concernant les têtes de puits de pétrole. Et pendant ce Worskhop, les hauts responsables de Sonatrach dépêchés par Toufk Hakkar tentent clairement d’offrir un traitement privilégié à un autre fournisseur étranger, il s’agit de Technovek LTD, une filiale du groupe TMK, le fameux opérateur russe que Toufik Hakkar veut à tout prix avantager pour l’introduire dans le marché des fournisseurs des pipes et tubes pour les forages pétroliers ou gaziers.

Ces manoeuvres sont totalement illicites car aucune instance de Sonatrach n’a le droit d’annuler la procédure de la pré-qualification des fournisseurs étrangers avant de les associer à des appels d’offres portant sur des marchés dont le montant global peut atteindre jusqu’à 1,4 milliard de dollars.

Algérie Part a constaté également au cours de ses investigations que la direction générale de Sonatrach est allée jusqu’à exclure maladroitement et sans aucune justification légale un géant mondial pour ouvrir un boulevard aux nouveaux fournisseurs étrangers choyés et parrainés par Toufik Hakkar. En effet, le français Vallourec, l’un des premiers fabricants mondiaux de tubes en acier sans soudures et de solutions tubulaires spécifiques destinés principalement aux marchés du pétrole et gaz, a été exclu du marché algérien par la direction générale de Sonatrach. Et pourtant, Vallourec travaille avec l’Algérie depuis 40 ans ! Son chiffre d’affaires est de 4 milliards d’euros et ses références mondiales sont prestigieuses. L’opérateur français a déposé un recours au niveau de la direction générale de Sonatrach pour protester contre sa mise à l’écart injustifiée. Ce recours a été déposée il y a de cela 20 jours. Et jusqu’à aujourd’hui encore, aucune réponse n’a été fournie à Vallourec.

La tactique de Toufik Hakkar, Mecikar Réda et les membres de ce nouveau clan mafieux au sein de la Sonatrach est très claire : chasser d’anciens fournisseurs étrangers qui travaillent en Algérie depuis des décennies pour les remplacer par de nouveaux fournisseurs qui sont proches de leurs intérêts mercantiles.

Lors des travaux du Workshop à TFT, Réda Mecikar a souligné la nécessité d’ouvrir le marché des pipes et tubes pour le forage pétrolier et gazier à de nouveaux concurrents pour le bien de Sonatrach. Un pure mensonge puisque la concurrence a toujours existé et ce depuis de longues années. La Sonatrach compte au moins 8 fournisseurs internationaux attirés qui se disputent le marché algérien.

Algérie Part a obtenu au cours de ses investigations un document exclusif qui prouve et atteste de cette vérité. Il s’agit d’un rapport dressé à la fin du mois d’avril 2019 par des experts du forage de la division production de Sonatrach.

Ce rapport de 12 pages passe en revue tous les équipements et tubes ou pipes achetés ou utilisés par la Sonatrach dans ses travaux de forage et d’exploitation ou d’exploration des puits de pétrole ou champs gazier. A la fin du rapport, il est clairement affirmé que la division Production de Sonatrach doit continuer à travailler avec les fournisseurs traditionnels pour continuer de réduire les coûts et d’harmoniser les diverses installations de production tout en veillant sur le respect des normes de sécurité qui préservent ainsi les sites de production de diverses risques dangereux comme la corrosion des tubes pétroliers qui peut porter un énorme préjudice aux sites du forage. Ce rapport cite clairement des fournisseurs comme HSC,Van Leeuwen ou Hydril. Les experts du forage à Sonatrach n’ont donc jamais réclamé l’acquisition de nouveaux tubes pétroliers ou pipes de Tenaris ou de TMK. Malgré ces recommandations techniques, Toufik Hakkar et ses alliés veulent à tout prix offrir des marchés onéreux à ses fournisseurs avec lesquels ils entretiennent une proximité troublante. Et ces manoeuvres mafieuses se déroulent au moment où la Sonatrach, coeur battant de l’économie algérienne, vit au rythme d’une profonde crise financière.

 

 

8 COMMENTS

  1. En Algérie, la cour des miracles du clan au pouvoir, se substitue à la cour des comptes !
    Le droit, la loi, les institutions, la justice et tutti quanti…n’existent que pour la galerie.
    La devise du clan qui dirige, est : Les passe-droits avant le Droit !

  2. « Cependant, en Algérie, Tenaris ne bénéficie pas de la confiance des ingénieurs et spécialistes de la Sonatrach en forage car en 2014, leurs tubes pour l’industrie pétrolière ont été testé et plusieurs dangereuses explosions ont été constatées suite à des tests de pression »

    Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage!
    Depuis les problèmes techniques ont été résolus !
    What else!
    Choisir des russes, normal ceux sont les seuls qui nous tirent pas dans le dos
    Faudrait peut être privilégies nos ennemis ?
    Et franchement produire un compte rendu de réunion n’a jamais été preuve de quoi que ce soit
    Tu as encore beaucoup besoin d’apprendre sur le fonctionnement des grandes entreprises

  3. Mr Semmar, Ouldkadour sera dans quelques heures en Algérie et devant le tribunal. Pas un mot de votre part est-ce un deuil de votre part ou quoi? Vous ne cessez de parler de la Sonatrach et comme par hasard pas un mot sur ce truand , c’est vraiment bizarre.

  4. Merci chouya Saber…tu m’as devancé.
    Mais les choses sont au moins claires et assumées : Semmar c’est tout sauf un journaliste.
    Il est en mission commandée pour ses parrains qui l’ont exfiltrés vers leur mère patrie et soutien : La France.

    Ses parrains tous proches de la Issaba Bouteflika ont été entre autre éjectés de la Sonatracht qu’ils ont détruits ( Khellil et Ould Kaddour étamt juste la partie émergée) et pillés à l’époque où le baril était ai dessus des 100 dollars…

    Les choses sont claires et limpides.
    Ne restent plus que les quelques sangliers perdus et autant revanchards pour se nourrir de ce torchon électronique…

    @ Abdelkader : Merci pour ce rappel de bon sens…

  5. Ouldtartore arrêté chez ses cousins Dub a chiotte et en attente d’extradition , waow quel titre ! Si cela se passait dans un pays démocratique, tout le monde dirait «  que c’est beau une justice indépendante «  mais Bien évidemment, personne ne croit à la soudaine indépendance de la justice algérienne, ces magistrats, considérés autant corrompus que les politiques et les affairistes appréhendés.Aujourd’hui c’est ouldkadour et demain ça sera Hakkar et ainsi de suite et en attendant les caisses de Mme Algérie se vident lentement mais sûrement et les clans des dirigeants algériens ont encore un bel avenir devant eux et pourront continue à s’en s’enrichir sur le dos du peuple..

  6. Toutoune mon porcinet…un Neo Harki kabyliste comme toi doit toujours me considérer comme son opposé.
    Demande à ta mère puisque tu aimes bien insulter les mères….Mange merde et loser depuis des générations et pour des générations…
    Allez lève ton verre de ricard bien haut et baisse ton froc…Axis va prendre son dû…
    Sale race de merde.
    Boumedienne vous la mise comme il se devait et on continuera…

  7. l’Algérie est née est construit sur un trafic, par boukharouba et ses amis et elle mourra sur un trafic , sauf si le Bon Dieu aura pitié du peuple algérien et du sang des chouada qui ont donné leurs vies pour sortir du colonialisme ( que le Bon Dieu soit clément envers eux et qui leur donne le paradis). Dommage que l’Algérie est tombé dans de mauvaises mains , Fafa qui dénonce jusqu’à présent qu’en 1962 les harkis ont été massacrés et cela pour tremper les algériens , c’est pour cacher les harkis qui sont restés en Algérie qui détiennent le pouvoir et qui spolit les richesses du pays et qui continuent de jours en jours a étouffer le peuple. Nous avons affaire a des arnaqueurs qui ne partiront que lorsque le peuple soit mis à genoux