5.9 C
Alger
dimanche, janvier 29, 2023

Décryptage. L’incroyable faiblesse de l’industrie manufacturière en Algérie et son impact négatif sur le chômage

- Advertisement -
- Advertisement -

Le secteur manufacturier est faible, très faible en Algérie. C’est pour cette raison que la création de nouveaux emplois en Algérie tourne au ralenti aggravant ainsi le chômage des masses notamment des jeunes qui cherchent désespérément du travail. Les données publiées par la Banque africaine de développement (BAD)  dans son supplément  spécial de « Perspectives économiques en Afrique 2020 » illustrent parfaitement cette réalité amère. Ce supplément spécial apporte des révisions aux prévisions de croissance et aux perspectives pour l’Afrique pour les années 2020 et 2021 et met en lumière l’impact du Covid-19 sur la situation socio-économique du continent. Il émet des recommandations en matière politique pour relancer, en toute sécurité, les économies et accélérer leur croissance.

Les données recueillies par le département statistiques de la Banque Afrique de Développement (BAD) démontrent que la contribution du secteur manufacturier au Produit Intérieur Brut (PIB), à savoir la production de richesse annuelle effectuée par les agents économiques résidant à l’intérieur du territoire algérien, ne dépasse pas les 4,3 % ! C’est le taux le plus faible dans toute la région de l’Afrique du Nord. Même en Mauritanie, le pays le plus sous-développé de la région, le secteur manufacturier se porte nettement mieux puisque sa contribution au PIB dépasse les 7,8 %. Au Maroc, ce taux est de 15,7 % alors qu’en Tunisie, ce taux est également de 15,2 %. L’Egypte est le pays où le secteur manufacturier est le plus dynamique puisque sa contribution au PIB égyptien dépasse les 16,2 %.

Il est à souligner que le secteur manufacturier est un indicateur important du développement industriel et économique d’un pays. Et pour cause, les industries manufacturières sont des industries de transformation des biens, c’est à dire principalement des industries de fabrication pour compte propre mais elles concernent aussi la réparation et l’installation d’équipements industriels ainsi que des opérations en sous-traitance pour un tiers donneur d’ordres. Cette activité correspond aux industries alimentaires, la fabrication de textiles ou l’industrie de l’habillement, la fabrication d’articles en vannerie et sparterie, industrie du papier et du carton, industrie chimique, l’industrie pharmaceutique ou la Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique.

Le secteur manufacturier comprend également la fabrication d’autres produits minéraux non métalliques, l’industrie automobile et la fabrication d’autres matériels de transport. Au sens large du terme, l’industrie manufacturière implique, au sens des statisticiens, une transformation matérielle « significative ».

Dans ce secteur, l’Algérie accuse, malheureusement, un immense retard. Ce qui représente un dysfonctionnement majeur. Et pour cause, le secteur manufacturier privé est fondamental pour la croissance économique dans la mesure où il absorbe beaucoup de travailleurs et leur fournit de bons emplois bien rémunérés. « L’industrie moderne offre des emplois relativement bien rémunérés pour beaucoup de travailleurs non qualifiés ou peu éduqués. Cela est important pour l’Afrique du Nord, où le chômage est élevé, en particulier chez les jeunes », souligne à ce propos la Banque Africaine de Développement (BAD).

« L’Afrique du Nord compte 194 millions d’habitants, soit 16 % de la population africaine, qui est estimée à 1,2 milliard de personnes. La région fait également face à des niveaux de chômage élevés, et aucune amélioration n’est en vue », prévient à ce propos BAD qui a beaucoup insisté sur la nécessité de renforcer la lutte contre le « chômage des jeunes » qui « est un des principaux défis auxquels les six pays de la région font face », assure enfin la BAD dans son supplément spécial de « Perspectives économiques en Afrique 2020 ». L’Algérie devrait de tirer la leçon et améliorer très rapidement l’industrie manufacturière. Autrement dit, elle sera confrontée aux effets dévastateurs du chômage massif qui touchera de plein fouet sa jeunesse.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -