Des affrontements violents à Ouargla entre des jeunes manifestants et des forces de l’ordre à la suite de la condamnation à 7 ans de prison ferme d’un militant de la région

7
2190

De très vives tensions ont éclaté ce dimanche en fin de journée dans les rues de la ville de Ouargla, située  à 600 KM au sud de la capitale Alger. Des jeunes manifestants sont sortis exprimer leur colère et leur indignation à la suite de la condamnation à 7 ans de prison ferme du militant Ameur Guerrache, un activiste connu et bénéficiant d’une importante audience dans la wilaya d’Ouargla. 

Ameur Guerrache a été arrêté le 1 juillet 2020 à 4 h du matin. Il était considéré comme l’un des plus grands animateurs d’un mouvement citoyen favorable à la défense des droits sociaux et civiques des chômeurs de la région d’Ouargla et du grand sud algérien. Poète et militant engagé respecté par la population locale à Ouargla, Ameur Guerrache a été placé sous mandat de dépôt le 2 Juillet 2020 par le Procureur de la République près le tribunal de la ville d’Ouargla tout en le soumettant à une minutieuse enquête sécuritaire qui finira par lui valoir l’accusation de porter atteinte à l’unité nationale, offense à la personne du Président de la République et de participer à un mouvement politique séparatiste visant à inculquer des idées radicales et extrémistes aux jeunes de la wilaya d’Ouargla.

Des accusations gravissimes qui reposent… sur les diverses vidéos postées sur les réseaux sociaux par Ameur Guerrache dans lesquelles ce militant dénonce l’exclusion des wilayas du sud algérien de tous les programmes de développement local. Ce militant avait interpellé directement les hauts responsables du régime algérien à propos de leur « racisme à l’égard des habitants du sud ». Ameur Guerrache avait cité des exemples concrets de projets sociaux et économiques qui ont été développés dans le nord du pays alors que les wilayas du sud ont été tout simplement exclus de ces projets de développement. Mais, pour les autorités algériennes, les prises de positions d’Ameur Guerrache sont radicales et relèvent d’un extrémisme qui menace la sécurité nationale notamment certaines de ces vidéos dans lesquelles il brûle des drapeaux français où appelle à la l’élimination des « francophones » algériens. Des propos qui suscitent effectivement une certaine inquiétude légitime.

Mais force est de constater que la lourde condamnation à 7 ans de prison ferme est un verdict bouleversant qui a ému la population locale. Ce verdict a suscité de fortes tensions qui ont dégénérée, en fin de journée, en affrontements directs et violents entre des dizaines de jeunes manifestants et les forces de l’ordre. Les policiers ont recouru à des balles en caoutchouc pour disperser des jeunes manifestants qui ont fini par déclencher des émeutes dans plusieurs quartiers de la ville d’Ouargla. Des pneus brûlés et des routes coupées, les affrontements se sont poursuivis jusqu’à une heure tardive dans la nuit du dimanche au lundi. Aucun bilan des blessés, graves ou légers, n’a été encore dévoilé par les autorités locales. Et aucune source oculaire n’a pu nous certifier avec exactitude si des arrestations musclées ont pu être enregistrées dans les rangs des manifestants en colère.

 

7 COMMENTS

  1. En espérant que les provocations et les échauffourées seront être évitées de la part des deux partie, sinon le fait de ne plus subventionner certains aliments ne vont pas arranger les choses « Crise.L’Algérie confrontée à une pénurie de pâtes« 

  2. Axis7
    Ça nous fait un point commun avec ton pays.
    La répression est sélective.
    Si on sort des lignes dictées par nos dictatures, hop , c’est le bâton qui parle.
    Regarde ce qui ce passe ces derniers jours dans le Rif.
    À bas toutes les dictatures…

  3. @ Axis7 nee de M6
    Tu parles d’un pays sodomiseur?????
    C’est plutot chez vous que cette insaine activitee est populaire…..

    Peut importe!!!!
    Chez nous en Algerie, il existe des droits pour chacun de nous, mais le fait est que nos administrateurs qui essaient tant bien que mal, d’appliquer ces lois en nous protegeant, certains ne suivent pas la feuille de route en faisant Fi.

    Pour Etre simple…
    Il y a des Hommes et des Femmes qui defendent nos droits, qui respectent la charte telle indiquee etccc.
    Mais ces lois sont baffouiees et contrariees par un pouvoir installe a Alger usant une force violente qui nous fait subir la vie de Tiers Mondiste….

    Conclusion…
    Cela ne fait de nous un peuple musele comme au Royaume de M6 et ses Sionistes.
    Et comme tu l’as constate, contrairement a Vous, nous sommes un peuple debout malgre la Hogra d’Alger….

  4. Pour ma part, je n’ai jamais cessé, à travers mes commentaires multiples, d’alerter sur les nombreuses menaces qui ciblent l’Algérie et notre armée. Un vrai plan a été élaboré et conçu pour démanteler l’Algérie et notre armée. Malheureusement, on constate que le travail sur le plan médiatique n’est pas à la hauteur, avec des chaînes TV et des journaux qui ne servent à rien, à part se goinfrer de l’argent de la pub. Au niveau des réseaux sociaux, les ennemis de l’Algérie et les traîtres de tous bords sont plus nuisibles que jamais, et on est loin d’avoir une résistance organisée qui fera face à ces ennemis bien organisés, eux. La guerre au niveau des réseaux sociaux sera déterminante dans le futur.

  5. ….. Risque de censure …..Camarade DZ MAN …..la france —-( et ses alliés franco-sionistes à qui il leur faut ajouter les traîtres berbéristes-kabylistes )— est très difficile à défaire dans ce domaine !…la propagande c’est sa spécialité !!!…on n y peut rien !…la france est très forte !… La seule chose ou l’on peut l’obliger a se gratter le cul pour qu’elle s’occupe d’elle-même, c’est de neutraliser à tout jamais ses alliés en Algérie ! à commencer par ses relais médiatiques !….. Comme l’a fait le grand Abane Ramdane qui a exécuté tous les berbéristes et notamment leur chef Bennai Ouali qui a été abattu comme un chien !….Tant qu’ l’Algérie n’a pas trouvé un Nouveau Abane Ramdane , il y a péril dans la maison !…..