COVID-19. Plus de 3200 patients hospitalisés suite à des formes graves de l’infection

1
1075

Comme pour les nouvelles contaminations, les hospitalisations des patients souffrant des formes les plus graves de l’infection à coronavirus COVID-19 sont en train d’augmenter dangereusement à travers de nombreuses régions en Algérie. C’est du moins ce que nous apprend le dernier bulletin épidémiologique de l’Institut National de la Santé Publique (INSP), un organisme scientifique officiel relevant du ministère de la Santé qui a pour mission de cerner à travers des enquêtes de terrain l’évolution des épidémies qui menacent la santé publique.

Les données recueillies par l’INSP nous apprennent que l’Algérie totalise le 25 juin dernier, pas moins de 3 211 patients hospitalisés dans les différents services pour Covid-19.  Les moyennes d’hospitalisation quotidienne sont passées de 2 440 du 29 mai au 04 juin, à 3 195 du 19 au 25 juin avec une augmentation de 30,9 %.  Un seuil élevé qui pourrait s’aggraver dans les jours à venir si rien n’est fait pour ralentir la progression de l’épidémie.

Fort heureusement, les données de l’INSP indiquent un ralentissement du rythme des hospitalisations des patients atteints des formes les plus graves de la COVID-19 avec des taux d’augmentation qui diminuent avec le temps : +34,2 %, +15,6 %, +5,6 % et +7,2 % respectivement du 29 mai au 04 juin, du 05 au 11 juin, du 12 au 18 juin et du 19 au 25
juin dernier.

Il est à souligner également que durant la semaine du 19 au 25 juin par rapport à la semaine précédente, pas moins de 23 wilayas ont enregistré une augmentation du nombre moyen de patients hospitalisés pour Covid-19. Les wilayas avec un taux d’augmentation supérieur à 50,0 % sont par ordre décroissant : Tlemcen qui présente un taux d’accroissement à +134,1 % avec une moyenne de 6,3 durant la semaine du 12 au 18 juin et de 14,7 du 19 au 25 juin ; elle est suivie de Relizane (+68,8 % ; 11 – 18,6) et de Chlef (+64,2 % ; 27,1 – 44,6 ).

En revanche, quinze wilayas ont enregistré une diminution dont six sont de la région du Sud. Les wilayas avec une baisse des hospitalisations supérieure à -20 % sont : El Bayadh qui enregistre un recul de 58,1 % avec une moyenne d’hospitalisations à 4,4 du 12 au 18 juin et à 1,9 du 19 au 25 juin, Tamanrasset avec 32,7 % (7,8 – 5,3), Guelma avec 27,8 % (24,1 – 17,4) et Saïda avec 23,4 % (13,4 – 11,0).

Il est à souligner enfin que les personnes vaccinées contre le Covid-19 ont moins de risques de contracter une forme grave de la maladie. Or, malheureusement, la vaccination de la population algérienne contre la COVID-19 est encore très lente et la réticence de la population ainsi que le manque crient des doses des vaccins anti-COVID compromettent sérieusement l’instauration d’une immunité collective contre la COVID-19 en Algérie.

 

1 COMMENT